King, Stephen «L’année du loup-garou» (2002) 112 pages

King, Stephen «L’année du loup-garou» (2002) 112 pages

Auteur: Stephen King né le 21 septembre 1947 à Portland dans le Maine, est un écrivain américain. Il a écrit plus de 50 romans, autant de best-sellers, et plus de 200 nouvelles. Couronné de nombreux prix littéraires, il est devenu un mythe vivant de la littérature américaine (médaille de la National Book Foundation en 2003 pour sa contribution aux lettres américaines, Grand Master Award en 2007 pour l’ensemble de son œuvre). En février 2018, il a reçu un PEN award d’honneur pour service rendu à la littérature et pour son engagement pour la liberté d’expression.
« L’Année du loup-garou » est un roman court fantastique d’horreur écrit par Stephen King et paru en 1983 en anglais. Il se divise en douze chapitres (les douze mois de l’année)

Albin-Michel – 02.11.2002 – 104 pages / Livre de Poche – 09.11. 2016 -112 pages – Traducteur : François Lasquin (Cycle of the Werewolf – 1983)

Résumé :

Tout a commencé en janvier, une nuit de pleine lune… Le premier hurlement fut celui d’un employé du chemin de fer quand il sentit les crocs lui déchirer la gorge. Depuis, chaque nuit de pleine lune, la petite bourgade de Tarker Mills est en proie à l’horreur. Qui sera le prochain ?
Un chef-d’œuvre du maître de l’épouvante et du suspense, Stephen King, illustré par un des plus grands dessinateurs américains, Berni Wrightson.

Mon avis :

Je ne suis pas fan de l’épouvante et de la SF mais j’aime bien les histoires de lycanthropie … Alors quand j’ai trouvé ce petit livre de Stephen King … je n’ai pas hésité… Ce n’est pas un roman mais une longue nouvelle et même si j’essaie encore et encore, les nouvelles me laissent toujours sur ma faim… une impression de pas fini car je n’ai pas le temps de faire connaissance avec les personnages…
Mais c’est original… 12 mois douze chapitres …et en si peu de pages on découvre quand même un peu le caractère de certains personnages qui traversent l’année.
Je préfère nettement les romans où l’ambiance s’installe mais malgré une légère déception, je ne regrette pas cette petite lecture…
Les illustrations de Berni Wrightson sont superbes.

Extraits :

Tout compte fait, ce n’était que le vent…
Mais le vent gratte-t-il aux portes, en gémissant pour qu’on lui ouvre ?

A nouveau, il se sent oppressé par cet étrange sentiment d’être pris au piège… il imagine que c’est ce que doit éprouver le renard acculé par une meute déchaînée dans cet instant d’angoisse suprême où il fait face en dénudant ses crocs, pour livrer un combat sans espoir aux chiens qui vont le mettre en pièces.

La saison est close pour le gibier à plume, celle du gibier à poil est passée aussi, mais il n’y a pas de saison pour faire la chasse au loup-garou.

Image : illustration de Berni Wrightson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.