Goetz, Adrien « Intrigue à Giverny » (Pénélope 04) 2014

Goetz, Adrien « Intrigue à Giverny » (Pénélope 04) 2014

Intrigue à Giverny (Pénélope 04) 2014

Résumé : Et revoici Pénélope, l’intrépide Pénélope, dans le tourbillon d’une enquête pleine de mensonges, de meurtres et de Monet. Alors que la fameuse conservatrice-détective assiste à un dîner au Musée Marmottan-Monet, deux fines connaisseuses de l’œuvre du grand peintre impressionniste disparaissent. Le lendemain, l’une est retrouvée morte alors que l’autre, une religieuse du nom de sœur Marie-Jo, est aperçue à Monaco par Wandrille, le compagnon de Pénélope – Monaco où doit avoir lieu l’achat d’une toile inédite de Monet pour célébrer le mariage du prince Albert et de Charlène.

Qui est la mystérieuse sœur Marie-Jo ? Pourquoi la Principauté ? Et qui a tué Carolyne Square ? Pénélope et Wandrille courent de Charybde en Scylla et de Giverny à Monaco pour tenter de résoudre ce mystère. L’amitié de Monet avec Georges Clemenceau va soudain prendre sens. Quelle a été l’étrange vie du paisible M.Monet ?

Mon avis : C’est mon préféré. Bon je vous l’accorde, comme j’adore Monet, c’est un avantage. Mais en plus j’ai trouvé que les références et la documentation est magnifiquement intégrée et passionnante et pour la première fois, elle est en arrière-plan.

Même si vous n’avez pas lu les 3 précédents, je pense que si vous appréciez le monde de l’art vous ne pourrez que trouver ce livre très bon. Tout y est : intrigue, documentation, coulisses du monde de l’art, présent et passé, et bien sur la pétulante Pénélope..

Extraits :

Les nénuphars sont paresseux, vous savez, ils se lèvent tard, un peu comme certaines belles personnes que nous connaissons.

Il a invité ce soir-là tous les pingouins et les dindons qu’il a dans son fichier, comme il les appelle avec délectation : ces journalistes qui ne savent rien, ces collectionneurs qui ne savent pas ce qu’ils ont, ces mondains qui ne savent que trop qu’ils ont l’air de sortir du Bal des vampires, et qui s’en fichent.

Je crois à la psychogénéalogie, c’est bien plus fiable que la psychanalyse, surtout pour nous qui aimons le passé. Vous savez, vous, quel est l’ancêtre qui vous empêche d’agir, ou celui pour lequel, sans le savoir, vous vous donnez tant de mal ? »

 

Les Ports Francs de Genève, c’est la plus grande exposition d’œuvres d’art au monde !

 

Le vent souffle moins fort. Il imagine les nuages. Son esprit flotte dans le silence enfin revenu.

Ici, c’est plus simple : il n’y a rien, mais c’est le vrai Monet. Un Monet qui est partout dans l’air, dans la terre, dans les mouvements et les ombres, dans l’eau. « Je voudrais être enterré dans une bouée, tellement j’aime l’eau », disait le peintre : c’est cette bulle hors du temps où flotte l’âme du maître que les gens viennent découvrir à Giverny.

La musculation c’est le contraire du sport, c’est le secret pour avoir un esprit malsain dans un corps sain.

Suis saine et suave » – avec ces « Smartphones » les mots d’esprit s’écrivent tout seuls.

Pour le moment, elle joue la femme soumise : elle a le petit doigt sous le menton, les lunettes en diadème, elle écoute.

Giverny est une œuvre archimoderne, un geste artistique provocant, une création du vieux Monet qui, dans les années 1900, s’était lassé des paysages impressionnistes qu’il avait mis au point trente ans auparavant… Il ne voulait pas rabâcher, il avait envie d’inventer autre chose. Il a balancé ses pinceaux, ses tubes et ses godets, il a acheté des gants et du terreau et il a inventé avant tout le monde le land art. Il a fait de sa cambrousse une vraie œuvre du XXe siècle, un concept. »

Il avait inscrit le premier mot qui lui était venu : Impression. Corot intitulait ses derniers tableaux « Souvenirs », pour montrer qu’il ne représentait pas un paysage réel. « Impression » ce serait un peu la même chose : un paysage peint devant la réalité, mais qui serait une interprétation personnelle, pas grâce au souvenir, mais plutôt à travers le filtre de ses sensations personnelles. Les étangs de Corot, la surface de l’eau au Havre, c’est cela le souvenir, une autre réalité qui est faite de reflets.

On fait évacuer. Les sirènes ont été déclenchées, seule espèce marine qui manquait ici…

Dans les affaires criminelles, ce sont parfois les innocents qui mentent le mieux.

 

les Enquêtes de Pénélope :
Intrigue à l’anglaise (01)
Intrigue à Versailles (02)
Intrigue à Venise (03)
Intrigue à Giverny (04)

 

One Reply to “Goetz, Adrien « Intrigue à Giverny » (Pénélope 04) 2014”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *