Christie, Agatha «Le crime d’Halloween – La fête du potiron» (1971)

Christie, Agatha «Le crime d’Halloween – La fête du potiron» (1971)

Auteure : Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller le 15 septembre 1890 à Torquay et morte le 12 janvier 1976 à Wallingford (Oxfordshire), est une femme de lettres britannique, auteur de nombreux romans policiers. Son nom est associé à celui de ses deux héros : Hercule Poirot, détective professionnel belge, et Miss Marple, détective amateur. On la surnomme la « Reine du crime » ; cela fait d’elle l’un des plus importants et des plus novateurs des écrivains (dans le développement du genre). Elle a aussi écrit plusieurs romans, dont quelques histoires sentimentales, sous le pseudonyme de Mary Westmacott.
Agatha Christie fait partie des écrivains les plus connus au monde et elle est considérée comme l’auteur le plus lu de l’histoire chez les Anglo-Saxons, après William Shakespeare ; c’est aussi de très loin l’auteur le plus traduit dans le monde1. Elle a publié 66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre, ces œuvres ayant été traduites dans le monde entier. La plupart des intrigues se déroulent à huis clos, ce qui permet au lecteur d’essayer de deviner l’identité du coupable avant la fin du récit.

Résumé : Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les « plus de onze ans ». Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. « Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ? » se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

Mon avis : Cela faisait longtemps ! Merci à celle qui m’en a parlé ! Il dormait dans la pile des Agatha Christie (et il faisait partie des non-lus ) alors j’ai rectifié… Toujours un plaisir de voir travailler les petites cellules grises de ce cher hercule ! Pas de commentaire spécial, si ce n’est que j’aime toujours autant …

En plus il cadre parfaitement avec le Challenge 2018 des éditions J’ail lu…  (Un livre qui se passe durant Halloween)

Extraits :

Les amoureux ne sont nulle part à l’abri des indiscrets.

Cependant, vous admettez bien que sans meurtrier, le crime n’aurait pas eu lieu ?

— Tout cela est de l’histoire ancienne.
— Les vieux péchés projettent de grandes ombres, cita Poirot.

Je ne questionne pas pour découvrir des faits, mais plutôt pour trouver des raisons. Par exemple, pourquoi a-t-il agi de cette façon et pas de celle-là ? Pourquoi B prend-il une attitude contraire ? Et pour quels motifs C se comporte-t-il d’une manière qui ne ressemble en rien à celles de A et de B ?

C’est une bonne personne, serviable envers son voisin et tout le reste… mais, si vous voulez mon avis, les gens n’aiment pas tellement ceux qui leur rendent service.

L’ennui avec vous est que vous voulez toujours êtrechic. Vous vous souciez plus de l’apparence de vos vêtements et de vos moustaches que du confort. Pour moi, le confort est une invention merveilleuse. Après la cinquantaine, je trouve même que c’est la seule chose qui compte.

Vous avez sans doute raison, mais tout événement présent a un passé. Un passé qui fait encore partie du présent, mais qui existait déjà hier ou le mois, l’année précédente.

Il n’était pas dans les habitudes d’Hercule Poirot d’avoir recours à l’opinion d’autrui. Néanmoins, bien qu’il fût presque toujours satisfait de son propre jugement, il lui arrivait quelquefois, de solliciter l’avis de personnes qu’il estimait.

 

3 Replies to “Christie, Agatha «Le crime d’Halloween – La fête du potiron» (1971)”

  1. Mais de rien. 😉 Je suis contente qu’il t’ait plu autant qu’à moi. Parfois ça fait du bien de relire des classiques du polar. Et cette ambiance décalée… j’adore.

  2. Comme c’est drôle, moi aussi avec la sortie du film  » le crime de l’orient – express » j’ai eu envie de relire mes Agatha Christie … et celui- ci est dans ma PAL…Mais j’ai été enthousiasmée par 3 de ses romans: RDV à Bagdad, Destination inconnue et , Passager pour Francfort qui différent de ceux où Hercule Poirot ou Miss Marple résolvent un meurtre extrêmement complexe , plus thrillers que polars….

    1. Agatha Christie.. c’est toujours un plaisir… je n’ai jamais lu les trois que tu cites… mais comme j’ai récupéré chez ma Maman tous les A.C. (ou presque…) les trois y sont 😉 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *