Higashino, Keigo «L’Équation de plein été» (2014)

Auteur : Keigo Higashino né le 4 février 1958 à Osaka sur l’île d’Honshū, est un écrivain japonais, auteur de romans policiers.

Il est l’auteur d’une série qui met en scène le Physicien Yukawa : Le Dévouement du suspect X (2011) , Un café maison (2012), L’Équation de plein été (2014).

Et de plusieurs autres romans : La Maison où je suis mort autrefois (2010)La Prophétie de l’abeille (2013) – La Lumière de la nuit (2015) – La Fleur de l’illusion (2016)

 

Résumé : Le physicien Yukawa entame pour des raisons professionnelles un séjour dans la station balnéaire de Hari-plage. Le soir de son arrivée, l’autre client de l’auberge, un ancien policier de Tokyo, disparaît. Son cadavre est retrouvé le lendemain sur des rochers en bord de mer. Kusanagi, l’ami policier de Yukawa, et sa collègue Utsumi, sont chargés de mener discrètement l’enquête, parallèlement à la police locale. En renouant avec le couple d’enquêteurs déjà aperçu dans Un café maison, Keigo Higashino livre une de ces intrigues subtiles et complexes dont il a le secret.

Mon avis : J’avais découvert cet auteur avec « La Maison où je suis mort autrefois». .Après « Un café maison » (2012) je retrouve avec plaisir cet auteur et son duo atypique, l’inspecteur Kusanagi et Yukawa, professeur de physique à l’université de Tokyo. Ce sont des romans très intelligents, qui avancent pas à pas. L’enquête va se dérouler en parallèle dans deux lieux, et les deux enquêteurs vont suivre des pistes en se rendant compte (ou pas) de leurs avancées … Dans ce roman le prof de physique va nous distiller des informations au compte-goutte, à travers des discours et des expériences. Ils ne seront pas les seuls à mener l’enquête. Un roman tout en finesse et avec beaucoup d’humanité : un suspense qui va durer jusqu’à la dernière page… Ce que j’aime tout particulièrement dans cette manière de mener les enquêtes c’est que l’auteur nous donne des indices et que chaque petite information, anodine à première vue, a sa place dans la résolution finale de l’énigme. Et pas de sang inutile, pas de descriptions violentes… tout en finesse… Et je ne vais pas tarder à lire le premier de la série… Le Dévouement du suspect X

Extraits :

— Je ne fais pas confiance aux taxis d’ici. J’en vois beaucoup quand je n’en ai pas besoin, et aucun quand j’en cherche.

Exiger de quelqu’un quelque chose qui n’existe pas revient à lui chercher noise.

Des étincelles colorées commencèrent immédiatement à en jaillir. Leurs couleurs changeaient au fur et à mesure.

— Le bleu vient du cuivre, le vert du baryum, le rouge du strontium, le jaune, du sodium. Ce sont tous des métaux. Tous ces métaux ou composés métalliques brûlent en émettant une lumière colorée propre à leur nature.

— Intriguer, cela peut vouloir dire exciter la curiosité intellectuelle. Ne pas faire cas de sa curiosité est criminel. C’est d’abord elle qui nous pousse à apprendre.

Je ne peux pas m’empêcher de penser que vous avez dû avoir des doutes. Vous ne pouvez pas être entièrement convaincue. Mais je peux imaginer deux raisons qui vous ont conduite à le croire. La première, c’est que vous lui faites confiance. La seconde, c’est que vous voulez le croire. Ou les deux à la fois.

2 thoughts on “Higashino, Keigo «L’Équation de plein été» (2014)

  1. Ce livre est très savamment conduit ,avec des personnages ,tous très spéciaux et très intéressants le duo de l’inspecteur et du professeur de physique par exemple ,mais chaque personnage amène quelques détails quelques pistes qui seront toutes suivies avec minutie et délicatesse . C’est vraiment une très bonne lecture !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *