Blondelot, Cédric – Tolbiac Juillet «La tentation de Pandore » (2020)

Blondelot, Cédric – Tolbiac Juillet «La tentation de Pandore » (2020)

Auteur : Nationalité : France – Né en Seine et Marne , 1976 – Scénariste pour la télévision et le cinéma. « La Fenêtre de Dieu » est son premier roman.

Trilogie Tolbiac Juillet : « La fenêtre de Dieu » – « En bord de mère » – « La tentation de Pandore »
tome 3 -Auto-édition –  Rouxdulait édition – 12.08.2020 – 259 pages

L’auteur est venu « me chercher » et c’est ainsi que j’ai découvert le tome un des aventures de. « Tolbiac Juillet ». Pour le recevoir, n’hésitez pas à contacter l’auteur sur sa page FaceBook : il vous l’envoie avec une dédicace.

Résumé : Un étrange musée. Sublime et terrifiant à la fois. Une centaine d’individus masqués se livrent à un cérémonial pour le moins troublant. Quant à Tolbiac, reparti bredouille de ce « Salut Maman », il s’est éloigné dans un frileux chagrin. Noël l’entraîne ensuite du côté de Saint-Malo, où il retrouve le Vieux Garibot. Mais son séjour lui réserve une cascade d’étrangetés. Tolbiac ne rêvait pourtant que d’un peu de calme pour reconquérir Cathy.

Mon avis : Cette fois je n’ai pas attendu entre la lecture des tomes 2 et 3 et j’ai continué à voyager dans l’univers de Tolbiac avec toujours autant de bonheur. C’est toujours drôle mais c’est à la fois émouvant, inventif, bourré d’imagination et de tendresse. Et sous des dehors festifs, cela touche des sujets de société très importants : l’adoption, l’abandon des enfants, les retrouvailles avec les parents, la recherche des parents manquants…
Tolbiac est toujours obsédé par les retrouvailles avec sa mère mais il n’est plus seul… Il a retrouvé sa sœur jumelle, un drôle de numéro ! Une vedette de la téléréalité complètement perchée, à qui il va présenter son père, le Vieux Garibot… et la jumelle en question va se mettre en tête de l’aider à reconquérir sa Cathy… Et depuis son voyage aux Etats-Unis, Tolbiac a toujours pour projet la rencontre entre son père adoptif, le Vieux Garibot et sa fille, Erin, qu’il n’a pas revue depuis plus de trente ans..
Serait-ce le tome des retrouvailles ? Je ne vais pas vous en dire davantage et j’ai dejà hâte de lire la suite de cette série à la fois tendre et déjantée, et de sourire (ou éclater de rire) en lisant les trouvailles de Tolbiac en matière de jeux de mots ou d’invention de mots… Je ne résiste pas à vous en faire découvrir quelques-unes mais il y en a tellement… surtout que sa jumelle Beverley n’est pas en reste…
Pas à dire, c’est bourré de fulgurances et c’est mon auteur d’OLNI préféré ! Trilogie à découvrir sans modération si vous aimez le loufoque, l’original, l’imaginaire, le livre qui sort des sentiers battus. Mais il est impératif de les lire dans l’ordre !

Extraits :

Plus je l’observais et plus elle me faisait penser à ces gens pour qui le chagrin est une perte de temps et le bonheur un capital trop compliqué à entretenir.

C’était un œuf culbuto selon ses proches : même bousculé, jeté dans la tempête, il reprenait toujours sa posture initiale.

… Une végétarienne qui maniait l’art et le cochon, sautant d’un registre à l’autre, de Molière aux dents de la mer. L’idéal absolu pour peroxyder vos idées noires.

Le temps d’un jus, puis d’un second, j’arpentais les sombres allées de son jardin secret, hanté par les massifs aux tourments luxuriants et les fleurs toxiques.

Il y avait les drapeaux du grand soir, des rouges et des noirs. Le cortège sentait la haine, la désillusion et la merguez.

Nous avions réservé deux billets et étions littoralement en partance pour la cité.

Les expressions populaires sont comme les outils. Elles sont faites pour passer de main en main, à chacun sa façon de les utiliser.

La capuche en guise de frange, elle était aussi incognito qu’une huitre dans son panier.

Les drames n’obéissent pas aux règles ordinaires du vieillissement. Ce sont de gros rochers qui résistent à tout. Au mieux, ils s’érodent et s’arrondissent. Le plus souvent, ils n’en finissent plus de vous rouler dessus.

Tu fais des homopatapés avec ta bouche comme dans les bandes dessinées.

– Alors, t’as eu une réponse ?
– De ?
– Des services soucieux. Enfin le truc pour les gosses abandoptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.