Masterton, Graham «Magie des eaux» (2001)

Masterton, Graham «Magie des eaux» (2001)

Auteur : Graham Masterton est né en 1946 à Edimbourg, en Ecosse. Après des débuts prometteurs dans le journalisme, il se tourne vers la littérature fantastique et connaît en 1975 le succès dès son premier roman, Manitou, écrit en une semaine et aussitôt adapté au cinéma avec Tony Curtis dans le rôle principal. Pionnier de la terreur moderne, il impose d’emblée un ton nouveau, fortement teinté d’humour, extrêmement visuel, aussi percutant et rapide que les meilleures séries B.
La Maison de chair, Le Jour J du jugement ou Le Démon des morts en font rapidement l’un des plus populaires des écrivains anglo-saxons. Grand admirateur de Lovecraft auquel il rend souvent hommage, notamment dans Apparition, jonglant avec les mythologies les plus exotiques, réelles ou inventées de toutes pièces, comme dans Tengu, Transe de mort ou Sang impur, il n’hésite pas pour autant à revisiter de grands classiques de l’imaginaire avec Le Portrait du mal, éblouissante variation sur Le Portrait de Dorian Gray, considéré par beaucoup comme son chef-d’œuvre, ou avec Hel, inquiétante confrontation d’Hollywood et de La Reine des neiges d’Andersen.
Après quelques années en Irlande où il a écrit, entre autres, Katie Maguire, il a depuis peu regagné l’Angleterre.

Les aventures de Jim Rook, un sympathique mais étrange professeur souvent témoin de phénomènes surnaturels chez ses élèves.

Serie : Masterton, Graham  Série : Jim Rook  (terreur – horreur – magie)

Pocket –15.11.2001 – 316pages

Tome 5 : Magie des eaux

Résumé Un jeune garçon se noie dans une piscine. Rien que de très banal quand on habite en Californie, mais cette fois-ci la mère de l’enfant est persuadée qu’une créature  » translucide « ,  » aquatique « , a entraîné son fils au fond de l’eau. Jim Rook, le célèbre professeur qui voit les morts, commence son enquête. Il se demande si l’esprit d’une jeune étudiante morte noyée, il y a quelques années, dans son lycée n’est pas à l’origine de cet incident, et de quelques autres, de plus en plus nombreux, souvent mortels, et toujours en rapport avec l’eau… En fait, il s’avère assez rapidement que personne n’est plus à l’abri nulle part, ni dans sa douche, ni dans son bain, ni même dans son salon, ou à côté d’un verre d’eau !

Mon avis : C‘est de loin mon préféré. Outre l’histoire qui est passionnante, sans temps mort et le suspense qui va jusqu’au bout, j’ai beaucoup aimé l’accent mis encore plus dans ce livre que dans les précédents sur l’attachement du Professeur à ses élèves, la « Mission » du Professeur qui va bien au-delà que les heures d’anglais. On voit à quel point l’éducation peut permettre aux élèves en difficulté de se remettre en selle, leur permettre de s’affirmer, de croire en eux, de s’ouvrir aux autres et à la vie. Ce roman est magnifique du point de vue de l’ouverture au monde et aux autres.

Et puis je ne résiste pas à vous mettre des informations sur les légendes celtes ;  j’adore les mythes et légendes et  l’Ecosse

Extraits :

De petite taille, large d’épaules, il était aussi trapu qu’un sac de voyage trop rempli.

Ceux à qui avait été épargnée, grâce à ses cours d’anglais, une vie de laveur de voitures, de promeneur de chiens, et autres boulots dans un McDo quelconque, étaient toujours trop occupés pour se souvenir du professeur à l’allure débraillée qui leur avait appris la différence entre Hamlet et omelette, et qui les avait amenés au bord des larmes en récitant un poème de John Frederick Nims, Inférence du vent nocturne, une rumeur de pluie.

toutes ces pièces de théâtre, toutes ces heures passées à se colleter avec Shakespeare, Emily Dickinson et Kenneth Patchen : « Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi toutes les fenêtres du paradis étaient brisées ? »

Il se souvenait de ses yeux : ils étaient d’un bleu tellement extraordinaire, comme devaient l’être les fenêtres du paradis, avant qu’elles volent en éclats…

Le néflier est le moins connu de tous les arbres magiques. On mange son fruit seulement lorsqu’il semble pourri, mais c’est un charme très puissant contre les démons et toutes sortes d’intentions malveillantes.

Vous voyez des choses, vous les percevez également, et c’est un don étrange et merveilleux. Mais cela ne signifie pas que vous devez être un détective, un conseiller conjugal, un psychiatre et un enseignant, tous ces rôles en un seul homme !

Juste le mot, sieste, n’est-ce pas merveilleux ? Vous pouvez rester couché et mettre de l’ordre dans votre vie avant d’être obligé de vous lever et d’y mettre de l’ordre pour de bon. Vous ne trouvez pas que la vie réelle est tout à fait déprimante ? Je pourrais passer le reste de ma vie au lit.

Vous êtes le phare. Vous m’avez appris un tas de trucs que j’avais même pas envie d’écouter. Walt Whitman, un pédé de Blanc à la con. William Shakespeare, vieux d’un millier d’années environ, un Anglais, tout le monde s’en fout ! Et puis vous m’avez fait découvrir Théodore Spencer et des types comme ça et vous m’avez ouvert les yeux comme si j’avais été aveugle jusqu’ici ! […] Avant, j’étais aveugle, comme Stevie Wonder, mais bien plus pauvre que lui.

Sa voix eut l’onctuosité de l’huile que l’on verse d’une boîte de sardines fraîchement ouverte.

Il n’était même pas sûr d’être gay, mais les seules personnes à l’avoir jamais accepté et à lui avoir montré de l’affection étaient des homosexuels, et ses premiers contacts, dans son enfance, avec des femmes se limitaient à des mères nourricières froides et autoritaires qui l’ignoraient lorsqu’il pleurait et ne l’embrassaient même pas en lui souhaitant bonne nuit.

C’est suffisamment ennuyeux de communiquer avec les morts, alors les vivants, vous savez !

Les esprits commettent rarement des actes de destruction au hasard.

Nous avons tous été envoyés dans ce monde pour nous entraider, non ? Et également pour nous protéger les uns les autres de l’autre monde.

[…] l’instruction était la seule chose qui lui éviterait de finir comme son père – stupide, borné et violent d’une façon presque caricaturale.

Résoudre des problèmes de lecture et d’écriture, ce n’est pas comme réparer des automobiles. Résoudre des problèmes de lecture et d’écriture consiste à découvrir ce qu’une personne a envie de dire, et à apprendre à cette personne comment le dire.

je suis un marchand de mythes et de légendes. Mais de même que toute autre chose dans ce monde, certains de ces mythes ne sont pas complètement mythiques, et certaines de ces légendes ne sont pas totalement légendaires.

Si vous polluez votre environnement naturel, vous ne croyez pas que vous polluez également votre environnement surnaturel ?

Brillante, inaccessible, étrange. La Lune ne vous fournit pas la moindre réponse, et pourtant vous êtes incapable de la quitter des yeux.

Il faut faire semblant si tu penses que tu ne vas pas y arriver. La leçon la plus importante dans la vie, c’est que tous les autres ont aussi peur que toi.

Mais qu’était la mort ? Laisser sa vie derrière soi, et aller vers un nouvel endroit ? Terminer un chapitre, ou bien en commencer un nouveau ? Était-ce une bénédiction, ou bien un tourment ?

Info : Mythologie celte / écossaise – Les kelpies : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kelpie  –  http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Kelpie  – https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_écossaise  – http://academie-eau.org/fr/eau_mythlogies_et_cosmogonies-83.html

 

Serie : Masterton, Graham  Série : Jim Rook  (terreur – horreur – magie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *