Grouazel et Locard – BD – «Révolution» – Liberté (tome 1) (2019)

Grouazel et Locard – BD – «Révolution» – Liberté (tome 1) (2019)

Auteurs :
Né à Lorient en 1987, Florent Grouazel est l’auteur des Mauvaises habitudes (L’Employé du Moi, 2001). Il a participé aux collectifs Appendix, 2048 et Polyominos ainsi qu’au feuilleton de Thomas Cadène Les Autres Gens. 
 Younn Locard est né à Rouen en 1984. Après la parution de son premier livre, H27, à l’Employé du Moi en 2009, il est parti faire un tour du monde de deux ans, pendant lequel il n’a cessé de dessiner et de publier ses carnets en ligne sur le site Grandpapier.org. Dérive orientale a paru en mai 2013 à L’Employé du Moi.

Actes Sud BD – janvier 2019 – 336 pages  (Fauve d’or du festival d’Angoulême)

Résumé :

Premier volume de « Révolution », une trilogie sur la Révolution française, « Liberté » ressuscite 1789 en se promenant dans tous les étages de la société. Une fresque grandiose, brassant de multiples personnages et qui totalisera près de 1000 pages. Un livre-événement, par les auteurs d' »Eloi ». 
Dans le premier tome, alors que la capitale est plongée dans le tumulte des Etats généraux et que l’opinion est encore soudée autour de la personne du Roi, on voit certes passer Marat, Lafayette, Robespierre, mais on suit surtout, tour à tour, une gamine des rues, un journaliste pamphlétaire et agitateur, deux aristocrates jumeaux montés de leur Bretagne natale, une poissonnière des Halles, un philosophe anglais et bien d’autres personnages.
Comment s’inventent, dans le tumulte, de nouvelles manières de vivre et de lutter ? Quel usage faire de soi-même au sein d’une telle époque ? Chacun des personnages essaie jour après jour, dans l’irrésolution généralisée, d’apporter sa réponse personnelle à ces questions.
Remarquablement documenté, écrit et dessiné à quatre mains (les dessinateurs alternent toutes les 15 ou 20 pages), Révolution est la chronique passionnante des années où le vieux monde a basculé.

Mon avis : Moi qui ne suis pas très BD j’ai été accrochée des le début par cette fresque magnifique. J’en ai entendu parler lors d’une émission de La Grande Librairie sur le thème « comment naissent les révolutions ». Le résultat est superbe. Non seulement les dessins mais aussi le coté historique. Et les deux manières de dessiner des auteurs se marient à la perfection.

Fin du XVIIIe siècle – Mai à octobre 1789 : Paris
Le Roi est encore soutenu par le peuple mais la révolte gronde à Paris. Dans la BD, nous faisons partie des gens du peuple qui vit cette période agitée. Nous suivons la vie d’une poissonnière des Halles, d’un journaliste, de deux jumeaux bretons et aristos, de gosses des rues et plus particulièrement d’une petite gamine, Marie qui essaie par tous les moyens de gagner un peu d’argent.. Nous sommes plongés dans leur quotidien et on voit comment ils essayent de survivre dans des conditions déplorables, dans la misère noire, confrontés à la faim, la crasse…
Les auteurs décrivent l’Affaire Réveillon et tout ce qui s’en suit … la répression des émeutiers, les massacres perpétrés par la troupe, un éclairage des classes sociales les plus défavorisées.
On va aussi aller avec nos jumeaux bretons à l’Assemblée nationale pour assister aux Etats généraux et prendre la mesure de l’ambiance.
J’ai beaucoup aimé le personnage de la commerçante des Halles et ses interrogations sur qui peut faire quoi et comment…
Bien sûr Lafayette, Marat, Robespierre, Mirabeau sont là, mais ce ne sont pas eux les héros.

Bien d’autres révolutions ont suivi… Les révolutions arabes, et plus récemment le mouvement  des gilets jaunes qui fait écho aux revendications de 1789…  La violence, la répression, les revendications se suivent et se ressemblent…

Image : de la BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *