Lavenant, Guillaume «Protocole gouvernante» (RL2019)

Lavenant, Guillaume «Protocole gouvernante» (RL2019)

Auteur : Guillaume Lavenant est auteur dramatique et metteur en scène français. Diplômé de l’INSA de Lyon, Guillaume Lavenant reprend des études en lettres modernes à Rennes, en 2001.
En 2007, après son master de lettres, il partage son temps entre son métier d’ingénieur, l’écriture théâtrale et la mise en scène au sein du collectif nantais Extra Muros. Il est notamment auteur d’un conte poétique, « Cheval », joué sur plusieurs scènes en région Pays de la Loire en 2013.  Protocole gouvernante est son premier roman.

Editions Rivage – 21.08.2019 – 189 pages

Résumé

Une jeune femme sonne à la porte d’une maison dans une banlieue pavillonnaire coquette et tranquille. Le couple aisé qui l’accueille lui donne quelques recommandations concernant leur fille Elena, dont elle aura la charge. La gouvernante sourit, pose les mains bien à plat sur ses genoux, module sa voix, les met à l’aise… En suivant à la lettre le protocole imaginé par l’étrange Lewis, elle saura se rendre indispensable.
Elle deviendra la confidente et l’objet de tous les désirs enfouis par cette famille en apparence idéale. Mais cette gouvernante n’est pas seule. Ils sont nombreux comme elle à s’être infiltrés à divers endroits de la société. Les motos vont rugir. Une action d’envergure se prépare et, dans l’ombre, tous y concourent. Alors que le vernis craque et que l’emprise de la jeune femme grandit, la tension se fait de plus en plus palpable.
Jusqu’au grand jour.

Mon avis : Je ne sais pas trop quoi dire.. Au debut, j’ai juste trouvé « chiantissime » ( pardon..) et si j’ai décidé d’aller jusqu’au bout, c’est juste pour savoir si le mode d’emploi allait évoluer… Et au final j’ai révisé mon jugement.. Je vous livre ma réflexion comme elle a évolué..

 Alors le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un O.V.L.I. Bizarre autant qu’étrange. Beaucoup de difficulté à lire le livre. Très déstabilisée par la manière d’écrire, de présenter les choses… L’utilisation systématique du « vous » et du futur… Pour être descriptif, c’est descriptif… J’ai eu un peu l’impression d’être replongée dans les descriptions atroces de Robbe-Grillet, barbantes et sans aucune âme…  Impression de me farcir un mode d’emploi, on me dit ce qui se passe, ce que je dois en penser, ce qui va arriver, ce qui pourrait arriver, le tout sans aucune émotion. C’est extrêmement bien fait mais c’est monocorde.  L’impression de lire une recette de cuisine sur 200 pages. Et comme je n’aime pas les recettes de cuisine. Aucune émotion, aucun humour, aucune fantaisie. Mais je suis admirative de l’exercice : une telle monotonie…  A la moitié du livre, toujours aussi terne et factuel… Toujours ce narrateur qui dicte ce qu’il faut dire, faire, penser, toujours dans ce style notice d’utilisation d’un appareil ménager… Difficile aussi pour moi car il n’y a pas de lieu, pas d’époque, un manque total de points d’accroche…
Un livre qui vise à la déstabilisation. Est-ce une dystopie ? cela peut fort bien être le cas. Dans un premier temps, on pense à une gouvernante qui va détruire une famille et la fragiliser de toutes parts (les relations entre les membres de la famille, la destruction de leur habitat, de leur petite vie dans leur petite maison) puis on se rend compte que ce n’est pas un cas isolé, et que la déstabilisation va bien plus loin… Le livre est divisé en deux : la partie semer le chaos dans le cocon familial puis le chaos a grande échelle.  On passe de l’ambiance pesante dans le cadre individuel à une partie speed quand l’action remplace le travail de sape. Le malaise ne cesse de croitre et il pourrait presque être aussi qualifié de thriller, voire de livre politique…
Le suspense est présent tout au long du livre, mais il évolue. Il passe du suspense « huis-clos » à une sorte de suspense politique ; de la manipulation individuelle à la manipulation de masse.
Au final le livre ne laisse en tous les cas pas indifférent, il se démarque des romans habituels, tant par la forme que par la forme. Il est intéressant, mais au-delà des questions qu’il pose, je dois dire que je n’ai pas été séduite…  Mais le lire est une expérience que je conseille, et je suis curieuse de lire votre avis si vous vous lancez dans cette lecture (il n’est pas long)

Extraits :

Des croyances abandonnées de longue date referont surface, qu’il vous faudra maintenir à distance. La distance, le recul, armes fondamentales, Lewis n’aurait pas dit autre chose. Lignes et corps. Volumes.

Avez-vous oublié ce que disait Lewis : qu’il n’est pas d’enseignement qui ne soit aussi un apprentissage ? Insistez. Insistez encore.

Ainsi sommes-nous comme ces employés japonais, nous assurant dans l’ombre que les choses soient au bon niveau.

Chaque jour, apprenez-en plus, mais ne forcez pas la marche, n’allez pas trop vite, ne cherchez pas à connaître tout de suite la fin, qui n’en est pas vraiment une, vous le savez, agissez et lisez lentement, c’est un réglage à trouver.

La vie, disait Lewis, si vous en contrôlez les paramètres accessoires, c’est comme un coup de billard à cinq bandes. Si l’impact de départ est précis, vous pouvez prévoir au millimètre où arrivera la boule.

2 Replies to “Lavenant, Guillaume «Protocole gouvernante» (RL2019)”

  1. Il est dans ma liste d’envie et maintenant je ne sais plus trop s’il va y rester ou si au contraire, je vais le faire remonter en haut de la pile car j’aime bien les Ovni littéraires.
    Donc bien sûr que je te ferais un retour si je le lis.
    Mais avant celui-ci, je finis mon livre en cours ( qui est super bien soit dit en passant ) et ensuite, je compte bien lire celui de Pascal Manoukian dés sa sortie et celui viendra peut être juste après si pas de services presse entre temps.

  2. Comme je t’avais promis, j’ai enfin fini ce « roman thriller script scénario ovni « . En fait , je ne sais pas trop quoi en penser. C’est court, écrit comme un scénario de film avec détails de chaque plan. Une intrigue qui se met en place petit à petit et qui m’a fait tenir jusqu’à la fin du livre. Mais au final je suis resté sur ma faim !! En résumé , un peu déçu mais content d’avoir lu un livre inclassable de part l’écriture et l’histoire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *