Perry, Anne «Un innocent à l’Old Bailey» (2018)

Perry, Anne «Un innocent à l’Old Bailey» (2018)

33 ème enquête de Thomas Pitt

 Série « Charlotte et Thomas Pitt » : Toute la serie des « Charlotte et Thomas Pitt »

10/18 – 360 pages – 19.04.2018

 Résumé : Le fils de Sir Thomas Pitt, Daniel Pitt, jeune avocat, est sur sa première affaire. Alors que sa plaidoirie – décisive – s’annonce, il est convoqué au tribunal de l’Old Bailey où se déroule un procès retentissant. Un écrivain est jugé pour le meurtre brutal de son épouse. Daniel doit seconder l’avocat de la défense.

Mon avis : En lisant la quatrième de couverture, je me suis dit «méfiance». Que deviennent Charlotte et Thomas dans l’histoire ??? Déjà que la génération de Lady Vespasia est décédée…  Le fait est qu’ils ne sont pas très présents. J’ai volontairement tronqué le résumé de l’éditeur car j’ai trouvé qu’il en disait trop sur l’intrigue. J’ai bien aimé ce nouveau souffle « nouvelle génération » qui va permettre de ne pas mettre Thomas sur la touche alors qu’il s’achemine vers l’âge de la retraite. Daniel est un avocat plus enquêteur que gratte-papier, plus dans l’humain que dans les règles de droit et le personnage va vite devenir attachant.

Extraits :

La sécurité financière avait ses avantages, mais, dans l’immédiat, la liberté en avait encore plus. Il y avait un équilibre délicat à trouver entre les deux.

Mieux vaut être damné pour avoir agi que pour n’avoir rien tenté.

Observe ! Prête attention à ce que disent les gens, mais aussi à la manière dont ils le disent. Regarde leurs expressions : les visages trahissent beaucoup de choses. Souviens-toi de ce qu’ils t’ont dit sans que tu leur aies demandé. Et de ce qu’ils ont évité de te dire.

Il y a un monde entre les belles paroles et la réalité. Nous désirons le changement, mais demain, pas aujourd’hui, et surtout pas ici.

On peut coller de très près à la vérité et, tant qu’on omet certains points, raconter une histoire fort différente. Les meilleures lignes sont celles qui sont sous-entendues. Tout ce que vous racontez est vrai et prouvé, et pourtant l’ensemble est éloigné de la réalité.

Il avait le cerveau aussi embrouillé que le proverbial nœud gordien. Tout était emmêlé, et il ne discernait ni début ni fin.

La plupart des gens, y compris les femmes, jugent les autres d’après leur expérience. Chacun pense ce qu’il a besoin de penser pour se cramponner à sa vision du monde et consolider ses opinions. C’est une question de survie, même si ses convictions ne sont que des préjugés aux yeux de quelqu’un d’autre. Il faut un grand courage pour remettre en cause son univers et recommencer à zéro. En général, les gens ont assez de soucis d’ordre pratique sans en chercher de nouveaux, plus philosophiques.

L’expression de son visage était celle d’un animal acculé, effrayé et dangereux, qui n’a plus rien à perdre, hormis la vie.

On va au tribunal pour le droit, et non pour la justice.

Image: Old Bailey

Perry Anne  – Série « Charlotte et Thomas Pitt : La serie des « Charlotte et Thomas Pitt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *