Tinguely, Pierre-Yves « Codex Lethalis » (02/2013)

Tinguely, Pierre-Yves « Codex Lethalis » (02/2013)

Auteur : Né en 1959, Pierre-Yves Tinguely possède la double nationalité franco-suisse. Après plusieurs années à Genève, il vit aujourd’hui à Annemasse où il poursuit sa carrière de graphiste indépendant. Amateur d’art déco, de rock des années cinquante et d’art en général, il est avant tout passionné par l’écriture à laquelle il consacre l’essentiel de ses loisirs.

Résumé : La police découvre une scène de crime effroyable : une petite famille apparemment sans histoires a été massacrée. Tout porte à croire que c’est le mari, Harold Buchanan, qui a tué sa femme et leur petite fille, avant de se supprimer. Pourtant le médecin-légiste est formel : l’homme n’est pas mort de ses blessures mais du fait que son cerveau et ses globes oculaires ont «bouilli». Un déclencheur opérant au niveau de son cerveau l’a rendu littéralement fou de rage. Quand l’informaticien chargé d’inspecter l’ordinateur de Buchanan est à son tour pris d’une crise de folie meurtrière, les enquêteurs sont tenus d’innocenter le père de famille. D’autant que d’autres crimes similaires ont bientôt lieu. Policiers et experts scientifiques en arrivent à la conclusion que l’assassin diffuse un programme informatique qui a la capacité de tuer…

(Tome 1 d’une trilogie. Le tome 2, « L’axe du sang », est sorti en avril 2014.)

Mon avis : J’ai décidé de lire ce livre parce que l’auteur est un « local ». Je ne l’ai pas regretté et je me réjouis de lire la suite. Un thriller policier, machiavélique, avec un soupçon d’ésotérisme et une touche de paranormal (juste ce qu’il faut pour ne pas être trop). De plus l’équipe de policiers et d’enquêteurs, est un mélange de genre attachant.

Un thriller original et glaçant sur la vengeance, sans aucun temps mort. Mené tambour battant, je l’ai commencé et je ne l’ai pas lâché. Le moyen imaginé pour tuer, alliant technique et croyances ancestrales et religieuses fait froid dans le dos. Je pense que vous devriez aimer.

Extraits :

L’homme éprouve une telle fascination pour la mort qu’à force de la chercher, il finit par la trouver.

Le chien qu’il tenait en laisse ne faisait pas partie de la liste des races connues. Fidèle reflet de son maître, il n’avait l’air de rien.

il avait admis qu’on pouvait facilement se laisser vivre, mais qu’il fallait redoubler d’efforts pour exister

Le monde courait à sa perte, et l’homme ne cessait d’accélérer le mouvement.

Si les motivations des assassins étaient légion, les victimes, elles, partageaient toujours les mêmes points communs : au mauvais endroit, au mauvais moment.

Un homme politique ne dit jamais ce qu’il pense, ou alors il a vraiment perdu l’esprit.

Aimer, c’est offrir. Être aimé, c’est offrir davantage

Vous serait-il possible de nous inviter à pénétrer dans votre demeure avant que ce ciel gonflé de tristesse nous fasse une dépression ?

Lorsqu’une femme pleure, disait ma mère, ça signifie qu’elle a toujours un cœur. Et un homme, qu’il a toujours une âme.

2 Replies to “Tinguely, Pierre-Yves « Codex Lethalis » (02/2013)”

  1. Comme il s’agit d’une trilogie, je préfère attendre la sortie du 3e volume… à moins que chaque tome ne fasse l’objet d’une intrigue complète. J’ai horreur de rester sur ma faim.

    1. C’est une intrigue complète. Et je ne vois pas comment il pourrait y avoir une suite! Je présume que ce sera une autre enquête avec les mêmes personnages..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *