Mankell, Henning «La main encombrante» (Wallander) (2014)

Mankell, Henning «La main encombrante» (Wallander) (2014)

Résumé : C’est l’automne en Scanie avec son lot de pluie et de vent. Désabusé, Wallander aspire à une retraite paisible et rêve d’avoir une maison à la campagne et un chien. Il visite une ancienne ferme, s’enthousiasme pour les lieux, pense avoir trouvé son bonheur. Pourtant, lors d’une dernière déambulation dans le jardin à l’abandon, il trébuche sur ce qu’il croit être les débris d’un râteau. Ce sont en fait les os d’une main affleurant le sol. Les recherches aboutissent à une découverte encore plus macabre.

Au lieu d’une maison, Wallander récolte une enquête. Jusqu’où devra-t-il remonter le temps, et à quel prix, pour identifier cette main ?

Concis et vif, ce court roman est suivi d’une réflexion de l’auteur sur la genèse et l’évolution de sa série Wallander.

Mon avis : toujours un plaisir de retrouver Wallander. C’est un court roman ( de fait une nouvelle rallongée) , sa dernière enquête, qui vient de fait, en ordre chronologique, juste avant « l’homme inquiet ». Une ambiance plombée, à l’image d’un Wallander en fin de course, en fin de carrière, au bout du chemin… qui cherche un sens à la vie à la retraite. Les souvenirs et le passé refont surface. Ceux qui ont aimé accompagner le Commissaire Wallander vont aimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.