Diwo, Jean : « Les Dames du faubourg » (Trilogie)

Diwo, Jean : « Les Dames du faubourg » (Trilogie)

J’aime les romans de Diwo, des fresques vivantes et instructives, avec des personnages attachants (« Au temps où la Joconde parlait » (1469. Les Médicis règnent sur Florence), « Les Dames du faubourg » (une trilogie consacrée à l’histoire du faubourg Saint-Antoine, les arts et le travail du bois qui commence sous Louis XI et va jusqu’au XIXème, la belle époque et l’Art Déco), « La chevauchée du flamand » (Pierre-Paul Rubens), « la Calèche » (l’histoire passionnante et romanesque de la famille Hermès) , « Le Printemps des Cathédrales »

 

Trilogie consacrée à l’histoire du faubourg Saint-Antoine depuis Louis XI
Les Dames du faubourg , Tome 1 – Roman (poche). Paru en 06/1987 –

Résumé :Faubourg Saint-Antoine,. une grande artère parisienne où les chariots de l’Histoire de n’ont cessé de rouler. Abbesses de Saint-Antoine-des-Champs, artisans, nobles, bourgeois, tous sont soudés par l’amour du bois, matériau noble et magique. Un roman chargé d’amour, de drames et de joies, parce que les hommes et surtout les dames du Faubourg ne sont pas moroses.
Après avoir terminé son tour de France, Jean Cottion, un jeune compagnon travailleur du bois cherche du travail, il a la chance de trouver un emploi chez Pierre Thirion, maitre compagnon. Jean est très bien accueilli par Pierre et sa famille qui vivent dans le faubourg Saint-Antoine. Il y restera, se mariera et deviendra a son tour maitre compagnon. Cette histoire s’étend sur plus de 300 ans au départ de Jean Cottion, sa descendance qui reprend le flambeau mais aussi les gens qui gravitent dans le même monde on pourrait parler de André-Charles Boule qui est resté dans l’histoire du meuble un incontournable.

Le Lit d’acajou , Dames du faubourg Tome2 :

Résumé : Eté 1789. Quartier chargé d’histoire, le faubourg Saint-Antoine entre en Révolution. La fin de l’Ancien Régime frappe douloureusement le monde des ébénistes dont Les Dames du Faubourg avait conté la naissance. La vieille abbaye de Saint-Antoine-des-Champs, sa gardienne tutélaire, disparaît dans la tourmente. Mais il faut que la vie continue. La bel Antoinette de Valfroy, restée seule avec la petite Lucie, Ethis, jeune héros de la Bastille, et Marie, chacun essaye de tenir, de vaincre l’angoisse que la Grande Terreur distille plus tard comme un poison. Passent la Révolution, puis le Consulat, arrivent l’Empire et les nouvelles générations. A travers ses personnages anciens et nouveaux, à travers leurs chagrins, leurs joies, leurs amours, Jean Diwo fait revivre ici, au quotidien, trente années de l’épopée de la vieille communauté du meuble : ébénistes, menuisiers, ciseleurs, doreurs de tous bois…
Le Génie de la Bastille , Dames du faubourg Tome3

Résumé – Dans ce troisième volet des  » Dames du Faubourg « , Jean Diwo remet en scène Ethis,  » le Parisien débrouillard, le vainqueur de la Bastille « , et sa femme Marie. De l’union de leur fils Bertrand, poète-compagnon du tour de France, et de la belle Louise, naît Elisabeth, le jour même où l’on pose la première pierre de la colonne de Juillet. Sept ans plus tard, le génie ailé de la Bastille veillera dans le ciel des incomparables ébénistes du Faubourg Saint-Antoine. Et les  » fines lames  » ne perdront rien de leur savoir-faire. Ils le perpétueront à travers les rires, les larmes et les amours, à travers le temps et l’histoire, depuis les révolutions de 1830 et 1848 jusqu’à l’entre-deux-guerres, en épousant le lyrisme de la Belle Epoque puis le style ornemental de l’Art déco.

Mon avis :  Je suis captivée.Une Saga qui vous emporte et vous apprend beaucoup sur le monde de l’art. La saga commence sous Louis XI… nous entraine dans la Révolution Française, et le troisième tome nous amènera jusqu’au XIXème…..  Le 3ème tome est plus sur le contexte historique à Paris que sur la sage de la famille. On y suit néanmoins l’évolution de l’ébénisterie, incrustation, art déco…
Une histoire passionnante. Une histoire du travail du bois et de la confection de meubles, avec tout ce que comporte comme invention, amélioration, nouveautés et techniques. L’histoire du faubourg Saint-Antoine dans lequel les abbesses se succèdent avec leur personnalités différentes, certaines plus proches des ouvriers du bois que d’autres, mais dans l’ensemble, de grandes dames toujours prêtes à protéger les ouvriers libres de leur faubourg. Le faubourg qui connaît des périodes creuses et des âges d’or et qui prend finalement de plus en plus d’importance.

Les époques, les amoureux du bois se succèdent, tout comme les rois et les modes qui passent. Certains s’éloigneront du bois pour devenir marchand, nouveau bourgeois, . D’autres deviendront ébénistes du roi ou de la reine. En bref, la vie passe avec son lot de joie et de malheur

2 Replies to “Diwo, Jean : « Les Dames du faubourg » (Trilogie)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *