Perry Anne – Série « Charlotte et Thomas Pitt »

Cette série a pour cadre le Londres des années 1880 et 1890. Les titres présentent la particularité d’indiquer la localisation géographique précise du (ou des) meurtre(s)

1979 L’Étrangleur de Cater Street (The Cater Street Hangman)

Résumé : Suffragette avant l’heure, l’indomptable Charlotte Ellison contrarie les manières et codes victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o’clock.
Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s’étalent les faits divers les plus sordides.
Aussi bien le Londres des années 1880 n’a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie.
Dans cette nouvelle série  » victorienne « , la téméraire Charlotte n’hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.
Charmante Sherlock Holmes en jupons, Charlotte a déjà séduit l’Angleterre et les Etats-Unis. La voici partie à l’assaut de l’Hexagone.

Mon avis : Moins emballée que par la série Monk mais laissons les personnages se mettre en place. L’intrigue est bonne. C’est pour le moment les personnages qui semblent moins attachants.. mais je pense que la suite pourrait me donner tort…

1980 Le Mystère de Callander Square (Callander Square)

Résumé :  « Les amoureux de la fiction historique et policière doivent absolument connaître cette nouvelle série qui se déroule dans l’Angleterre de la reine Victoria. Une ambiance d’époque lourde de sensualité, une écriture et des dialogues de haute tenue, une description des classes sociales parfaitement convaincante et des personnages profondément humains ; voilà qui rend la lecture des romans d’Anne Perry absolument inoubliable.
Le début : des jardiniers découvrent les corps de deux bébés assassinés dans le beau quartier de Callander Square. Pitt est chargé de l’enquête…

Mon avis : Maintenant que les personnages se mettent en place ils deviennent attachants. Bien aimé ce 2ème opus. J’attaque le 3ème donc…

1981 Le Crime de Paragon Walk (Paragon Walk)

Résumé : Un crime sordide vient troubler la quiétude huppée de Paragon Walk. Tandis que l’inspecteur Pitt, chargé de l’affaire, se heurte à l’hostilité et au mutisme des résidents du quartier, son épouse Charlotte, assistée de sa sœur Emily, la charmante Lady Ashworth, ne se laisse pas intimider par cette omerta de classe. De garden-parties en soirées, elles font tomber un à un les masques de l’élite.
Les façades respectables de Paragon Walk se lézarderont peu à peu pour exposer à cet infaillible trio de détectives leurs inavouables secrets et mensonges

Mon avis : C’est le 3ème tome  et qui me conforte dans l’idée qu’il faut les lire dans l’ordre! On y fait la connaissance de Lady Vespasia (un vrai coup de coeur) et les personnages s’installent.. que l’on retrouvera dans les autres tomes. Le sujet est bon, le suspense au rendez-vous. On découvre la « Haute ».. mais là je trouve qu’on est plus dans l’univers d’Emily ( la soeur) que de Charlotte et Pitt. Thomas est pour ainsi dire inexistant et Charlotte est montrée coté superficiel… Mais il faut le lire pour comprendre les liens entre les personnages.

1981 Resurrection Row (Resurrection Row)

Résumé : Alors que Lord et Lady Cantley sortent d’une représentation à l’opéra, ils croisent un cab qu’ils aimeraient bien emprunter par ce froid mordant. Or, assis à la place du chauffeur, se trouve le cadavre déterré de Lord Augustus mort depuis bientôt trois semaines. Chargé de l’enquête dans la très chic rue de Gadstone Park Thomas Pitt se perd sur les raisons de cette folie. Encore une enquête passionnante pour Charlotte et Thomas Pitt.

Mon avis : Super ! De plus en plus fan… j’ai pas deviné … le suspense a été total jusqu’au bout…
1983 Rutland Place (Rutland Place)

Résumé : Charlotte Pitt reçoit un message de sa mère, Caroline Ellison, car un objet compromettant qu’elle possède a disparu. En se rendant à Rutland Place, elle s’aperçoit que plusieurs autres choses se sont volatilisées dans le voisinage. De plus, Caroline se sent épiée. Quand une femme est assassinée, Thomas Pitt entre en scène.

Mon avis :  et bien j’accroche de plus en plus moi … Emily revient sur le devant de la scène. Charlotte est de plus en plus débrouille, elle est bien dans son rôle de « déclassée » à cheval sur les deux univers. J’aime beaucoup les descriptions de la vie à l’époque.

1984 Le Cadavre de Bluegate Fields (Bluegate Fields)

Résumé : Le cadavre dénudé d’une jeune homme de bonne famille est retrouvé dans un quartier mal famé de Londres. Thomas Pitt est chargé de l’enquête, comme à chaque fois que l’affaire apparaît toucher les classes « supérieures ». Il va rapidement découvrir que le jeune homme a été violé et plongé dans un bain. Tout indique que le crime a été commis par un proche de la victime mais Pitt devra faire preuve d’une diplomatie à toute épreuve et affronter les multiples barrières qu’on lui opposera.

Mon avis : J’aime beaucoup. Je trouve sympa cette ambiance familiale au coin du feu ou Charlotte et Thomas discutent des affaires et permettent les vraies questions. C’est ces dialogues qui présentent la vie à l’époque qui pimentent les romans. Cette fois ci, le tribunal fait son apparition.. C’est marrant comme dans la série de Monk, Pitt est peu apprécié par son supérieur, il y a une héroïne qui s’infiltre dans la bonne société et renseigne l’enquêteur, la Lady de la Haute… et toujours ces descriptions.. Je replonge dans les bas-fonds et la prostitution…
Alors je l’ai fini et c’est de loin mon préféré. L’enquête officielle, l’enquête en marge , l’enquête de la police et de la Haute société, la peinture des mœurs… une réussite. Et en toile de fond les réformes parlementaires, le voile de la bienséance.. la différence entre les states de la société.. Le Meilleur!

1985 Mort à Devil’s Acre Death in the Devil’s Acre

Résumé : Un corps émasculé est trouvé à Devil’s Acre, dans les bas fonds de Londres. Mais c’est le premier d’une série. Pitt mène l’enquête sur 4 meurtres, qui ont pour seul point commun le quartier dans lequel ils ont été commis… Un médecin, un souteneur, un aristocrate, un professeur… Et Charlotte va bien évidemment mener son enquête …

Mon avis : On entre dans l’univers des soirées, des robes, des divertissements, de la façon de passer le temps, de l’ennui sous le vernis de façade.. Excellent opus, mais toujours un petit coup de cœur pour le précédent..

1987 Meurtres à Cardington Crescent (Cardington Crescent)

Résumé : Georges, le mari de la sœur de Charlotte est retrouvé sans vie alors qu’il passe quelques jours avec sa femme dans sa famille. La famille du mari a tout intérêt à ce qu’Emily soit coupable et elle aurait de bonnes raisons de l’être

Mon avis : Ce n’est pas mon préféré. Loin de là. Mais c’est un bon polar et l’ambiance est toujours si plaisante et bien rendue.. Les secrets de famille de la bonne société anglaise et mépris pour ceux qui n’en font pas partie est un vrai bonheur

1988 Silence à Hanover Close (Silence in Hanover Close)

Résumé : Thomas est chargé d’enquête sur un meurtre commis au cours d’un cambriolage plusieurs années auparavant. Il va devoir rechercher chez les receleurs les objets volés pour espérer retrouver la piste du meurtrier. Charlotte et sa soeur Emily vont à nouveau mettre leur audace à profit pour aider Thomas dans son enquête et faire éclater la vérité.

Mon avis :  Alors là c’est un tout bon ! Cette fois ci les deux sœurs sont totalement à contre-emploi et Thomas atterit en prison… A elles de jouer… Suspense garanti !

1990 L’Égorgeur de Westminster Bridge (Bethlehem Road)

Résumé : Un gentilhomme attaché à un réverbère de Westminster Bridge … Sir Lockwood Hamilton, membre du Parlement est le premier de la série de parlementaires retrouvé mort, la gorge tranchée par un rasoir, maintenu debout contre un réverbère par son écharpe blanche. Thomas Pitt mène l’enquête et Charlotte, la tendre épouse de Thomas, ne peut résister à l’envie d’aider son mari. …

Mon avis : Une fois encore, le suspense est présent. Cette fois ci le contexte social nous entraîne dans le sillage du mouvement féministe, des « suffragettes » qui luttent pour obtenir le droit de vote, le droit de décider de leur vie, de leur biens, pour être reconnue comme des êtres pensants et non des objets soumis aux lois et aux désirs des Hommes… Charlotte va se mêler à la bonne société pour enquêter de l’intérieur. Elle va approcher les femmes, et obtenir des confidences car il est plus facile d’observer pour Charlotte que pour son inspecteur de mari.

1991 L’Incendiaire de Highgate (Highgate Rise)

Résumé : Le paisible quartier de Highgate a été le théâtre d’un terrible incendie qui a coûté la vie à Clemency Shaw, l’épouse d’un médecin reconnu. L’inspecteur Thomas Pitt et sa femme, Charlotte, auront à déterminer s’il s’agit là d’un simple accident ou d’un acte criminel. Méthodiquement, le célèbre duo de détectives tente de tracer un portrait du couple afin de rendre justice.

Mon avis : 11ème aventure.. Cette fois ci Anne Perry nous entraine dans les bas-fonds et dans la façon d’exploiter les pauvres en les entassant dans des taudis et en les faisant payer un maximum pour avoir un toit dans des des conditions insalubres…

1992 Belgrave Square (Belgrave Square)

Résumé :elle va observer ce monde de passion, de pouvoir et de cupidité que la police n’est pas autorisée à voir et permettre d’identifier le coupable. Décidément, ce que femme veut…

Mon avis: il ne restera pas dans les mémoires… mais il a le mérite de révéler un autre fléau, qui lie les personnes de la moyenne et haute société et les menace, alors qu’à la base, il semble que ce soit une idée humaniste et humanitaire… Attention aux motivations cachées…….

1993 Le Crucifié de Farrier’s Lane (Farrier’s Lane)

Résumé : à une représentation théâtrale, le juge Samuel Stafford meurt empoisonné dans une loge voisine. Il s’apprêtait à rouvrir le dossier d’un homme condamné cinq ans plus tôt à la pendaison pour le plus horrible des meurtres. L’Inspecteur Pitt se retrouvent donc avec deux enquêtes criminelles à mener ; or police et magistrature ne semblent guère disposées à lui faciliter la tâche. Heureusement Charlotte est à ses côtés pour l’aider à découvrir la vérité

Mon avis :  pas d’Emily cette fois-ci.. mais sinon Pitt est aidé de Charlotte, de Caroline (sa mère) et de Gracie , la petite bonne. Cette fois ci, le racisme anti-juif et la mauvaise réputation des acteurs et actrices de théâtre est au centre de l’intrigue.. ou plutôt des intrigues.. et même si j’ai cru deviner qui était le coupable à un moment… les rebondissements se multiplient jusqu’à la fin .. et les mobiles et motifs des crimes ne sont pas si évidents que ça…

1994 Le Bourreau de Hyde Park (The Hyde Park Headsman)

Résumé : La découverte de corps décapités dans Hyde Park fait resurgir une peur que les londoniens n’avaient plus ressentie depuis Jack l’Éventreur. Et si Thomas Pitt, récemment promu commissaire, ne trouve pas très vite le coupable, on ne donne pas cher de sa tête ! Un premier cadavre est retrouvé sur un bateau, puis un second dans un kiosque à musique. Les indices sont bien maigres. Y a-t-il un point commun entre les victimes, un officier de marine respecté, et un musicien ? La population, la presse, les politiciens,… tout Londres réclame vengeance. Jamais Pitt n’a été autant aux abois et si curieusement réticent à effectuer une arrestation. Et au moment où il en aurait le plus besoin, Charlotte, son épouse, semble incapable de l’aider…

Mon avis : Encore une aventure qui m’a plu. Piit est promu Commissaire mais un Commissaire nommé sur son talent d’enquêteur et non sur son appartenance sociale… c’est pas bien vu … ni par la hiérarchie, ni par les jaloux de son commissariat… et puis Charlotte est occupée par son installation ans une nouvelle maison, Emily par la campagne pour aider son mari a devenir un membre du parlement… Le pauvre Pitt est bien seul dans cette galère…

1995 Traitors Gate (Traitors Gate)

Résumé : Sir Arthur Desmond, mentor du commissaire Thomas Pitt, est retrouvé mort dans un club londonien. Accident ? Suicide ? Son fils n’y croit pas et demande à Thomas d’enquêter. Pendant ce temps, au ministère des Colonies, un traître divulgue à l’Allemagne des informations sur la politique anglaise en Afrique. Or, Desmond travaillait aux Affaires étrangères et avait porté des accusations contre le gouvernement au sujet des colonies. Les suspects : un groupe d’hommes très influents et fort soucieux de leur réputation. C’est alors que le corps d’une aristocrate londonienne est découvert dans la Tamise… Thomas Pitt et sa femme vont risquer leur vie dans cette intrigue qui mêle souvenirs, amitié et affaire d’État. C’est toute l’expansion de l’Empire qui est en jeu. La  » reine  » du polar victorien nous entraîne de nouveau, avec jubilation, dans une époque dont elle connaît tous les secrets

Mon avis : Toujours sympa mais nettement plus soft que le monde selon Monk… Mais bien sympa de voir l’autre société londonienne de l’époque. les magouilles au plus haut niveau…… La bonne société londonienne, les vagues suscitées par ces dames qui veulent avoir des pensées propres… l’appât du gain.. les « clubs » anglais.. la politique vis à vie des colonies… Beaucoup aimé aussi..

1996 Pentecost Alley (Pentecost Alley)

Résumé : Deux ans après le massacre des prostituées de l’East End par Jack l’Éventreur, un tueur est de nouveau à l’oeuvre dans le quartier de Whitechapel. Meurtres rituels dans les bas-fonds de Londres ? Qui sont les membres du Hellfire Club dont un insigne a été trouvé près du corps mutilé de la fille de joie ? Et en quoi ce fait divers, somme toute banal pour l’époque, réclame-t-il l’intervention du commissaire Thomas Pitt ? Ce dernier va se trouver confronté à la puissante famille des FitzJames dont l’influence à Londres est telle qu’il n’aura pas droit au moindre faux pas. Que vaut en effet la parole d’une prostituée contre celle d’un FitzJames ?

Mon avis :  Et voili voila… Charlotte et Emily s’en mêlent.. Pitt est pris à parti… Mais que fait la police ? Une super enquête.. jusqu’à la dernière page…  Merci la bibliothèque! Pour les polars, c’est le top… cela permet de reporter le budget livre sur des cd ou des livres autres, de continuer à lire des polars gratuitement et de ne pas surcharger les tablards.

1997 Ashworth Hall (Ashworth Hall)

Résumé : En cette fin de XIXe siècle, les dissensions politiques et religieuses en Irlande n’en finissent pas d’empoisonner le gouvernement britannique ; la guerre civile menace. Une rencontre secrète est alors organisée entre protestants et catholiques irlandais dans le superbe manoir d’Ashworth Hall, et le commissaire Pitt se voit contraint d’assurer, en toute discrétion, la sécurité du lieu. Aidé de l’inspecteur Tellman, déguisé en valet et plus bougon que jamais, et de sa femme Charlotte, Pitt surveille le déroulement de cet événement à hauts risques tandis que la tension monte entre les invités. Lorsque l’un des convives est assassiné, l’atmosphère orageuse d’Ashworth Hall pourrait bien tourner à l’explosion de violence et mettre en péril la paix de tout le royaume…

Mon avis : Et voilà Charlotte et Pitt conviés à la réunion … Gracie devient camériste ( au fait saviez-vous que pour le linge blanc ne jaunisse pas il faut tapisser vos tiroirs en bleu ?) et Tellman n’apprécie pas du tout d’être le domestique de Pitt ! L’ambiance entre les catholiques et les protestants est électrique… Charlotte et Gracie  mènent l’enquête… comme de bien entendu ! Un huis-clos ou tout le monde s’inquiète pour tout le monde. Dans une ambiance tendue de discussions entre nationalistes, dans un monde de trahisons amoureuses…  La suspicion à tous les étages… et le règne du politique, de la manipulation, des pistes et des fausses-pistes. Encore un très bon Anne Perry, sur un sujet politique cette fois.

1998 Brunswick Gardens (Brunswick Gardens)

Résumé : En cette année 1891, à Londres, chez le très respecté pasteur Parmenter, éminent théologien promis à de hautes fonctions, l’atmosphère est lourde et la situation « fâcheuse ». Un meurtre vient d’être commis et la victime n’est autre que la belle assistante du pasteur, Unity Bellwood, une femme libre, féministe et grande militante des théories de Darwin. Les suspects ne manquent pas, car les idées modernes de la jeune femme lui avaient valu de nombreuses inimitiés dans la maison. Chargé de cette épineuse affaire, le commissaire Thomas Pitt, aidé de sa femme, la clairvoyante Charlotte, devra plus que jamais faire preuve de tact et d’habileté. Les consignes sont claires : éviter un scandale. Sur fond de pressions politiques et de querelles religieuses, c’est un véritable parcours d’obstacles qui attend les Pitt, d’autant plus qu’un des occupants de la maison est une personne qu’ils connaissent tous deux fort bien.

Mon avis : Celui-ci est très particulier.. En effet on est un peu les témoins des déchirements et des discussions des membres de la famille Parmenter. Alors oui Thomas et Charlotte sont là, mais presque comme des spectateurs car les indices et les avancées se font en suivant les discussions des personnes concernées et qui parlent avec le vicaire que les Pitt connaissent et qui vit dans la maison. C’est aussi un exposé sur le darwinisme qui met à mal la croyance aveugle en Dieu ; c’est aussi la rivalité entre l’église anglicane et la catholique, une réflexion sur la confrontation foi/science… Et puis au moment ou on commence à se demander si les Pitt vont commencer à enquêter… ils déboulent et c’est parti… Suspense jusqu’à la fin.

1999 Bedford square (Bedford Square)

Résumé : Shocking ! Le général Balantyne ne décolère pas contre cet inconnu qui a eu le mauvais goût de venir mourir sur son perron de Bedford Square. Pour Thomas Pitt, chargé de l’enquête, l’existence d’un lien entre la victime et le vieux militaire ne fait cependant aucun doute, mais pour le découvrir il va lui falloir explorer les arcanes de la haute société victorienne. Et lorsqu’il s’agit de s’introduire dans ce milieu huppé, aucune aide ne lui est plus précieuse que celles de sa femme, l’intrépide Charlotte, de son amie Lady Vespasia, et de l’indispensable bonne Gracie. Ensemble, ils vont peu à peu découvrir l’odieux chantage dont étaient victimes six des personnages les plus influents du royaume et qui menaçait leur bien le plus cher dans cette société impitoyable : leur réputation.

Mon avis : Toujours sympa mais pas un des meilleurs…

2000 Half Moon Street (Half Moon Street)

Résumé : En cet automne 1891, Londres sembles bien triste au commissaire Thomas Pitt, depuis que sa chère Charlotte est partie se reposer à Paris. Mais il n’a guère le temps de sombrer dans le spleen, car la découverte du corps d’un homme habillé en femme dans une barque, sur la Tamise, l’entraîne dans une nouvelle aventure pleine de mystère. Qui était la victime et pourquoi cette mise en scène macabre ? Aidé de l’irascible sergent Tellman, Pitt fouille les consciences et les cœurs de la haute société, arpentant les coulisses des théâtres où se jouent les pièces d’un certain Oscar Wilde. Gentlemen et ladies irréprochables peuvent parfois cacher de bien dérangeantes vérités…

Mon avis : Et encore une belle enquête de Thomas. Cette fois dans le monde du théâtre et de la photographie. On y croise (très brièvement) Oscar Wilde.. et on en apprend un peu plus sur la famille de Charlotte et Emily…

2001 La conspiration de Whitechapel (The Whitechapel Conspiracy)

Résumé : Printemps 1892. John Adinett, un membre respecté de la haute société londonienne, est jugé pour le meurtre d’un de ses meilleurs amis. Le commissaire Thomas Pitt, chargé de l’enquête, est appelé à témoigner. Mais à l’issue de ce bien étrange procès, le voilà trainé dans la boue, démis de ses fonctions et exilé dans un des quartiers les plus sordides de Londres. Seule sa femme, l’intrépide Charlotte, sera capable de reprendre l’enquête de son cher mari afin de sauver sa carrière et sa vie des griffes du mystérieux et puissant Cercle Intérieur… Des somptueux salons de l’aristocratie aux taudis de L’East End, Anne Perry n’a pas son pareil pour faire le portrait d’une société victorienne gangrenée par l’injustice sociale et au bord du chaos.

Mon avis : Oui! Encore une fois j’ai plongé dans la politique politicienne et dans la vie de Pitt et famille. Cette fois ci honneur aux personnages secondaires… Gracie et Tellmann en tête, Lady Vespasia ensuite.. Et Charlotte bien sur! Pitt est démis de ses fonctions, seul et en danger… Et en train de se créer de nouveaux amis.. Et de nouveaux ennemis aussi… Un livre qui nous en apprend beaucoup sur. Les complots et sur la vie amoureuse des personnages.
Bien aimé..

Extraits:

Nous devrions compresser le temps, ajouta-t-il avec un geste éloquent à l’appui. Éliminer tous les moments déplaisants et ne garder que les rires, la musique, les bons dîners, les conversations et peut-être quelques danses. Ce qui devrait nous ramener à un âge décent, ne trouvez-vous pas ?

La réalité pouvait-elle rivaliser avec le souvenir

Je me surprends souvent à trop parler et je sais que c’est dû à mon besoin de donner une meilleure image de moi

l’injustice était la seule denrée inépuisable en ce monde

À la tienne, mon gars ! Et à hier, parce que demain tu risques de pas être là pour le voir !

Il était si plein de vie que je n’imaginais même pas qu’il puisse la perdre.

Le fait que le monde continue sans lui me paraît… insensé

une part de la joie que suscitent les beaux jours est due au fait que l’on sait qu’ils se termineront très vite et qu’ils reviendront, même si certains d’entre nous ne seront plus là pour en jouir

Mieux vaut que les fleurs s’épanouissent pour quelques-uns que pas du tout

Son absence ne durait que depuis quelques semaines, mais elle avait l’impression de traverser un désert temporel

— Il n’y a pas de haine sur cette terre comparable à celle que certains éprouvent envers celui qui possède une vertu qu’ils n’ont pas. C’est le miroir qui vous montre tel que vous êtes et vous oblige à vous voir.

Ses rêves étaient tissés avec les fils de son âme

C’était un idéaliste ; il voyait trop le monde comme il souhaitait le voir. Il refusait de laisser l’expérience éteindre ses espérances ou lui enseigner la réalité.

 

2002 Southampton Row (Southampton Row)

Résumé : Fraîchement réintégré à son poste de Bow Street et félicité par la reine victoria en personne pour sa précédente affaire, le commissaire Thomas Pitt n’a guère le temps de se réjouir.
Le voilà de nouveau congédié et sommé de rejoindre la très obscure Special Branch. son ennemi le plus acharné, le machiavélique Voisey, est de retour à la tête du  » cercle intérieur « , la société secrète la plus puissante et la plus mystérieuse de l’empire britannique ! a l’approche des élections parlementaires, thomas pitt doit à tout prix découvrir les intentions du sinistre personnage afin de mieux déjouer ses plans.
Plongé bien malgré lui au coeur des arcanes du pouvoir, alors que l’étau se resserre, Pitt n’a que quelques jours pour empêcher le royaume tout entier de sombrer dans le chaos.

Mon avis : Toujours un plaisir  de retrouver Londres en compagnie de cette petite famille.. Ah la vie d’un policier n’est pas simple… surtout quand les politiques font la loi… Politique.. Cette fois ç’est la petite famille qui est mise au vert. C’est la suite du précédent. Intéressant de suivre l’évolution des hommes de pouvoir.. Mais je regrette un peu les petits crimes sans contexte politique…

2003 Seven Dials (Seven Dials)

Résumé : Thomas Pitt, membre bien malgré lui de la Special Branch, un organe aussi puissant que mystérieux des services secrets britanniques, se voit confier une périlleuse affaire. On a surpris, dans le jardin d’une luxueuse demeure londonienne, la belle Égyptienne Ayesha Zakhari, maîtresse d’un ministre du gouvernement de Sa Majesté Victoria, transportant le corps d’un jeune diplomate, fraîchement assassiné. Détail embarrassant : le ministre se trouvait sur les lieux du crime. L’Empire, déjà aux prises avec des mouvements de grève et des émeutes dans le pays, se passerait bien des conséquences d’un tel scandale. Crime passionnel ou sordide piège politique ? Tout accuse la jeune étrangère mais Thomas Pitt se fie rarement aux apparences. Des champs de coton de la lointaine Égypte aux infâmes taudis londoniens, il va remuer terre et ciel pour découvrir la vérité, malgré un climat politique explosif…

 Mon avis : Alors si on mélange Pitt et l’Egypte! Que demander de plus. Et en plus si tout le monde se remet à enquêter! J’ai adoré suivre les enquêtes de Charlotte, Gracie, Lady Vespasia, Thomas… et me promener à Alexandrie !

Extraits:

Une porte avait été ouverte sur des mondes qui jusque-là lui étaient interdits mais, plus important encore, elle avait désormais le sentiment de pouvoir affronter n’importe qui sur un plan d’égalité intellectuelle. Ce qu’elle ne savait pas, elle pouvait le découvrir. Elle savait lire, elle pouvait donc apprendre.

Un homme qui ment pour servir ses propres intérêts finit par mentir sur tout

c’est l’esprit et l’intelligence qui vous font apprécier un homme, et il est difficile de les apprécier quand l’homme en question est trépassé.

Il dit toujours que mon anniversaire, c’est plus important que Noël. Parce que Noël, c’est pour tout le monde, alors que mon anniversaire, c’est que pour moi.

Comme beaucoup de ceux qui ne savent ni lire ni écrire ou qui ont appris très tard, elle avait une excellente mémoire.

Si on brise les règles, au bout du compte ce sont elles qui vous brisent

Des fois, je me dis que votre cervelle est enfermée dans votre bouquin de règlements

Vous voyez pas que c’est c’qu’on vit, c’qu’on ressent, c’qui est à l’intérieur qui compte ? Les gens sont faits de chair et de sang et… d’erreurs aussi. Et de rêves ! Et de peurs

Autant de sens moral qu’un chat de gouttière

J’savais qu’il était têtu mais il est pire qu’une mule ! Et j’en ai vu, d’ces maudites bêtes ! Quand elles veulent plus bouger, c’est comme s’il leur poussait des racines sous les sabots.

Le soir tomba subitement. Le ciel d’émail si clair prit soudain une teinte turquoise au moment où se mit à flotter la plus lancinante des plaintes, une sorte de chant douloureux comme il n’en avait encore jamais entendu. Un long et incessant ululement qui semblait couler de chaque mur de chaque édifice de la cité.

Il pouvait ramener le passé à la vie, vous faire entendre des rires qui n’avaient plus retenti depuis des millénaires. Avec lui, on voyait les couleurs du monde, on entendait la musique en écoutant simplement le vent sur le sable

2006 Long Spoon Lane (Long Spoon Lane)

Résumé : Réveillé en pleine nuit par Victor Narraway, chef de la Special Branch, Thomas Pitt est sommé de se rendre d’urgence dans Myrdle Street où des anarchistes menacent de faire sauter une bombe. Après une course-poursuite effrénée, il parvient à arrêter deux d’entre eux, mais découvre dans leur Q.G. de Long Spoon Lane le cadavre de leur chef, fils d’un lord très influent, abattu d’une balle dans la nuque. Intrigué par ce meurtre et les accusations plutôt troublantes des deux anarchistes qui dénoncent une corruption policière étendue, Pitt décide d’enquêter avec l’aide de son ancien acolyte du commissariat de Bow Street, l’inspecteur Tellman. Il découvre alors une conspiration policière et politique terrifiante, orchestrée par le Cercle intérieur, qui ne lui laissera pas d’autre choix que de s’allier avec son pire ennemi, Lord Charles Voisey.

Mon avis : J’ai adoré. Ici les filles n’interviennent pas.. Un petit peu Lady Vespasia … Une ambiance très particulière dans cette guerre des polices.. Il faut que je comble le trou des quelques tomes pas lu… C’est dommage de ne pas suivre la vie de la famille …

 2009 Buckingam Palace Gardens (Buckingam Palace Gardens)

Quatrième de couverture : Thomas Pitt, agent des services très secrets de la reine Victoria, la Special Branch, et son supérieur, le glacial Narraway, sont convoqués de toute urgence au palais de Buckingham. L’impensable vient de se produire : un crime barbare a été commis sur la personne d’une prostituée, retrouvée au petit matin dans un placard. La jeune femme était « invitée » à une fête très privée donnée par le prince de Galles… Le coupable doit être désigné et l’affaire étouffée au plus vite, avant que le scandale ne s’ébruite hors du palais, au risque de mettre la Couronne en péril…

Mon avis : 25 ème aventure de Thomas Pitt. Cette fois, l’aide viendra de Gracie. Suspense de bout en bout.. je crois que c’est l’enquete la plus difficile et la plus aboutie de la série. Passionnant de bout en bout !

2010 Lisson Grove

Résumé : (26ème aventure) En cette fin du XIXe siècle, la Couronne tremble sous le vent révolutionnaire de groupes anarchistes. Lorsqu’un informateur est assassiné, l’intrépide Thomas Pitt n’hésite pas à suivre son meurtrier jusqu’à Saint-Malo pour découvrir ses commanditaires. Sans se douter que le danger rôde toujours sur Londres et menace plus que jamais son épouse Charlotte…
« Quand Anne Perry met Thomas et Charlotte Pitt en scène, on se retrouve plongé en pleine époque victorienne. »  The New York Times

Mon avis : Excellent! Ce coup ci c’est la ballade irlandaise…Suspense jusqu’au bout. Charlotte et Thomas enquêtent séparément. Vespasia est partie prenante et la « Spécial Branch » se découvre..

Extraits:

Aimer comportait toujours le risque de la perte. Mais ne pas aimer créait un vide plus grand encore

Puis avec un sourire soudain, comme un soleil printanier qui perce à travers un rideau de pluie,

Mais la tragédie change les gens. À moins qu’elle ne révèle ce qui a toujours été là, mais sous la surface. Dans quelle mesure connaît-on les autres ? Sans parler de soi-même

L’histoire ne se répète-t-elle pas, comme des variations sur un thème ? Chaque génération, chaque artiste ajoute une note différente, mais la mélodie sous-jacente est la même

Il s’arrêta, les yeux pleins de larmes, voyant sans doute une scène tout autre que cette pièce calme et austère. Le passé était vivant pour lui, les morts avaient des visages, les plaies ne s’étaient pas refermées.

Un être sans expérience n’était qu’une coupe à remplir – joliment façonnée peut-être, mais vide. Et pour une âme courageuse ou passionnée, l’expérience était faite de souffrance, de faux départs et d’erreurs de jugement

Elle se retourna pour contempler les mouettes qui décrivaient des cercles au-dessus du sillage d’écume. Ils restèrent l’un à côté de l’autre sans rien dire, étrangement réconfortés par le mouvement rythmique et infini des vagues et les ailes pâles des oiseaux qui en reflétaient la courbe.

Ce qui paraît à peu près aussi probable que de voir des jonquilles au mois de novembre

 

2012 Dorchester Terrace

Résumé : Tout à prouver et aucun droit à l’erreur : devenu directeur de la Special Branch, Thomas Pitt est seul aux commandes. Lorsqu’il reçoit des informations à propos d’un projet d’attentat visant un Habsbourg sur le sol britannique, Pitt doit redoubler de vigilance. Sa carrière et la paix de l’empire ne tiennent plus qu’à un fil et aux souvenirs d’une aventurière italienne…  Entre luttes de pouvoir, ambitions personnelles et coups de bluff, une nouvelle aventure passionnante du célèbre héros victorien d’Anne Perry, The Queen of Mystery.

Mon avis :: Je pense que c’est de loin le meilleur ! Intrigue, passé et présent, tout le monde est impliqué dans les enquêtes. Et les enquêtes sont à deux niveaux : le crime local et le contexte international. Un tout bon ! Avec suspense et rebondissements jusqu’à la fin

 Extraits :

Ce qui compte, ce n’est pas tant la décision elle-même que le fait de la prendre au bon moment

Il ne faut jamais revoir ses rêves au rabais. Il faut viser les étoiles. Vivre et mourir les bras tendus et les yeux fixés sur le but suivant.

Peut-être est-ce un exemple de gens qui sont tombés amoureux d’un rêve qu’ils ne comprenaient pas vraiment

Ne pas avoir de but revient à être mort, la paix en moins

Parfois le passé est si vivant pour moi que je mélange les bagatelles du présent et les grandes questions d’alors – les gens d’aujourd’hui et ceux que nous connaissions

Quand le passé est infiniment plus excitant que le présent, qui ne voudrait pas s’y attarder un peu ? Et nous avons tous tendance à nous remémorer nos souvenirs avec un peu plus de couleur et de lumière qu’ils n’en possédaient réellement

Perdre son pouvoir revient à se regarder disparaître, comme si des fragments de vous-même échappaient à votre contrôle et se volatilisaient, vous laissant de plus en plus diminué et démuni, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de vous hormis un cœur minuscule conscient de sa seule existence et incapable d’influer sur quoi que ce soit d’autre.

Son amour n’était pas aveugle et ne choisissait pas de croire seulement ce qui lui plaisait. C’était un amour aux yeux ouverts, peut-être le seul type d’amour sûr, en fin de compte, et par conséquent infiniment précieux

Personne ne gagne tout le temps, sauf si l’objectif visé est facile à atteindre

Les hommes regardent les jolies femmes avec plaisir, les femmes avec envie, et si elles ont du style, pour voir ce qu’elles peuvent copier. Ou pour chercher un défaut.

Lord Byron n’a-t-il pas déclaré que le bonheur était né jumeau ? Les plaisirs goûtés seuls perdent la moitié de leur saveur

2013 Bryanston mews

Résumé : Dans la touffeur de l’été 1896, les agents de la Special Branch, Thomas Pitt en tête, sont au comble de l’effroi. Mrs. Quixwood, épouse d’un riche banquier, vient de succomber à un viol, et la mise en scène trop bien orchestrée du suicide laisse peu de place au doute. Secondé par sa femme, Pitt ouvre immédiatement l’enquête. Mais c’est sans compter sur les secrets que la victime a emportés avec elle et qui s’acharnent à brouiller les pistes…
En pleine guerre des Boers, l’horreur s’invite au sein d’une bourgeoisie ruinée par les conflits d’Afrique du Sud.

Mon avis : Encore une excellente enquête de Pitt et de son ancien patron Lord Victor Narraway. Lady Vespasia prend de plus en plus d’importance au fil des tomes et j’en suis bien contente. Ici on est davantage dans le crime et le viol que dans la politique internationale.. Sordide à souhait !

Extraits :

« Les peurs qu’on cherche à fuir nous poursuivent avec une noirceur croissante qui finit par nous consumer. Celles qu’on affronte risquent d’anéantir tout espoir, mais ne nous dérobent ni notre courage ni notre identité »

« Après une tragédie, il est normal de se reporter en arrière et de se demander comment nous aurions pu l’éviter. Dans la plupart des cas, il n’y a rien à faire, mais nous nous torturons néanmoins. Nous aimerions avoir aidé. Surtout, nous aimerions défaire le passé et le revivre avec plus de sagesse, plus de bonté, mais quand la douleur s’atténue, nous savons que c’est impossible. Seul l’avenir peut être changé. »

« Sa peine était trop profonde, trop entière pour se manifester sous forme de colère. »

« Et pourquoi pas décrocher la lune, tant que vous y êtes ? »

 

2014 L’inconnue de Blackheath

Résumé : En 1897, alors que la Grande-Bretagne est lancée dans une course à l’armement, l’inspecteur Pitt doit trouver celui qui a sauvagement tué puis défiguré une jeune femme ressemblant fort à la servante du haut fonctionnaire Dudley Kynaston. Derrière ce meurtre sanglant, chercherait-on à atteindre cet expert du gouvernement détenteur de nombreux secrets sur la stratégie navale britannique ? Tandis que d’autres meurtres surviennent, Pitt aura besoin de tout le secours de Charlotte et de sa soeur Emily, dont le mari vient d’obtenir un siège de député au Parlement.

Mon avis : Et nous voici déjà au tome 29 des aventures de Charlotte et Thomas! Et je trouve que les personnages se bonifient, s’humanisent au fil des ans. La trame sociale et familiale se tisse de plus en plus, les sentiments s’expriment. Les personnages gagnent en profondeur et en maturité. Les intrigues se sophistiquent. Deux niveaux : le crime et les enquetes d’etat. Intéressant. Vivement l’année prochaine !

Extraits :

Toute disparition nous rappelle à tous qu’elle est la seule réalité inéluctable de l’existence.

Le pouvoir repose sur les faveurs. Les menaces sont un pis-aller

L’expérience, en apportant profondeur et compassion, permet d’apprécier les bonnes choses à leur juste valeur. Le temps met le courage à l’épreuve et adoucit le cœur

La conversation a titubé au bord du précipice, et finalement, pour Emily, ç’a été la plongée dans l’abîme.

Elle a ses propres angoisses : sa peur de l’ennui, et par conséquent de devenir ennuyeuse elle-même. La beauté à laquelle elle était habituée commence à perdre son éclat. Elle va devoir apprendre à se reposer sur sa personnalité, son charme, son style et même son esprit. Ce n’est pas facile.

tu n’as jamais pu me tromper et tu ne peux toujours pas, alors ne perds pas ton temps à essayer.

Tu as déjà été vraiment amoureux ? Oui ? Quand on l’est, on ne voit rien d’autre, crois-moi. On trébuche dans les ornières sur la route parce qu’on a la tête dans les nuages et des rêves plein les yeux

Tu as la tête sur les épaules, ça c’est sûr. Elle est même si bien vissée qu’on se demande comment tu peux la tourner !

Je n’ai pas passé toute ma vie dans une boîte avec le couvercle fermé

Votre sens de la repartie pourrait arrêter un cheval au galop, ou pétrifier une duchesse à vingt pas

Je vous assure que la douleur ne s’atténue pas simplement parce qu’on l’a déjà connue. Elle est toujours aussi neuve, et transperce tout autant.

L’on apprend très vite la valeur de ce que l’on craint de perdre. Nous tenons la lumière pour acquise, jusqu’au moment où elle s’éteint. Vous êtes accoutumée à tourner le robinet pour avoir de l’eau. Vous avez oublié ce qu’il en est d’aller en chercher au puits

Chacun est ballotté au gré de son propre vent, habité par sa propre obscurité…

L’ignorance est parfois une sorte de sécurité

Ne pas aimer revient à mourir à petit feu. Ou peut-être est-ce pire que cela. Peut-être est-ce hésiter sur le rivage de la vie et ne jamais entrer dans l’eau. Seulement, si on va trop loin, on risque non seulement de se noyer, mais aussi d’en entraîner d’autres avec soi.

Pourtant, ces derniers temps, elle se sentait particulièrement vulnérable avec lui, comme si, à un moment donné, elle avait retiré l’armure émotionnelle qui la protégeait depuis des années

2015 :  La disparue d’Angel Court 

Résumé : Londres, 1898. Lorsqu’ échoit au commandant Thomas Pitt la mission de protéger une jeune Espagnole en visite dans la capitale, il ne comprend pas tout suite en quoi ce travail relève de la Special Branch, organe des services secrets britanniques. Jusqu’à ce qu’elle disparaisse au milieu de la nuit dans le quartier d’Angel Court. Sofia, fondatrice d’une nouvelle religion controversée, prêchait des idéaux que certains diraient blasphématoires, et sa vie avait été menacée. Mais Pitt sent qu’il y a une raison plus profonde et plus dangereuse à son enlèvement ; si c’est bien de cela dont il s’agit. Et alors que les ramifications de son enquête s’étendent jusqu’en Espagne, il sait que le temps est compté et que la sécurité de la Nation pourrait être en jeu.

Édition agrémentée d’une préface de l’auteure, d’une carte et d’une bibliographie présentant les épisodes de la série.

Mon avis: (voir article)

2016 :  « L’attentat de Lancaster Gate »

Résumé : Lorsque Thomas Pitt arrive sur la scène d’un attentat dévastateur dans Lancaster Gate, il découvre deux policiers morts et trois autres gravement blessés. Les anarchistes de Londres font des suspects idéaux, mais l’enquête de Pitt et de l’inspecteur Tellman les oriente vers la piste d’une vendetta personnelle. Ces policiers auraient-ils menti sur un raide pour saisir de la drogue et laissé un innocent être condamnée à la pendaison ? L’idée que la police puisse se montrer malhonnête pique Tellman à vif ; il a rejoint les forces de l’ordre pour protéger la société, et non pas l’exploiter. Mais il doit découvrir la vérité, même si cela implique de révéler des indices de chantage et de corruption. Avec la menace de nouveaux attentats, et la pression de leurs supérieurs qui souhaitent une résolution rapide, chaque mouvement de Pitt et Tellman est surveillé et leurs vies sont soudain menacées…

Mon avis : (voir article)

2017 :  « Un traître à Kensington Palace »

Résumé : Londres, 1899. Tandis que son règne touche à sa fin, la reine Victoria veut s’assurer que son héritier, le prince de Galles, mène une existence irréprochable. Elle charge son confident John Halbert d’enquêter sur l’entourage du Prince, en particulier le riche Alan Kendrick, flambeur et séducteur impénitent. Mais lorsque le corps de John est retrouvé flottant dans une barque sur la Serpentine, la Reine n’a d’autre choix que de convoquer Thomas Pitt à Buckingham Palace pour lui confier une mission secrète : enquêter sur les circonstances douteuses de cette mort que tout le monde croit accidentelle.
Obligé d’élucider seul la plus épineuse de ses affaires, Thomas Pitt se retrouve impliqué dans une machination qui ne menace pas seulement la réputation d’un homme, mais aussi la sécurité de l’Empire.

Mon avis : (voir article)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *