Kasischke, Laura «Eden Springs» ( 08.2018)

Kasischke, Laura «Eden Springs» ( 08.2018)

Auteur : Née en 1961, Laura Kasischke a étudié à l’Université du Michigan, elle a gagné de nombreux prix littéraires pour ses ouvrages de poésie ainsi que le Hopwood Awards ; elle a également reçu les Bourses MacDowell et Guggenheim. Ses poèmes ont été publiés dans de nombreuses revues. « La Vie devant ses yeux » et « A suspicious river » ont été adaptés au cinéma. « Esprit d’hiver » a reçu, en 2014, le Grand Prix des Lectrices de Elle. Laura Kasischke vit aujourd’hui dans le Michigan, où elle enseigne l’art du roman au Residential College de l’Université de Ann Arbor.

Ses romans : A Suspicious River (1999) – Un oiseau blanc dans le blizzard (2000) – La Vie devant ses yeux (2002) – Rêves de garçons (2007) – À moi pour toujours (2007) – La Couronne verte (2008) – En un monde parfait (2010) – Les Revenants (2011) – Esprit d’hiver (2013) – Recueil de nouvelles:   «Si un inconnu vous aborde» (2017) – Eden Springs (2018)

Editeur : Page à page – Lille – 03.08.2018 – 170 pages

Résumé :

Printemps 1903. Un prédicateur tente d’échapper au scandale en installant sa communauté dans le Michigan. Le charismatique Benjamin Purnell promet la vie éternelle à ses adeptes, en particulier aux belles jeunes filles. Comment expliquer alors qu’une adolescente ait été enterrée ? Inspiré par une histoire vraie, ce court roman aborde de façon inédite les fondamentaux de l’auteure : la lisière entre la vie et la mort, la sexualité effrayante et fascinante, l’inattendu et l’étrange.
Postface de Lola Lafon.

Mon avis :

Très différent des autres romans de cette auteure que j’ai lus mais les adolescentes sont une nouvelle fois au centre du roman.

Un roman qui a pour cadre un lieu qui a existé, qui met en scène des personnages réels et qui y introduit des personnages qui sont nés sous sa plume. Nous sommes au début du XXème siècle, dans le Michigan. Poussons la porte de la « Maison de David » … Benjamin Purnell et ses disciples ont décidé de recréer le paradis sur terre…Benjamin est un être charismatique qui semble s’intéresser beaucoup aux jeunes femmes.  Les adeptes affluent dans ce lieu de rêve, au milieu des vergers … La vie y semble douce, Benjamin est connu pour être un esthète, aimer la danse, les arts, la musique … Certes il y a certaines règles contraignantes qui sont imposées aux « colons » : pas de rapports sexuels, une vie pure …
Mais… Le scandale éclate en 1923. Une mort suspecte et il y a une tentative de camoufler les faits. Le voile qui dissimule la secte va-t-il se déchirer ? Les adeptes vont-ils enfreindre la loi du silence et parler ? Lena, rebelle, semble décidée à franchir le pas… La vision de Dieu présentée par Benjamin va-t-elle résister au séisme ? Cette communauté est elle aussi idyllique que cela ?
Le roman est tiré d’une histoire vraie, le récit étayé par des témoignages d’anciens membres, des articles de journaux, des documents officiels.  Eden Springs : est-ce vraiment le paradis ?
Et surtout lisez la postface de Lola Lafon !

Et je dois dire que c’est celui que j’ai le moins aimé ! Nettement !

Extraits :

À ses yeux, nous étions comme des fruits. À nos yeux, il était comme Dieu.

Il y avait de vastes ciels gorgés d’étoiles et de dangers dont une maison pouvait vous protéger – des nuages bleu-noir gorgés de tonnerre. Le vent. Parfois il hurlait comme une fille.

Où ? Où êtes-vous ? – et le ciel, d’une profondeur et de ténèbres insondables, était tiraillé d’étoiles et de nuages pareils à des tissus effilochés entre Myrtle et la lune.

Vous avez toujours été vieille. Vous êtes née vieille. Une enseignante met mal à l’aise les gens qui ne sont jamais allés à l’école, les anciens cancres. Une enseignante met surtout mal à l’aise les hommes. Peut-être croient-ils que vous êtes en colère après eux ou que vous savez quelque chose qu’ils ignorent. Ils ont besoin de vous rejeter. Vous n’êtes pas une personne, certainement pas une femme.

« Un jour cet endroit sera le paradis. Dieu sera là, il marchera parmi nous, suivi de ses anges. Les portails seront sertis de diamants. Il n’y aura plus ni maladie ni vieillesse ni mort. Ceux qui ont la foi seront ici aussi. Nous y resterons pour l’éternité, et nous vivrons ensemble dans la beauté et la paix. »

Eden Springs. Le plus beau parc d’attractions sur Terre !

Les musiciens ne connaissaient pas encore leur partition, d’ailleurs ce n’était pas vraiment de la musique, mais plutôt comme si des couteaux affûtés avaient été suspendus dans les arbres, du vent et des couteaux – la mélodie des couteaux qui entaillait la brise avec précision –

C’était en novembre, à la fin d’un siècle, et le ciel qui recouvrait le Kentucky était cobalt et noir, épinglé d’étoiles, certaines se levant tandis que d’autres se couchaient – tout un monde en révolution dans l’univers, chutant dans l’espace, sans un bruit.

Elles la remplissaient toujours de désespoir, ces étoiles filantes. L’arc de lumière fugace presque invisible. Le silence absolu pendant que leur éclat disparaissait derrière les collines comme s’il n’avait jamais existé.

— Nous obéissons à une loi supérieure à celle de l’État.
— Comment cette femme est-elle morte ?
— De causes naturelles dues à un manque de foi naturelle. »

 

Et c’est ainsi que le rêve commençait – par un sentiment de plaisir, voir ces gens avec leurs longs cheveux, vêtus de blanc, toujours polis et souriants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *