Masterton, Graham «Magie maya» (1998)

Masterton, Graham «Magie maya» (1998)

Auteur : Graham Masterton est né en 1946 à Edimbourg, en Ecosse. Après des débuts prometteurs dans le journalisme, il se tourne vers la littérature fantastique et connaît en 1975 le succès dès son premier roman, Manitou, écrit en une semaine et aussitôt adapté au cinéma avec Tony Curtis dans le rôle principal. Pionnier de la terreur moderne, il impose d’emblée un ton nouveau, fortement teinté d’humour, extrêmement visuel, aussi percutant et rapide que les meilleures séries B.
La Maison de chair, Le Jour J du jugement ou Le Démon des morts en font rapidement l’un des plus populaires des écrivains anglo-saxons. Grand admirateur de Lovecraft auquel il rend souvent hommage, notamment dans Apparition, jonglant avec les mythologies les plus exotiques, réelles ou inventées de toutes pièces, comme dans Tengu, Transe de mort ou Sang impur, il n’hésite pas pour autant à revisiter de grands classiques de l’imaginaire avec Le Portrait du mal, éblouissante variation sur Le Portrait de Dorian Gray, considéré par beaucoup comme son chef-d’œuvre, ou avec Hel, inquiétante confrontation d’Hollywood et de La Reine des neiges d’Andersen.
Après quelques années en Irlande où il a écrit, entre autres, Katie Maguire, il a depuis peu regagné l’Angleterre.

Les aventures de Jim Rook, un sympathique mais étrange professeur souvent témoin de phénomènes surnaturels chez ses élèves.

Série : Masterton, Graham  Série : Jim Rook  (terreur – horreur – magie)

Tome 3 : Magie maya

Rafael Diaz, le nouvel étudiant de Jim Rook, paraît calme timide et réservé. Mais le jeune Mexicain semble avoir un don étonnant : en ayant recours à un ancien rituel maya, il parvient à débarrasser ses camarades de leurs phobies et de leurs peurs les plus profondes… Bientôt des meurtres monstrueux sont commis sur le campus.

Le jeune Rafael en serait-il involontairement responsable ? Ou serait-il l’incarnation de Xipe Totec, démon friand de sacrifices humains ? Et n’avoir plus peur de rien, n’est-ce pas la chose la plus dangereuse et la plus effrayante qui soit?

Mon avis :  Encore un vite lu. Toujours aussi distrayant. Sympa de se faire la série à la suite… On retrouve Jim et ses élèves, ses proches collaborateurs, ses fantômes, ses « accompagnants », vivants et morts… Et une fois encore les contes pour enfants sont terrifiants, comme l’histoire de Yama, qui était le souverain de l’enfer. « Yama fut le premier être humain à mourir parce qu’il avait emprunté la route d’où l’on ne revient pas. « Yama portait un chapeau avec des cornes comme un diable. Si vous étiez méchant… si vous disiez des mensonges ou déshonoriez vos parents… Yama vous emmenait dans la cinquième région de l’enfer vous déchiquetait la poitrine et la coupait en morceaux, afin que ses démons puissent la manger. » Pour ne pas voir sa classe réduite à néant, il va lui falloir se pencher cette fois sur la mythologie précolombienne. Il va aussi lui falloir faire preuve de discernement, distinguer le vrai du faux, ne pas prendre ses désirs pour la réalité, affronter ses peurs les plus secrètes… Bien aimé aussi.

Extraits :

Une phobie, c’est quand tu as peur de quelque chose même si tu sais que cela ne peut pas te faire du mal. La plupart des gens ont une peur irrationnelle, d’une sorte ou d’une autre.

Chacun de nous a peur de quelque chose, même s’il ne sait pas encore de quoi.

Contrairement au tarot normal, le tarot des Démons était réceptif au monde des morts aussi bien qu’au monde des vivants. Il pouvait vous dire non seulement quand vous alliez mourir, mais aussi ce qui arriverait à votre esprit après votre mort.

La peur nous protège, reprit-il. La peur nous empêche de prendre des risques inconsidérés et stupides. La peur agit comme une discipline. Pensez aux prédicateurs qui nous disent que si nous volons ou commettons un adultère ou rendons un faux témoignage, nous brûlerons tous en enfer. C’est une façon d’utiliser la peur pour contrôler le comportement des gens. Alors, pensons-nous que nous défaire de notre peur est une bonne chose ou bien une mauvaise chose

Les historiens disent toujours que la disparition des Mayas est la plus grande énigme de toute l’histoire de l’humanité. Mais pas pour ceux d’entre nous qui connaissent l’existence de la Terreur et savent ce qu’elle est capable de faire.

Si vous ôtez à quelqu’un sa peur de la mort, qu’est-ce que vous faites ? Vous lui retirez son goût pour la vie !

  

En savoir plus : Yama : Dieu de la mort dans l’hindouisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yama

voir aussi :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Yanluowang

 

Image : Xipe Tótec  – En savoir plus ( en espagnol) : http://mexiqueancien.blogspot.com/2012/02/raices-38.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *