Fil… rouge …

Vous me suivez dans ce délire ? A la recherche du point commun entre …

Cela fait un moment que je souris en trouvant un fil rouge qui relie les lectures qui se suivent et ne se ressemblent pas. Parfois je lis à la suite des livres qui parlent de brumes et de phares ; parfois en un mois trois héroïnes ont le même prénom. Parfois les histoires ont des points communs…

Alors j’ai fait un peu attention.. mais sans jamais choisir les lectures en fonction… et je vous livre mon petit

Fil rouge Octobre 2016

Lectures du mois :

«L’Ile enchantée» de Mendoza

«La Fenêtre de Dieu» de Blondelot,

« Mortelle fricassée» de Balen,

«Satan était un ange» de Giebel, Karine,

«Les Pigeons de Paris» de Victor del Árbol,

«Possédées» de Frédéric Gros,

«Le mystère Henri Pick»  de Foenkinos ,

«Beaux rivages» de Nina Bouraoui,

«Born to Run» de Bruce Springsteen,

«Madame la Marquise et les Gentlemen cambrioleurs» de Frédéric Lenormand,

«L’Équation de plein été» de Higashino, Keigo

 

Et bien il y a un fil rouge qui les relie presque tous…

Les livres de Mendoza, Blondelot, Giebel, del Arbol, Bouraoui, Foenkinos  et Higashino évoquent la remise en question d’hommes face à la solitude, au néant, à la mort, à des vies qui ont été bouleversées par des changements soudains et incontrôlés.

Octobre est aussi le mois des anges de toutes les couleurs … Kurt Cobain, « l’ange blond » est évoqué par Blondelot et par Foenkinos ; « l’ange » Giebel nous en parle aussi… mais il a changé de couleur :il est devenu noir… Satan qui relie Giebel au livre de Frédéric Gros « Posssédées ». Je reconnais…je n’ai pas trouvé comment le relier spontanément la virée gastronomique en Périgord … Quoique … Les cèpes… Le bolet de Satan.. Il a la forme des cèpes, mais pas la couleur. Et Satan et Cobain sont aussi présents dans « Born to Run » … Dans le livre de Frédéric Lenormand, Satan est bien présent « à l’intérieur du lévrier noir au collier d’argent » de La Casati, mais le roman se déroulant dans les années 1920. Cobain n’y est pas …

Entre le Foenkinos et le Bouraoui… un lien à un moment donné suite à un petit échange au sujet de l’envie d’être publiée et d’être toujours refusée 😉 damned !!

Ah le fil rouge semble totalement coupé avec le livre de Higashino… Mais cette petite digression était juste là pour le plaisir… rien de bien sérieux…

L’avenir nous dira si vous trouvez des liens complémentaires et si Novembre se prêtera au jeu…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *