Beaton M.C. « Série Agatha Raisin enquête » (15 –22)

Beaton M.C. « Série Agatha Raisin enquête » (15 –22)

Beaton M.C. « Série Agatha Raisin enquête » (15 –22)

Auteur: Née le 10 juin 1936 à Glasgow et morte  (à 83 ans), Marion Chesney alias M.C. Beaton a été libraire et journaliste avant de devenir un des auteurs de best-sellers les plus lus de Grande-Bretagne avec ses deux séries de romans policiers : Hamish MacBeth et surtout Agatha Raisin (plus de 15 millions d’exemplaires vendus dans le monde). Ses romans de type romances sont quant à eux publiés sous les pseudonymes d’Ann Fairfax, Jennie Tremaine, Helen Crampton, Charlotte Ward et Sarah Chester.
Agatha Raisin, c’est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !
« L’Agatha Raisin de M.C. Beaton est un véritable trésor national. » The Times

« Série Agatha Raisin enquête » tomes 1- 7 (résumé, mon  avis et extraits de la série)
– Tome 1 : La quiche fatale – La vengeance est un plat qui se mange chaud (2016)
– Tome 2 : Remède de cheval – Quand le chat n’est pas là, le véto trinque (2016)
– Tome 3 : Pas de pot pour la jardinière – Qui s’y frotte s’y pique (2016)
– Tome 4 : Randonnée mortelle – Danger ! Terrain miné ! (2016)
– Tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire – Parlez ou taisez-vous à jamais (2017)
– Tome 6
 : Vacances tous risques – Bons baisers de Chypre (2017)
– Tome 7 : A la claire fontaine – Méfiez vous de l’eau qui dort (2017)

« Série Agatha Raisin enquête » tomes 8- 14 (résumé, mon  avis et extraits de la série dans cet article)
– Tome 8 : Coiffeur pour dames – Une enquête à s’arracher les cheveux (2017)
– Tome 9 : Sale temps pour les sorcières – Mystère et boule de cristal (2018)
– Tome 10 : Panique au manoir – Quand le conte de fées vire au cauchemar (2018)
– Tome 11 : L’enfer de l’amour – Bague au doigt, corde au cou (2018)
– Tome 12 : Crime et déluge – Une enquête les pieds dans l’eau (2018)
– Tome 13 : Chantage au presbytère – Attention à ne pas ouvrir la boîte de Pandore (2018)
– Tome 14 : Gare aux fantômes: Qui vivra verra ! (2018)
– Nouvelle :  – Le Noël D’Agatha – Gare au pudding  (2018)

« Série Agatha Raisin enquête » tomes 15-22 (résumé, mon  avis et extraits de la série dans cet article)
– Tome 15 : Jamais deux sans trois : Méfiez vous des femmes parfaites (2019)
– Tome 16 : Bal fatal : Entrez dans la danse (2019)
– Tome 17 : Cache-cache à l’hôtel – Le soleil, la mer et la taule (2019)
– Tome 18 : Un Noël presque parfait – Qui sera le dindon de la farce (2019)
– Tome 19 : La kermesse fatale – Du LSD dans la confiture (2019)
– Tome 20 : Voici venir la mariée – Jusqu’à ce que la mort les sépare (2020)
– Tome 21 : Trouble fête – un Noël qui sent le sapin (2020)
– Tome 22 : Du lard ou du cochon : Cochon qui s’en dédit (2020)

« Série Agatha Raisin enquête » tomes 23-27 (résumé, mon  avis et extraits de la série)
–  Tome 23 : Serpent et Séduction : La jalousie est un poison (2020)
– Nouvelle gratuite : La Première Enquête d’Agatha (2020)
– Tome 24 : Gare aux empoisonneuses : Bien mal acquis ne profite jamais (2020)
– Tome 25 : Au théâtre ce soir : Attention aux trois coups (2020)
– Tome 26 : Secrets sur canapé : les murs ont des oreilles (2021)
– Tome 27 : Les pissenlits par la racine : Qui fait le malin… tombe dans le ravin (2021)

Avis global sur la série : Un grand merci à Marie-France et à Albin – Michel qui m’ont permis de recevoir les tomes 5 et 6. Et comme j’aime commencer par le début, j’ai donc attaqué par le tome 1 …  Les épisodes de la série télévisée sont sympas mais loin d’égaler les livres ; déjà les personnages ne correspondent pas du tout à l’idée que je m’en fais en lisant les livres ! Plein d’humour et d’esprit, les tribulations d’Agatha dans les Costwolds vaut son pesant de cacahuètes ! Le moins qu’on puisse dire c’est que la paisible campagne anglaise avec ces jolis petits villages est loin d’être un havre de tranquillité…

–  Tome 15 : Jamais deux sans trois : Méfiez-vous des femmes parfaites: (27.02.2019 – 306 pages)
Résumé : Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d’un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c’était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez.
Jamais deux sans trois ? Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ? « C’est comme si la célèbre détective d’Agatha Christie avait rajeuni, adopté des moeurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle.
Mon avis:
Extraits:

– Tome 16 : Bal fatal : Entrez dans la danse (27.02.2019 – 324 pages)
Résumé :  Calme plat dans les Cotswolds : pas un meurtre à la ronde pour notre détective préférée, Agatha ! Lorsqu’une riche divorcée lui demande d’élucider les menaces de mort dont sa fille Cassandra est victime, Agatha saute sur la proposition. Enfin une grosse affaire et sûrement un sacré coup de pub ! Elle ne croit pas si bien dire : lors d’un bal en l’honneur des fiançailles de Cassandra, elle déclenche une émeute en déjouant un assassinat…
dont elle risque bien d’être la prochaine cible. Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ? « C’est comme si la célèbre détective d’Agatha Christie avait rajeuni, adopté des moeurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle.
Mon avis:
Extraits:

– Tome 17 : Cache-cache à l’hôtel – Le soleil, la mer et la taule (5.6.2019 – 318 pages)
Résumé : Entre son agence de détective qui tourne au ralenti et les réunions des dames de Carsely, Agatha s’ennuie. Aussi est-elle enchantée lorsque son ex-mari James Lacey l’invite pour des vacances mais – horreur ! – sa conception d’un séjour idyllique est le petit hôtel décrépi de Burryhill-on-Sea où, enfant, il passait ses étés. Et tout va de mal en pis : quand un autre client de l’hôtel est assassiné, Agatha est la principale suspecte et se voit obligée de résoudre l’affaire depuis sa cellule de prison ! Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible.
Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ? « C’est comme si la célèbre détective d’Agatha Christie avait rajeuni, adopté des moeurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle.
Mon avis:
Extraits:

– Tome 18 : Un Noël presque parfait – Qui sera le dindon de la farce (30.10.2019 – 252 pages)
Résumé : Bientôt Noël. Le sapin sent le roussi pour Agatha Raisin qui ne digère toujours pas d’avoir été larguée par James Lacey. Pour se forcer à l’oublier, elle se lance à corps perdu dans la préparation du réveillon pour ses amis. Jusqu’à en faire une obsession… Même le meurtre de Mrs Tamworthy, retrouvée morte après un repas arrosé à la ciguë ne la détourne pas de son but. Pourtant, la riche veuve avait prévenu Agatha : elle était convaincue qu’un membre de sa famille voulait la l’assassiner avant la fin de l’année.
Se sentant quelque peu coupable, Agatha part sur les traces du meurtrier, bien décidée à le piéger avant le réveillon pour avoir le temps de préparer sa dinde !
Mon avis:
Extraits:

– Tome 19 : La kermesse fatale – Du LSD dans la confiture (30.10.2019 – 306 pages)
Résumé : Agatha Raisin a le vent en poupe : les affaires s’accumulent, pas le temps de souffler. Tant mieux, elle a horreur du vide, et fait même des heures sup : elle vient d’accepter d’aider le pasteur d’un village voisin à promouvoir la kermesse de la paroisse. Il faut dire que l’organisateur, un certain George Selby, a le bon goût d’être veuf et… beau comme un dieu. C’est un succès : les visiteurs affluent au village.
Mais la kermesse vire à l’hallucination lorsque l’on découvre que plusieurs échantillons de confiture ont été assaisonnés de LSD ! Bien que distraite par le charme du beau George, Agatha doit démasquer le coupable. Sans imaginer un instant que l’objet de ses fantasmes va peut-être lui faire vivre un mauvais trip…
Mon avis:
Extraits:

– Tome 20 : Voici venir la mariée – Jusqu’à ce que la mort les sépare (04/03/2020 – 288 pages)
Résumé : C’est en traînant des pieds qu’Agatha Raisin se rend au mariage de son ex, James Lacey. Elle en pince encore pour celui qui l’éclabousse avec son nouveau bonheur. Le jour des noces, coiffée de son plus beau chapeau, Agatha jubile de voir que l’autel est vide : la mariée n’est pas là ! Et pour cause, elle a été retrouvée avec une balle dans le corps avant même de pouvoir dire « oui » . Il n’en faut pas plus pour redonner à Agatha de l’espoir…
avant que celui-ci ne retombe comme un pudding pas assez cuit lorsque la police décrète que la suspecte numéro un, c’est… elle ! Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ? « C’est comme si la célèbre détective d’Agatha Christie avait rajeuni, adopté des moeurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle.
Mon avis:
Extraits:

Tome 21 : Trouble fête – un Noël qui sent le sapin (04/03/2020 – 288 pages)
Résumé : Le Noël qui s’annonce dans le village de Carsely sent le sapin… John Sunday, membre de la Commission de santé et de sécurité, menace de mettre fin aux traditions si chères aux habitants. L’arbre de Noël sur le toit de l’église ? Un danger public. Les décorations accrochées aux réverbères ? Inutiles. Les jouets réalisés par une villageoise ? Nocifs pour les enfants. Foutaises ! protestent les membres de la Société des dames du village : il faut mettre ce trouble-fête hors d’état de nuire ! Qu’à cela ne tienne : son corps est retrouvé, lardé, tel un gigot, à coups de couteau de cuisine. Agatha n’a pas une minute à perdre pour trouver le coupable… et sauver la fête. Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ? « C’est comme si la célèbre détective d’Agatha Christie avait rajeuni, adopté des moeurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle.
Mon avis:
Extraits:

– Tome 22 : Du lard ou du cochon : Cochon qui s’en dédit (3.6.2020 – 315 pages)
Résumé : Noël a été décevant dans les Cotswold, fief d’Agatha Raisin. Pour réchauffer les coeurs et les estomacs, le petit village de Winter Parva propose une fête avec costumes, danseurs folkloriques et cochon de lait rôti. Amatrice de barbecue, Agatha Raisin se jette sur l’occasion. Le tournebroche qui grésille a de quoi ravir les foules par cette journée brumeuse ! Mais lorsqu’on découvre que la bête n’est autre que le policier Gary Beech, assassiné et embroché, la fête tourne au cauchemar.
Et celui-ci ne fait que commencer…
Mon avis: C’est toujours un moment délassant que la lecture des aventures d’Agatha. Elle a maintenant son agence de détectives et toujours sa faculté à mettre son nez partout ; elle se mêle de la vie privée de tous et aussi de ses employés, ce qui fait des vagues. Tous ses hommes sont présents à ses cotés : Charles, Roy, James et il y en a un petit nouveau qui pointe son nez à la fin du roman… Mais elle a son intuition légendaire et son temps de réaction est comme souvent inférieur à celui de la police locale.  Et cette fois, j’ai trouvé que l’intrigue était bien ficelée. Et qu’Agatha et les gens qui l’entourent vont avoir fort à faire pour faire en sorte de survivre à cette histoire.

Extraits:

– J’ai promis de ne pas fouiner, avoua Agatha.
– Autant promettre de ne pas respirer, dans votre cas.

– Tes fringues, sur moi, chérie ? répondit son jeune ami avec hargne. J’aurais l’air de porter une tente.

Elle a résolu beaucoup d’affaires. Tout le monde raconte que ce sont ses gaffes qui lui font découvrir des choses, qu’elle a juste de la chance, mais moi, je pense qu’elle est intelligente.

Dolly Parton n’avait-elle pas dit, un jour : « Ça coûte une fortune d’avoir l’air aussi vulgaire » ?

Mais l’obsession était aussi nécessaire à Agatha que la boisson à un alcoolique. Tout comme l’alcoolique passe sa vie à rêver du plaisir et du sentiment d’évasion que lui procurait l’alcool, elle ne se souvenait en général que des débuts radieux de ses obsessions, qui lui donnaient le sentiment d’être à nouveau jeune.

Dans la journée, souvent, elle pensait au moment où elle pourrait rentrer chez elle, se glisser sous la couette et s’y pelotonner jusqu’aux oreilles. Mort par overdose de couette.

En temps normal, elle était l’illustration parfaite du nouveau dicton selon lequel on était aussi jeune aujourd’hui à cinquante ans qu’hier à quarante.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *