Munuera, José-Luis – BD – « Un chant de Noël – Une histoire de fantômes » (de Charles Dickens) (2022)

Munuera, José-Luis – BD – « Un chant de Noël – Une histoire de fantômes » (de Charles Dickens) (2022)

Auteur: Jose Luis Munuera est un dessinateur espagnol de bande dessinée, né le 21 avril 1972 à Lorca, dans la région de Murcie.

(Dargaud) 10.11.2022 – Munuera (Scénario, Dessin, Couleurs)
(BD Fantastique – adapté de Charles Dickens) – (Dargaud) 10.11.2022

Présentation de Dargaud ( reprise en partie sur le site)
Après s’être approprié le Bartleby d’Herman Melville, José-Luis Munuera adapte librement le classique de Charles Dickens, Un chant de Noël.
Un Chant de Noël est une œuvre sociale et engagée, à l’instar de Bartleby, sur l’égoïsme et la misanthropie. José Luis Munuera propose une relecture délicieuse, à savourer pour les fêtes !
Il est, par ailleurs, porté par une mise en images époustouflante. Munuera entrelace avec brio la précision photographique des décors londoniens, la vivacité des personnages et de leurs expressions, et l’atmosphère fantasmagorique de ce voyage avec les esprits.
Partageons l’esprit de Noël
Londres, 24 décembre 1843. Tous les habitants de la ville, des plus riches aux plus démunis, se laissent envahir par la magie de Noël. Tous, sauf Scrooge qui, insensible à la liesse populaire, compte sa fortune et rumine sa misanthropie.

Mon avis :
Tout d’abord, moi qui ne suis pas BD, celle-ci est juste somptueuse : les dessins sont sublimes et l’ambiance du conte de Dickens magnifiquement rendue.
Quelle belle idée de revisiter ce conte de Dickens. Et Munuera le fait magnifiquement et avec beaucoup d’inventivité et de finesse. Gros changement : le rôle de Ebenezer Scrooge est tenu par une femme, Elizabeth! Et c’est peu dire qu’elle remplit parfaitement les caractéristiques de l’horrible rapiat!
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est acide, la miss Elisabeth! Et ce qui passait déjà difficilement avec Ebenezer passe encore moins dans la bouche d’une femme! Mais si comme moi vous aimez les méchants, si vous pensez que chez les femmes il y a celles qu’on qualifie maintenant de « sorcières », vous allez adorer. Elle est « piquante » et se targue d’être féministe; elle est ambitieuse et arriviste, elle place l’argent au-dessus de tout, elle pense que si Dieu ne fait pas son boulot, ce n’est pas à elle de le faire, que c’est lui qui est responsable de la misère et de la maladie sur terre… mais…

Une merveille !
Je vous conseille de lire/relire le conte de Dickens en parallèle  : « Un chant de Noël – Une histoire de fantômes« 

 

Image : une partie d’un des dessins ( en noir et blanc)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *