Bussi Michel « Code Lupin » (2006)

Bussi Michel « Code Lupin » (2006)

Ses romans : Code Lupin (2006) – Omaha crimes /Gravé dans le sable (20067/2014) – Mourir sur Seine (2008) – Sang famille (2009 – réédité 2018) Nymphéas noirs (2011) – Un avion sans ailes (2012) – Ne lâche pas ma main (2013) – N’oublier jamais (2014) – Maman a tort (2015) – Le temps est assassin (2016) –  On la trouvait plutôt jolie (2017) – Les contes du réveil matin(2018) – J’ai dû rêver trop fort  (2019)

Résumé : L’aiguille creuse d’Etretat, les tours blanches de l’abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d’équinoxe de la Barre-y-va…
Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au cœur du triangle d’or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc. Imaginé ? Est-ce si sûr ?
Et si les aventures d’Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d’un trésor normand, bien réel celui-là ?
Le professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d’une journée pour percer l’énigme, avec pour seuls indices une pièce d’or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc… et l’aide d’une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante.
Michel Bussi est l’un des auteurs de romans policiers les plus lus et les plus primés en France.
Code Lupin est son premier livre de fiction publié.
Différent de ses romans suivants, avant tout ludique et pédagogique, Code Lupin est à la fois une biographie romancée de Maurice Leblanc, un jeu de piste dans les pas d’Arsène Lupin, une invitation au voyage dans le triangle d’or cauchois et un pastiche des romans de Dan Brown.

Mon avis : Si vous aimez Arsène Lupin et/ou Maurice Leblanc.. c’est un petit roman incontournable ! Mais pour moi c’est une condition pour le lire. On est sur les traces de Lupin/Leblanc, on visite la Normandie et tous les endroits en relation avec les intrigues. Si on ne connaît pas, on passera totalement à côté du livre. Mais attention, cela va vous donner envie de replonger dans les aventures du gentleman cambrioleur. Sinon on ne s’ennuie pas un seul instant.. il y a du rythme, les personnages sont sympas mais c’est surtout et je le répète : un parcours en Normandie sur les traces du couple Lupin/Leblanc.

Extraits :
Il a créé un genre policier particulier. Aux histoires classiques de vols, meurtres, détectives, il a ajouté ce que l’on pourrait appeler un “contexte”. Mais chez Leblanc, le contexte ne sert pas seulement de décor, comme Londres chez Conan Doyle par exemple. Chez Leblanc, c’est le contexte historique et géographique qui permet de résoudre l’énigme. Leblanc lui-même reconnaissait que c’est sans doute ce qui rendait ses œuvres différentes des autres romans policiers : l’utilisation de l’histoire de France, des châteaux, des églises, des cryptes, des souterrains, des grottes, des cartes codées, des symboles ésotériques… C’est Maurice Leblanc qui a inventé ce genre littéraire : la chasse au trésor policière. Dan Brown et son Da Vinci Code, Umberto Eco et tous les autres ne sont que ses héritiers

Et je ne me rappelle que d’une chose de mes lectures de Lupin. La clé de l’énigme reposait sur la disposition des lieux entre eux.

“On eut dit, entre les falaises et les nuages de l’horizon, un lac de montagne assoupi au creux des roches qui l’emprisonnent, s’il n’y avait dans l’air quelque chose de léger, et dans le ciel ces couleurs pâles, tendres et indéfinies, qui donnent à certains jours de ce pays un charme si particulier”

Le recul des falaises, petit à petit, efface des siècles d’histoires entre les cauchois et la mer, ferme des valleuses, effondre les escaliers, les échelles… La lutte avec la falaise est inégale

Disons que chez les celtes comme les grecs, le dodécaèdre servit d’abord à se diriger, un peu comme une rose des vents. Du moins c’est ce que l’on suppose. Puis il devint un instrument d’astronomie… puis un outil d’astrologie… Et enfin un support majeur pour prédire l’avenir. Un dé à douze faces ! Il est très utilisé encore aujourd’hui par les mathématiciens dans les simulations de jeux de hasard. C’est une figure aux propriétés très étranges

Et le bruit sourd des vagues, violent, régulier. Frappant la falaise, faisant trembler ses entrailles, cherchant à s’introduire par la moindre faille

3 Replies to “Bussi Michel « Code Lupin » (2006)”

  1. Un incontournable lorsqu’on aime les livres de Maurice Leblanc et son personnage, le bel Arsène !
    De fait, ainsi que tu l’as écrit, Soeurette, il faut connaître l’oeuvre de l’auteur rouennais et la Normandie, terroir de prédilection des intrigues « lupinesques » pour apprécier cet hommage d’un autre auteur normand 😉
    Fan de Lupin, j’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *