Thiéry, Danielle « Des clous dans le coeur » (2013)

Thiéry, Danielle « Des clous dans le coeur » (2013)

Auteure : Danielle Thiéry est la première femme dans l’histoire de la police française à avoir atteint le grade de commissaire divisionnaire. Auteur reconnu de romans policiers , elle s’appuie sur son expérience et sur une documentation sans faille pour donner à ses intrigues une crédibilité déroutante.

Romans policiers : Mauvaise graine La Petite Fille de Marie Gare – La guerre des nains – J’irai cracher dans vos soupes – Des clous dans le coeur (Prix du Quai des orfèvres 2013) – Faits divers.
Enquêtes du commissaire Edwige Marion : Le Sang du bourreau – Mises à mort – Et pire, si affinités – Origine inconnue – Affaire classée – Le festin des anges – L’ombre des morts – Crimes de Seine – Le jour de gloire – Echanges – Dérapages – Tabous – Féroce – ( voir : le site « grandsdetectives.fr »)

(lu en 2013 et sur la base de mes notes de lecture)

Fayard – 21.11.2012 – 400 pages / J’ai lu – 14.03.2018 – 347 pages

Résumé : «Il y a des affaires qui te pourrissent la vie…, elles restent en toi, plantées dans ton coeur comme un clou qu’un mauvais plaisant s’amuserait à manipuler…» Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l’hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la PJ de Versailles : morts suspectes, disparitions… Comment la vérité pourrait-elle sortir de la bouche d’un enfant autiste ? Son équipe respecte les mystères du «patron» et, au-delà de la simple «vérité due aux familles», la vérité complexe d’un grand flic dont le courage en impose à la mort, celle des autres comme la sienne !

Mon avis : Excellent ! Le personnage du commissaire, acharné et ne lâchant pas le morceau est attachant. L’intrigue est bien ficelée. Les deux affaires vont-elles se recouper … et le suspense est là jusqu’au bout. L’équipe mène l’enquête car le commissaire est mal en point mais elle n’y croit pas.. et puis elle commence à se demander si l’intuition du commissaire n’est pas la bonne …

Article du journal le Point : Des clous dans le coeur raconte l’histoire d’un double meurtre et d’une disparition. Le commandant Revel, un jeune flic, est miné par ces deux affaires que la PJ de Versailles n’est jamais parvenue à résoudre. Un nouveau meurtre le pousse à reprendre son enquête. Géniale intuition ou obsession d’un homme malade qui sait que désormais le temps lui est compté ? Dubitative, son équipe le suit, moins par conviction que par respect pour l’homme que ce mystère ravage, et plus encore par admiration pour ce flic, dévoré par l’exigence de la vérité, qui a le courage d’en imposer à la mort elle-même.

Extraits :

Le regard désespéré de Revel lui rappela que les enfants ne grandissent jamais dans le cœur de leurs parents.

Il y a des affaires comme celle-là qui te pourrissent la vie. On a beau faire, elles te hantent, elles restent en toi, plantées dans ta mémoire et dans ton coeur, comme un clou qu’un mauvais plaisant s’amuserait à tripoter à intervalles réguliers

« Il n’en reste pas grand chose, dit-il, je ne peux même pas vous dire, là tout de suite, quel est le sexe de cet individu… ça ressemble plus à une chipolata oubliée sur un barbecue qu’à un être humain. »

Un domestique, c’est un pot de fleurs avec des oreilles et une webcam.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *