Masterton, Graham Série : Jim Rook (terreur – horreur – magie)

Masterton, Graham Série : Jim Rook (terreur – horreur – magie)

Masterton, Graham  Série : Jim Rook  (terreur – horreur – magie) 

Auteur : Graham Masterton est né en 1946 à Edimbourg, en Ecosse. Après des débuts prometteurs dans le journalisme, il se tourne vers la littérature fantastique et connaît en 1975 le succès dès son premier roman, Manitou, écrit en une semaine et aussitôt adapté au cinéma avec Tony Curtis dans le rôle principal. Pionnier de la terreur moderne, il impose d’emblée un ton nouveau, fortement teinté d’humour, extrêmement visuel, aussi percutant et rapide que les meilleures séries B.
La Maison de chair, Le Jour J du jugement ou Le Démon des morts en font rapidement l’un des plus populaires des écrivains anglo-saxons. Grand admirateur de Lovecraft auquel il rend souvent hommage, notamment dans Apparition, jonglant avec les mythologies les plus exotiques, réelles ou inventées de toutes pièces, comme dans Tengu, Transe de mort ou Sang impur, il n’hésite pas pour autant à revisiter de grands classiques de l’imaginaire avec Le Portrait du mal, éblouissante variation sur Le Portrait de Dorian Gray, considéré par beaucoup comme son chef-d’œuvre, ou avec Hel, inquiétante confrontation d’Hollywood et de La Reine des neiges d’Andersen.
Après quelques années en Irlande où il a écrit, entre autres, Katie Maguire, il a depuis peu regagné l’Angleterre.

Les aventures de Jim Rook, un sympathique mais étrange professeur souvent témoin de phénomènes surnaturels chez ses élèves.

 

Serie : Jim Rook

Tome 1 : Magie vaudou

Jim Rook n’est pas seulement un excellent professeur qui parvient à tirer le maximum des classes les plus difficiles, c’est aussi quelqu’un qui, ayant frôlé la mort dans son enfance, a le don de voir fantômes et esprits. Un don perturbant dont il répugne à se servir. Mais lorsque l’un de ses élèves, Tee Jay, accusé de meurtre, clame son innocence, Jim n’a plus le choix. D’autant qu’il est sûr d’avoir vu l’oncle de celui-ci sur les lieux du crime. Ce personnage inquiétant dispose d’un alibi en béton, mais l’on murmure aussi que, adepte du vaudou, l’oncle de Tee Jay maîtrise parfaitement la technique consistant à quitter son corps, et s’en sert pour aller commettre les pires méfaits…

Mon avis : (Voir article)

Tome 2 : Magie indienne

Jim Rook n’est pas seulement un excellent professeur qui parvient à tirer le maximum des classes les plus difficiles, c’est aussi quelqu’un qui, ayant frôlé la mort dans son enfance, a le don de voir fantômes et esprits.

Lorsque Martin, le petit ami de Catherine, Oiseau blanc, une étudiante d’origine navajo, est assassiné, les soupçons se portent sur les deux frères, exagérément protecteurs, de la jeune fille.

Jim ne croit pas à leur culpabilité et deux nouveaux meurtres vont lui donner raison : ce qui rôde sur le campus est bien plus terrifiant et menace de transformer Susan en la créature la plus abominable de la mythologie navajo…

Mon avis : (Voir article)

Tome 3 : Magie maya

Rafael Diaz, le nouvel étudiant de Jim Rook, paraît calme timide et réservé. Mais le jeune Mexicain semble avoir un don étonnant : en ayant recours à un ancien rituel maya, il parvient à débarrasser ses camarades de leurs phobies et de leurs peurs les plus profondes… Bientôt des meurtres monstrueux sont commis sur le campus.

Le jeune Rafael en serait-il involontairement responsable ? Ou serait-il l’incarnation de Xipe Totec, démon friand de sacrifices humains ? Et n’avoir plus peur de rien, n’est-ce pas la chose la plus dangereuse et la plus effrayante qui soit ?

Mon avis : (Voir article)

 

Tome 4 : Magie des neiges

De mémoire de météorologue, on n’avait jamais vu ça : une piscine qui se transforme en patinoire, de l’eau qui gèle à peine sortie du robinet, une rampe d’escalier si froide que ceux qui la touchent s’y retrouvent collés…

Tout ça en plein été, et en Californie ! Jim Rock, qui a dans sa classe un élève dont le père revient justement du pôle Nord, se demande s’il n’y aurait pas un lien entre tous ces événements et cette légende inuit qui raconte que les explorateurs perdus dans les étendues désolées de l’Arctique voient venir à eux un vieil homme qui leur propose de les sauver en échange de ce qu’ils ont de plus précieux.

Afin de comprendre pourquoi cette entité a entrepris un si long voyage, Jim devra se rendre en Alaska, dans une drôle de maison que seuls ceux qui ont frôlé la mort peuvent voir…

Mon avis : (Voir article)

 

Tome 5 : Magie des eaux

Un jeune garçon se noie dans une piscine. Rien que de très banal quand on habite en Californie, mais cette fois-ci la mère de l’enfant est persuadée qu’une créature « translucide », « aquatique », a entraîné son fils au fond de l’eau.

Jim Rook, le célèbre professeur qui voit les morts commence son enquête. Il se demande si l’esprit d’une jeune étudiante morte noyée, il y a quelques années, dans son lycée n’est pas à l’origine de cet incident, et de quelques autres, de plus en plus nombreux, souvent mortels, et toujours en rapport avec l’eau…

En fait, il s’avère assez rapidement que personne n’est plus à l’abri nulle part, ni dans sa douche, ni dans son bain, ni même dans son salon, ou à côté d’un verre d’eau !

Mon avis : (Voir article)

 

Tome 6 : Magie des flammes

Bobby et Sara ont été brûlés vifs, incinérés à une telle température que leur image s’est imprimée sur un mur comme une photo… Jim Rook, le prof qui entend ses élèves et voit les morts, revient s’installer à LA. Par chance, il se voit proposer un appartement grandiose sur lequel semble régner un étrange tableau, le portrait d’un homme au visage masqué par un tissu noir. Très vite, celui-ci s’avère un pénible colocataire: il a une fâcheuse tendance à quitter son tableau pour mettre le feu à tout ce qui se dresse devant lui. Sous le tissu noir, apparaît alors une créature gigantesque et abominable, mi-homme, mi-appareil photo. Dans le même temps, d’étranges négatifs photographiques grandeur nature infestent la ville, déclenchant des flashes d’une intensité inouïe. Morts et incendies ne se comptent plus. Dire que tout cela a commencé par un simple cliché…

Mon avis : (pas encore lu)

One Reply to “Masterton, Graham Série : Jim Rook (terreur – horreur – magie)”

  1. Surpris ? Et oui… je sors de ma zone de confort suite à un Challenge.. lire un livre d’horreur/terreur… Alors j’ai trouvé le biais de la magie… car la Magie (Harry Potter, les petites sorcières de Charmed, les sorcières de Mayfair d’Ann Rice ) j’adore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *