Bannalec, Jean-Luc «Les disparus de Trégastel: Les vacances du commissaire Dupin» (2019)

Bannalec, Jean-Luc «Les disparus de Trégastel: Les vacances du commissaire Dupin» (2019)

Auteur : Jean-Luc Bannalec est le pseudonyme d’un écrivain allemand (Jörg Bong) qui a trouvé sa seconde patrie dans le Finistère sud. Après Un été à Pont-Aven (2014), il écrit la suite des aventures du commissaire Dupin dans Étrange printemps aux Glénan (2015), Les Marais sanglants de Guérande (2016)  L’Inconnu de Port Bélon (2017) , Péril en mer d’Iroise (2018) , Les disparus de Trégastel : Une enquête Les vacances du commissaire Dupin (2019).  Tous ses romans ont paru aux Presses de la Cité.

Les aventures du commissaire Dupin – tome 6

Presses de la Cité 28.03.2019 / (400 pages)

 Résumé : Après cinq enquêtes palpitantes, Dupin part avec sa compagne Claire, dans les Côtes-d’Armor, entre Trégastel et Ploumanac’h. Histoire de profiter de la mer, de la beauté des lieux et de quelques jours de vacances… De tout repos ? Trégastel… Brise légère, bleu lumineux du ciel allié au turquoise de la mer, au rose du sable. Et à ces fantastiques rochers de granit rose parsemant la côte qui ont donné à cette région des Côtes-d’Armor son nom poétique. Un spectacle d’une beauté à couper le souffle pour un tête à tête en amoureux. Dupin et Claire sont en vacances. Deux semaines entières. Le bonheur ? Pour Dupin, l’enfer ! Rien ne le rend plus nerveux que ce repos obligé, pourtant fermement prescrit par sa compagne, Claire, inquiète de son hyperactivité. Alors qu’il se promène dans le jardin de l’hôtel l’Ile Rose, Dupin apprend qu’on a volé une statue dans la chapelle Sainte-Anne. Bientôt, le commissaire est informé, de la bouche de l’hôtelier, de la mort suspecte d’une inconnue… Enfin de l’action pour Dupin !

Mon avis :  Et me voici de retour en Bretagne pour un roman d’été  dans une Bretagne caniculaire pleine de couleurs après la Bretagne grise et brumeuse de Gwenael Le Guellec dans «Armorican Psycho» (que je vous recommande).  Il rame le pauvre Commissaire ! L’angoisse de passer deux semaines couché sans rien faire sur la plage, à s’ennuyer … Et comme il a promis à sa chère Claire de «farnienter», il est mal barré pour tenter de se distraire. Il y a des petits incidents qui se produisent sur son lieu de vacances mais il n’ose pas s’y intéresser de trop près. Le vol d’une statue, le cambriolage de la maison Eiffel, une politique agressée, la disparition d’une touriste qui séjournait dans le même hôtel, un cadavre en bas d’une falaise.  

Dupin va avoir bien du mal à enquêter en catimini. Entre sa femme et sa hiérarchie ou le commissaire responsable du lieu qui le menacent de tous les maux s’il ose enquêter et toute la population du village (entre autres les propriétaires de l’hôtel, le coiffeur, la marchande de presse et même la gendarmette) qui n’ont de cesse de vouloir le voir prendre l’affaire en charge, ce n’est pas facile de faire celui qui ne veut pas s’en mêler. Surtout qu’il ne rêve que de cela. Donc ambiance sympa et suspense jusqu’au bout. Et comme toujours, une super visite touristique de la région : la gastronomie, les endroits sympas,  les légendes de Bretagne, celle du rubis en forme de dragon, la forêt de Brocéliande, Saint-Guirec, la Bretagne féérique.

Extraits : 

On pouvait admirer tous ces rochers le long de la côte, entre Trébeurden et Paimpol. Cette partie des Côtes-d’Armor devait au granit rose son nom poétique et sa renommée.

En règle générale, les paysans bretons – les paysans français dans leur ensemble – n’y allaient pas avec le dos de la cuillère. Pendant la Révolution, déjà, ils avaient constitué une force très puissante.

La couleur de la mer, là devant. La couleur de l’amazonite. Comme mon collier, le tout nouveau. Un gris-vert difficile à définir, minéral. Un collier qui, selon la vendeuse, soigne les hernies discales, les problèmes de nuque, l’ostéoporose, les contusions, les entorses et les kystes synoviaux. […] Efficace aussi contre les problèmes cardiaques, ajouta Claire. Aide aussi en cas de nervosité extrême, d’anxiété, de troubles du sommeil, de troubles de l’humeur et d’hyperactivité. Une pierre faite pour toi, en fait.

la couleur rose apparaît ici dans toutes ses nuances ? Rose tendre, rose foncé, rose corail, rose vif, rose framboise, rose tirant sur le rouge, rose orangé, magenta, rose anthracite. Selon que les rochers sont mouillés ou secs, lisses ou recouverts.

C’était leur façon d’être malheureux ensemble – ils restaient unis, malgré tout – et, qui sait, peut-être étaient-ils même heureux comme ça, de cette façon tordue.

Il se trouva convaincant. Pour un policier, il était important de s’exprimer sur un ton maîtrisé quand ça sentait le roussi.

plus le village était petit, plus vite les nouvelles circulaient. A une vitesse telle que même Internet était toujours à la traîne.

Vous êtes un Breton, ou non ? L’opiniâtreté est la plus noble des vertus bretonnes.

La vallée était un monde enchanté. Depuis qu’il connaissait la Bretagne, Dupin s’était trouvé à maintes reprises dans des lieux fantastiques où on n’aurait pas été étonné de croiser des fées, des gnomes et des elfes. Mais là, dans cette vallée, c’était différent : les créatures féeriques manquaient tellement on s’attendait à les y voir ; n’importe quel élément surnaturel aurait paru ici, en bas, tout à fait normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *