Follett, Ken «Le Crépuscule et l’Aube» (2020)

Follett, Ken «Le Crépuscule et l’Aube» (2020)

Auteur : Ken Follett est né à Cardiff en 1949. Diplômé en philosophie de l’University College de Londres, il travaille comme journaliste à Cardiff puis à Londres avant de se lancer dans l’écriture. En 1978, L’Arme à l’œil devient un best-seller et reçoit l’Edgar des auteurs de romans policiers d’Amérique. Ken Follett ne s’est cependant pas cantonné à un genre ni à une époque : outre ses thrillers, il a signé des fresques historiques. Ses romans sont traduits dans plus de vingt langues et plusieurs d’entre eux ont été portés à l’écran. Ken Follett vit aujourd’hui à Londres.

Ses séries :
Série Le Siècle : La Chute des géants (2010) • L’Hiver du monde (2012) • Aux portes de l’éternité (2014)
Série Les Piliers de la Terre : Les Piliers de la Terre (1989) • Un monde sans fin (2007) • Une colonne de feu (2017) • Le Crépuscule et l’Aube (2020) –
Romans indépendants Le Scandale Modigliani (1976) • Paper Money (1977) • L’Arme à l’œil (1978) • Triangle (1979) • Le Code Rebecca (1980) • L’Homme de Saint-Pétersbourg (1982) • La Nuit de tous les dangers (1991) • La Marque de Windfield (1993) • Le Pays de la liberté (1995) • Le Troisième Jumeau (1996) • Apocalypse sur commande (1998) • Les Lions du Panshir (1985) • Comme un vol d’aigles (1983) • Code Zéro (2000) • Le Réseau Corneille (2001) • Le Vol du Frelon (2002) • Peur blanche (2004)
Autres œuvres : Cinq milliards au bout de l’égout (1977) • Notre-Dame (2019)

Robert Laffont – 17.09.2020 – 851 pages / Livre de Poche – 05.01.2022 – 1024 pages (The evening and the morning)

Série Les Piliers de la Terre : • Le Crépuscule et l’Aube (Préquel sorti en 2020) – Les Piliers de la Terre (1989) • Un monde sans fin (2007) • Une colonne de feu (2017)
Article sur la Serie  «Les Piliers de la Terre» 3 tomes (1990 -2017) + Prequel (2020)

Résumé :
L’auteur de la saga de Kingsbridge, immense succès international, revient avec un nouveau roman palpitant et addictif dont l’intrigue se situe avant celle des Piliers de la Terre, à l’aube d’une nouvelle ère. En l’an 997, à la fin du haut Moyen Age, l’Angleterre doit faire face à des attaques de Gallois à l’ouest et de Vikings à l’est. Les hommes au pouvoir exercent la justice au gré de leurs caprices, s’opposant non seulement au peuple, mais aussi au roi.

Sans l’existence d’un Etat de droit, c’est le règne du chaos Dans cette période agitée, trois personnages voient leurs destins s’entrecroiser. La vie du jeune Edgar, constructeur de bateaux, bascule quand la seule maison dans laquelle il ait jamais vécu est détruite au cours d’un raid viking, le forçant lui et sa famille à s’installer dans un nouveau hameau et repartir de zéro. Ragna, jeune noble normande insoumise, se marie par amour à l’Anglais Wilwulf et le suit de l’autre côté de la Manche.

Cependant, les coutumes de la terre natale de son époux sont scandaleusement différentes des siennes. Tandis qu’elle prend conscience que dans son entourage se joue une bataille perpétuelle et violente pour le pouvoir, elle craint que le moindre faux pas n’ait des conséquences désastreuses. Aldred, moine idéaliste, rêve de transformer sa modeste abbaye en un centre d’érudition qui serait reconnu à travers toute l’Europe.

Chacun d’eux à son tour s’opposera au péril de sa vie à l’évêque Wynstan, prêt à tout pour accroître sa richesse et son pouvoir. Trente ans après la publication des Piliers de la Terre, vendu à plus de 27 millions d’exemplaires dans le monde, Le Crépuscule et l’Aube nous transporte dans une époque historiquement riche dans laquelle se confrontent ambition et rivalité, vie et mort, amour et haine, et nous conduit aux portes des Piliers de la Terre.

Mon avis : J’avais lu il y a quelques années les trois tomes suivants de la Série Les Piliers de la Terre . C’est avec plaisir que j’ai lu ce prequel ( qui me donnerait envie de me replonger dans la suite.)
Le récit couvre la période allant de juin 997 à janvier 1007 dans ce qu’on a appelé le haut Moyen Âge ou l’âge des Ténèbres.

Toujours cette magie des grands romans historiques qui traitent des bâtisseurs du Moyen-Âge. Il y a du souffle, des trahisons, des amours impossibles, des voyages, des luttes de pouvoir. Les personnages sont passionnés … et il y a tout le contexte historique…
Tout commence en 997 avec la destruction du village de Combe par les Vikings. Et c’est là que l’on fait connaissance d’Edgar, un jeune garçon condamné à fuir son village natal en compagnie de sa mère et de ses deux frères. Direction Dreng’s Ferry et surtout un avenir qui devient terriblement sombre. Alors que la famille vivait relativement bien, et qu’il se destinait à être charpentier de marine, Edgar se retrouve à cultiver la terre…
Parallèlement, Ragna, fille du comte Hubert de Cherbourg, va traverser la mer pour se marier avec un Ealdorman anglais, Wilfwulf (le seigneur local de Shiring ) ainé de trois frères (Je me suis un peu mélangée dans les prénoms des trois frères Wilwulf, l’Ealdorman, Wynstan l’eveque et Wigelm, le Thegn de Combe) .
Il y a une floppée de personnages qui sont soit attachants (le moine Aldred, la prostituée esclave Bold, Den le Shérif de Shiring …) soit des brutes et des raclures plus méprisables les uns que les autres… (Dreng, le tavernier, son frère Degberg) , les deux frères de l’ Ealdorman, sa belle-mère Gytha
Je me suis un peu mélangée dans les prénoms des trois frères Wilwulf, l’Ealdorman, Wynstan l’évêque et Wigelm, le Thegn de Combe, demi-frère puîné de Wilwulf.
Et j’ai adoré comme toutes les sagas de Ken Follett…

Extraits :

Je n’y pensais pas, à l’époque – j’étais trop petit –, mais j’avais conscience qu’ils partageaient un secret délicieux dont ils chérissaient le souvenir. C’est le genre de choses qui font une vie, quand on les met bout à bout »

Elle était toujours belle, mais différemment. À présent, la lumière qu’elle répandait était plutôt celle de la pleine lune, vive mais froide.

Ses sentiments n’avaient pas été ardents comme le feu de la passion, ils avaient été plus proches d’un tas de bois sec prêt à s’embraser à la moindre étincelle. Et ce baiser avait été l’étincelle.

« Il m’a conseillé de parler moins et d’écouter davantage, car on apprend toujours en écoutant et jamais en parlant. »

Le pallium était une bande d’étoffe brodée que le pape remettait aux nouveaux archevêques en symbole de son approbation.

Information :
Skadi (en vieux norrois : Skaði), également connue sous les noms de Skade ou Skathi, est une divinité nordique (géante du groupe des Aesir), déesse associée à la montagne, la chasse à l’arc, l’hiver. Elle est la fille du géant Thjazi et femme du dieu Vane Njörd. (source Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.