Hénaff, Sophie « Art et décès » (2019)

Hénaff, Sophie « Art et décès » (2019)

Autrice : Sophie Hénaff est née le 9 août 1972, est une journaliste, romancière et traductrice française, auteure de romans policiers humoristiques. responsable de la rubrique humoristique « la Cosmoliste » du magazine Cosmopolitan. Elle a fait ses armes dans un café-théâtre lyonnais (L’Accessoire) avant d’ouvrir avec une amie un « bar à cartes et jeux de sociétés », le Coincoinche, puis, finalement, de se lancer dans le journalisme. Poulets grillés, son premier roman, a reçu le prix Polar en série, le prix Arsène-Lupin en 2015, et le Prix des lecteurs du Livre de Poche dans la catégorie policière en 2016.
En 2021 elle publie un roman « Voix d’extinction »

Série Commissaire Anne Capestan : Poulets grillés (2015 ) – Rester groupés (2016) – Art et Décès (2019) –

Série Anne Capestan n° 3

Albin-Michel – 6.3.2019 – 320 pages / Livre de poche 3.6.2020 – 320 pages

Résumé : Silence, on tue ! C’est sur un plateau de cinéma que la plus sympathique bande de loosers du 36 Quai des Orfèvres fait son come-back, avec toujours à sa tête la célèbre commissaire Anne Capestan, obligée d’interrompre son congé parental pour sauver une ex-collègue. La Capitaine Eva Rosière, qui se consacre désormais à sa carrière de scénariste, est accusée du meurtre d’un réalisateur, retrouvé un couteau entre les deux omoplates, défoncé à la kétamine ! Eva avait, il est vrai, juré de le tuer…
Le Cluedo peut commencer. Sa gamine sous le bras, Anne Capestan est prête. Après le succès de Poulets grillés (prix des lecteurs du Livre de Poche) et de Rester groupés, Sophie Hénaff poursuit sa série désopilante et savoureuse. On en redemande !

Mon avis : Quelle déception par rapport aux deux premiers. J’ai parfois souri mais jamais comme dans les deux premiers et beaucoup de tentatives d’effets comiques sont tombés à plat.. Certes il y a toujours de l’humour et des situations abracadabrantesques mais il y a trop de choses invraisemblables à mon goût… A vouloir trop en faire, on tue l’humour pour déboucher sur la grosse farce et avec moi cela ne prend pas… C’est souvent le cas de dans des séries humoristiques ; au fil des saisons on en rajoute et cela devient burlesque et toute la finesse disparait.
Nous sommes dans le milieu du cinéma et c’est une chouette idée de donner le rôle principal à Eva Rosière ! Mais de fait et cela m’a beaucoup dérangé le personnage principal est en fait le côté « pouponnage » qui prend le pas sur tous les autres personnages et n’apporte rien !
Bien aimé le clin d’oeil aux personnages d’Agatha Christie (Miss Marple, Hercule Poirot) mais au final un flop…

Extraits :

Un meurtre. Un lieu. Neuf suspects.
Tous les ingrédients d’un dîner pour Miss Marple.

Les idées et les impressions de Capestan étaient comme enfermées dans des ballons à l’hélium. Chaque fois qu’elle ouvrait son crâne pour fouiller, elles s’envolaient pour ne plus revenir, partant à l’autre bout du monde.

Enfant, elle adorait ces scènes de révélation où Hercule Poirot lissait sa petite moustache pendant que des dames élégantes agitaient leur sautoir pour tromper l’angoisse.

Deauville, ce XXIe arrondissement de Paris, faisait partie de ces stations où il est plus simple de trouver des sandales à 1 000 euros qu’un seau et une pelle à 4,50 euros.

One Reply to “Hénaff, Sophie « Art et décès » (2019)”

  1. Lu aussi il y a quelques mois déjà…
    Contente de retrouver la fine équipe de Capestan, mais un peu déçue par la dispersion…
    Comme tu le dis, Soeurette, trop d’invraisemblances.
    Les 2 premiers livres avaient, me semble-t-il, un autre niveau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.