Collection Mondes Sauvages (Actes-Sud)

Collection Mondes Sauvages (Actes-Sud)

Collection Mondes Sauvages (Actes-Sud)

Une nouvelle collection pour repenser notre relation au monde sauvage dirigée par Stéphane Durand, co-auteur et conseiller scientifique des aventures cinématographiques de Jacques Perrin. Nous sommes les enfants de l’univers mais nous l’avons oublié. Au nom de la liberté et de la raison, nous avons coupé tous les ponts qui nous liaient au monde. L’homme moderne est devenu une énigme de la nature. Pourtant, une nouvelle révolution copernicienne est en cours au cœur de notre civilisation occidentale. Partout, au cinéma, en littérature, en philosophie, émerge un nouveau regard sur nos « compagnons de planète ». En allant à la rencontre des animaux et des plantes sur leurs territoires, ces auteurs-naturalistes (scientifiques, philosophes) partent en « mission diplomatique » à la frontière du monde sauvage.

Chansigaud, Valérie « Les Français et la nature » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 26 septembre 2017
Résumé
 : Pour en finir avec la peur de la nature typiquement française et partir sur de nouvelles bases, il s’agit d’abord d’en identifier le plus précisément possible les sources historiques. C’est la tâche confiée à l’historienne de l’environnement Valérie Chansigaud. Pour lutter contre l’amnésie écologique, il faut savoir ce que fût la nature avant que ses relations avec l’homme occidental n’évoluent et ne se dégradent.

Sarano, Francois « Le retour de Moby Dick » Éditions Actes Sud Mondes sauvages 26 septembre 2017
Résumé : François Sarano nous propose ici le récit d’une véritable aventure qui invite les lecteurs à plonger au milieu des cachalots. Écrit de manière très vivante, il fourmille d’anecdotes et permet de mieux comprendre la vie sociale du plus grand carnivore de l’océan en mettant l’accent sur ses formidables capacités physiologiques et cognitives. L’auteur révèle ainsi les secrets d’une société matriarcale à la culture beaucoup plus sophistiquée qu’Herman Melville ne pouvait supposer. Altruisme, langage, culture, réflexion, le cachalot, dont l’intelligence n’a rien à envier à celle des primates, nous interroge sur la relation possible entre l’homme et l’animal

Morizot , Baptiste « Sur la piste animale » Éditions Actes Sud Mondes sauvages 10 avril 2018
Résumé : Depuis les forêts du Yellowstone aux crêtes du Kirghizstan, des steppes du Haut-Var à la terrasse de son appartement, Baptiste Morizot nous invite à partir sur les traces d’êtres hors du commun, souvent mythifiés : les grands prédateurs – ours, loups, panthères des neiges… À travers différents récits de pistage, l’auteur nous propose ainsi de nous « enforester », selon l’expression des coureurs de bois du Grand Nord canadien : porter son attention sur le vivant simultanément autour de nous et en nous, et apprendre à cohabiter avec lui. Page après page, le pistage repeuple la nature, et notre monde intérieur.

Cochet, Gilbert et  Durand, Stéphane « Ré-ensauvageons la France » Éditions Actes Sud Mondes sauvages 10 avril 2018
Résumé : Au cours du XXe siècle, la défaite du sauvage a semblé totale. Nous avons progressivement fait le vide autour de nous. La litanie des disparitions se poursuit quotidiennement dans l’indifférence des décideurs, et les scientifiques prédisent une annihilation biologique qui ébranlerait jusqu’aux fondements mêmes de la civilisation humaine. Et pourtant, ce livre est un ouvrage optimiste. Tout n’est pas perdu, loin de là. Car, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour faire en tête, la course de la plus belle nature européenne. Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Notre richesse naturelle est renouvelable et non-délocalisable. C’est l’enjeu économique de demain. La place pour la vie sauvage ne manque pas sur notre territoire ; elle ne manque que dans nos têtes. Nous voudrions contribuer à ménager cette place pour le bien-être et l’épanouissement de tous. Hommes, plantes et animaux : nous sommes tous liés et il est grand temps aujourd’hui de renouer avec notre famille. Il en va de notre survie. Une nouvelle alliance est possible, basée sur le triptyque abondance/diversité/proximité : ce livre le démontre.

Marion, Rémy « L’ours » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 2 octobre 2018
Résumé : Bête féroce ou frère de de forêt ?  Qu’en est-il de notre rapport avec l’ours qui jadis représentait l’homme resté sauvage et peu à peu s’est vu relégué au rang de créature redoutable ? Qu’avons-nous fait de cet animal complexe aux facettes inexplicables comme son incroyable capacité à jeuner, mystère qui pourrait déboucher sur d’inédites avancées en médecine humaine ? En puisant dans trente ans d’expérience sur la piste de cet animal singulier, Rémy Marion nous invite à partir sur les traces de l’ours brun et de son cousin l’ours polaire, pour réfléchir à une nouvelle relation, plus objective et plus apaisée.

Durand, Stéphane « 20000 ans » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 2 octobre 2018
Résumé : Des majestueuses baleines aux bouquetins espiègles en passant par les nuées d’oiseaux qui peuplent ses cieux ou les rivières pavées de nacre, lagons bleu azur et forets équatoriales, la France nous accorde depuis plus de 20 000 ans un spectacle naturel prodigieux mais occulté. C’est le syndrome de l’amnésie écologique : on n’imagine pas que la France fut d’une incroyable richesse naturelle et que cette surabondance fut longtemps la norme ; c’est la rareté actuelle qui est exceptionnelle… La nature a une histoire et elle est intimement liée à celle des hommes. Écrit dans une langue alerte et légère, le livre fourmille d’anecdotes étonnantes sur la biologie et l’écologie de toutes ces espèces, mais également sur les hommes qui en ont été les témoins. C’est une ode au potentiel de la France sauvage.

Garnier, Lisa « Psychologie positive et écologie » Éditions Actes Sud Mondes sauvages 7 mai 2019
Résumé : Au cours de ces vingt dernières années, deux sciences que rien ne semble rapprocher ont cherché à comprendre le bien-être humain. D’un côté, la psychologie positive qui étudie comment nos émotions positives naissent, se maintiennent et nous apportent bien-être et bonheur. De l’autre côté, les sciences de la conservation de la biodiversité qui cherchent à protéger et conserver la nature. Ce livre est une enquête dans ces deux champs de recherche en ébullition où la science redécouvre la valeur capitale de la relation. Statistiques à l’appui, nous découvrons combien nous pouvons être sereins et heureux avec les autres et au contact de la nature.

O’Connell, Caitlin  « Le Parrain. Au coeur d’un clan d’éléphants » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 7 mai 2019

Résumé : C’est l’histoire immémoriale de l’ascension puis du déclin d’un seigneur de la savane, l’éléphant. Un récit fait d’amitiés, de loyautés et de trahisons. Un drame shakespearien sous le soleil de Namibie, au coeur du parc national d’Etosha, devant les yeux de Caitlin O’Connell. La chercheuse découvre au fil de ses vingt ans de terrain, que contrairement à ce que l’on pensait depuis longtemps, tous ces mâles, jeunes et vieux, forts ou fluets, grands et petits font société

Krief, Sabrina « Chimpanzés, mes frères de la forêt » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 1 octobre 2019
Résumé : Extraordinairement vivant, ce livre nous permet de pénétrer dans l’intimité des chimpanzés, nos frères de la forêt

Despret, Vinciane « Habiter en oiseau » Éditions Actes Sud Mondes sauvages 1 octobre 2019
Résumé : Qu’est-ce que l’instinct territorial chez les oiseaux ? Vinciane Despret mène l’enquête et, sous sa plume, oiseaux et ornithologues deviennent intensément vivants et extrêmement attachants.

Morizot, Baptiste « Manières d’être vivant » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages 5 février 2020
Résumé : Le mystère d’être un corps, un corps qui interprète et vit sa vie, est partagé par tout le vivant : c’est la condition vitale universelle, et c’est probablement elle qui mérite d’appeler le sentiment d’appartenance le plus puissant. Ainsi, les animaux sont pour nous à la fois des parents et des étrangers d’une profonde altérité. Baptiste Morizot approfondit ici une série d’enquêtes philosophiques fondées sur la pratique du pistage. Il s’agit de pister à la fois les vivants sur le terrain et les idées que nous nous faisons d’eux dans la forêt des livres et des savoirs… Ce livre approche les animaux, humains compris, comme autant de manières d’être vivant.

Cochet, Gilbert et  Béatrice Kremer-Cochet « L’Europe réensauvagée – Vers un nouveau monde » – Éditions Actes Sud Mondes sauvages juin 2020
Résumé : Ce tour européen de l’état de réensauvagement des différents milieux naturels révèle que, malgré un passage par la quasi-extinction de beaucoup d’espèces iconiques, dans tous les pays des initiatives inspirantes et couronnées de succès voient le jour. Bisons, ours, aigles, esturgeons et phoques reviennent. La cohabitation de l’homme et du sauvage s’avère donc possible. Ce livre, basé sur le partage d’expériences positives, incite à la réflexion et à l’action. Pour avancer et surmonter les obstacles, il suffit parfois de changer de point de vue.

Marion, Rémy MARION – Gessain, Robert « Ovibos- le survivant de l’Arctique » Éditions Actes Sud Mondes sauvages octobre 2020
Résumé : Rémy Marion entreprend, dans ce livre consacré au bœuf musqué, un dialogue posthume avec Robert Gessain, compagnon de route de Paul-Émile Victor. À plus de cinquante ans d’intervalle, ils ont l’un comme l’autre exploré les toundras du Haut-Arctique dont cet animal aux allures préhistoriques est l’emblème. L’anthropologue Robert Gessain a longuement enquêté sur les relations intimes qui liaient les Inuits à Ovibos sans lequel ils n’auraient pu apprivoiser les rigueurs de ces contrées extrêmes. Rémy Marion se lance à son tour sur les traces de cet animal étonnant et inclassable. Ses adaptations physiologiques, anatomiques et comportementales lui permettent de vivre à l’aise là où pratiquement aucun autre grand mammifère herbivore ne tiendrait. Le bœuf musqué parviendra-t-il à surmonter les temps obscurs qui s’annoncent, où le réchauffement climatique ouvre des perspectives alléchantes aux hommes qui ne voient l’Arctique que comme une immense réserve de pétrole et de terres rares ? Pour l’instant, les chocs des mâles en rut résonnent encore dans la toundra que les saules arctiques illuminent chaque automne d’un rouge flamboyant comme la couverture de ce livre

Remaud , Olivier – Garat, Anne-Marie (Postface) « Penser comme un iceberg » Éditions Actes Sud Mondes sauvages octobre 2020
Résumé :
Comment voir la vie sauvage avec des yeux nouveaux ?
Olivier Remaud nous fait passer derrière les apparences. La neige crisse, la banquise craque, des blocs de glace dérivent dans l’océan. On navigue en kayak, on plonge dans des eaux froides, on entend les voix de peuples autochtones. Des écosystèmes entiers surgissent d’une nature que l’on croyait vide. Les icebergs deviennent des arches biologiques et les glaciers ne sont plus des choses mais des êtres vivants, des partenaires de l’existence quotidienne dont nous dépendons intimement. Pas de doute : ils sont parmi nous, avec nous. C’est pourquoi tout ce qui les affecte aujourd’hui nous affecte également.
Ce livre est un éloge des vies inattendues. C’est aussi une réflexion sur la discrétion comme art de cohabiter avec des entités non humaines.

Pierron Jean-Philippe – Je est un nous – Enquête philosophique sur nos interdépendances avec le vivant – Éditions Actes Sud Mondes sauvages Février 2021
Résumé : Pour répondre à la question « qui suis-je », nous ne cessons de raconter des histoires.
Et parmi celles-ci, il y a nos liens à un animal, un arbre, une rivière ou des matières. Dire je, c’est exprimer combien nous sommes reliés à la nature par d’innombrables capillarités secrètes. Jean-Philippe Pierron mène l’enquête auprès de philosophes et penseurs de l’écologie. Souvent, la rencontre d’un animal ou d’un paysage a été le catalyseur de leur engagement, comme si une brèche poétique et sensible s’était ouverte en eux, permettant une nouvelle manière de se penser, d’agir et de sentir, comme si elle avait inauguré un style d’engagement, vivant humain parmi les vivants. Partant de ces constats, il invite chacun à faire retour poétiquement sur sa propre expérience, mettant au jour la dimension écobiographique de sa vie.
Il interroge les conditions sociales et culturelles qui empêchent d’ordinaire de les évoquer, y trouvant une des raisons de la crise de nos liens avec la nature. Cet ouvrage travaille à l’expression des prémisses d’une transformation radicale, en vue de relations plus équilibrées et vivantes avec la nature.

Tillon, Laurent : «Être un chêne – Sous l’écorce de Quercus» – Éditions Actes Sud Mondes sauvages Février 2021
Résumé : Les arbres aussi ont une histoire.
Et ils la racontent à tous ceux qui perçoivent les mille petits signes inscrits dans leur écorce, dans la forme d’une branche ou l’amitié nouée avec leurs voisins. Depuis son adolescence, Laurent Tillon écoute patiemment Quercus, un grand chêne sessile dans la force de l’âge, deux cent quarante ans. Il nous révèle dans ce livre une histoire pleine d’aventures aussi diverses que tumultueuses qui a débuté avant la Révolution française. Au gré d’innombrables péripéties émaillées de batailles silencieuses et d’alliances inattendues, de pilleurs et de parasites, de tempêtes et de trahisons, l’auteur entremêle subtilement l’histoire de Quercus à celle de tout le petit peuple de la forêt, capricornes et salamandres, mulots et chauves-souris, pics et chouettes. C’est Shakespeare en sous-bois.
Dans ce texte nourri de science, de poésie et de philosophie, Laurent Tillon nous révèle quelques-uns des grands secrets de la forêt et nous indique les pistes à explorer pour admirer longtemps encore Quercus et toute sa communauté forestière.

Elie, Yves «La Vallée de l’Abeille Noire »   Éditions Actes Sud Mondes sauvages Avril 2021
Résumé : A l’heure où les populations d’insectes s’effondrent, vaincues par les pesticides, il existe au cœur des Cévennes une vallée où les abeilles ne meurent pas. Yves Élie est un apiculteur heureux, un poète truculent et passionné par les abeilles noires, cette variété endémique qui a traversé les ères glaciaires jusqu’à nous. Sélectionnée par des millénaires d’âpres conditions, l’abeille noire a développé des caractéristiques de frugalité, de vivacité et de réactivité qui la rendent particulièrement adaptée aux bouleversements que nous vivons aujourd’hui.
À la condition de respecter sa biologie. Contrairement à de nombreux apiculteurs modernes, Yves Élie s’est accordé au rythme de vie des abeilles noires : elles l’ont apprivoisé. À travers une perception fine de leur physiologie et de leur éthologie, il nous invite à un voyage passionnant depuis l’intimité secrète de la ruche jusqu’à son paysage et sa communauté de fleurs et de pollinisateurs. Il nous propose ainsi une réflexion poétique sur notre rapport au monde sauvage qui nous entoure.

Despret, Vinciane « Autobiographie d’un poulpe – et autres récits d’anticipation »   Éditions Actes Sud Mondes sauvages Avril 2021
Résumé : Connaissez-vous la poésie vibratoire des araignées ? l’architecture sacrée des wombats ? les aphorismes éphémères des poulpes ? Bienvenue dans la “thérolinguistique”, une discipline scientifique majeure du IIIe millénaire qui étudie les histoires que les animaux ne cessent d’écrire et de raconter. En laissant libre cours à une imagination débordante, Vinciane Despret nous plonge au cœur de débats scientifiques passionnants qu’elle situe dans un futur indéterminé. En brouillant les pistes entre science et fiction, elle crée un trouble fascinant : et si, effectivement, les araignées nous interpellaient pour faire cesser le brouhaha de nos machines ? Et si les constructions des wombats témoignaient d’une cosmologie accueillante, offrant ainsi une formidable leçon de convivialité ? Et si les poulpes, adeptes de la métempsychose, se désespéraient de ne plus pouvoir se réincarner du fait de la surpêche et de la pollution des océans ? Par cette étonnante expérience de pensée, Vinciane Despret pratique un décentrement salutaire ouvrant la voie à d’autres manières d’être humain sur terre…

Zhong Mengual, Estelle « Apprendre à voir – Le point de vue du vivant »   Éditions Actes Sud Mondes sauvages Juin 2021
Résumé : À l’égal d’un Baptiste Morizot qui allie la philosophie et les sciences naturelles pour penser les manières d’être vivant, Estelle Zhong Mengual œuvre à hybrider l’histoire de l’art et les savoirs naturalistes pour porter un regard enrichi sur le monde vivant.
Apprendre à voir est un livre érudit mais toujours accessible, passionnant, intimiste lorsque l’autrice partage son expérience des fougères ou du hibou grand-duc, un guide qui brouille les frontières entre musées et forêts, un vadémécum à avoir toujours avec soi pour renouveler notre lien à l’art et à la nature, raviver notre émerveillement et intensifier notre présence au monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.