Exprimez vous ! que lisez vous?

Exprimez vous ! que lisez vous?

il y a des auteurs qui font tilt.. ( malheureusement beaucoup font « tilt » et peu « pas tilt »…

il y a des couvertures de livres qui donnent envie..

il y a des émissions de radio ou de télévision …  Sur Espace 2 de la RTS, « La Grande Librairie » sur France 5

il y a les ami(e)s et les blogs …

et il y a surtout le manque de temps… et les « à lire » qui s’empilent…

Alors si vous me donniez des pistes… les incontournables?

des conseils? des recommandations?

Vous avez la parole…  et si je les lis, cela permettra échanger sur des livres que nous avons lu « en commun »

 

120 Replies to “Exprimez vous ! que lisez vous?”

  1. merci à Florence de m’avoir conseillé dans son petit mot dans « au fil du blog » la lecture du livre de Delphine Le Vigan.. Il est dans la PAL … et du coup il risque bien de remonter..

  2. Je viens de lire « Boussole  » Ce ne sera qu’un petit commentaire ,Catherine ayant fait une excellente analyse que je rejoins complètement .C’est un livre qui ne plaira pas à tout le monde,car c’est un livre particulier ,original plein de références culturelles ,un livre sans a priori , qui nous entraîne dans des aventures et des récits parfois un peu délirants,mais très joyeux , et très ouvert .J’ai eu le plaisir d’y lire le nom de Lawrence Durrell auteur anticonformiste aussi ,et plein d’enthousiasme ,que j’ai beaucoup aimé lire ,et que je relis parfois .Donc laissez vous dérouter et entrez dans ce livre .
    As-tu lu « le lecteur de cadavres d’ Antonio Garrido  » vu que tu es dans ta période « chinoise » ?

  3. Je viens aussi de finir « Banquises » de Valentine Goby .C’est un récit attachant insolite parfois ,mais prenant .Lorsque l’on en a terminé la lecture ,on ne laisse pas facilement .
    Catherine en a fait un commentaire et un résumé qui m’ont donné envie de le lire .Avec Catherine la pile de livres à lire ne devient pas anémique ,c’est ce qui est bien .

  4. Bonjour Catherine,
    Ce petit mot pour faire partager mon enthousiasme à la découverte de CESAR PEREZ GELLIDA, un auteur espagnol dont je n’avais pas entendu parler il y a encore peu et dont je viens de terminer la lecture d’une trilogie policière. Je l’ai lu en espagnol car il n’ai pas encore publié en France. Le titre est  » Trilogia de Versos, Canciones y Trocitos de Carne » et elles est constitué de :
    – tome 1 : Memento Mori
    – tome 2 : Dies Irae
    – tome 3 : Consummatum Est.
    Ces trois tomes mettent aux prises l’inspecteur Ramiro Sancho ( inspecteur de police au Grupo de Homicidios de Valladolid ) à Augusto Lesdesma. Augusto Ledesma est un assassin en série doué d’une super intelligence et très cultivé. Il signe ses crimes en laissant un poème qu’il a écrit lui-même (Versos), il écoute sans arrêt de la musique (canciones), et prélève un petit petit bout de chair sur chacun des cadavres (Trocitos de Carne). Ramiro Sancho est aidé par Armando Lopategui dit  » Carapocha », psychologue spécialisé en criminalogie et sa fille Erika . Cette traque nous fait voyager à travers toute l’Europe que Augusto Ledesma essème de cadavres, au point qu’INTERPOL constitue une cellule spéciale pour mener l’enquête. On va de rebondissement en rebondissement dans un style très moderne et une narration entrecoupée des poèmes de LEDESMA et des paroles des chansons qu’il écoute, tout çà s’intégrant parfaitement dans le texte.
    Bref une très bonne surprise que CESAR PEREZ GELLIDA originaire de VALLADOLID et qui vit maintenant à BUENOS AIRES. Mais en allant sur son site WEB, qui est très bien fait, on en sait plus sur lui et sur ses livres. On y trouve aussi (très bonne idée), la bande sonore en vidéo des chansons qu’écoute LEDESMA tout au long de l’histoire.
    Dommage que la publication de ces livres ne soit pas prévue en France pour le moment (c’est CESAR qui me l’a dit).
    AH oui ! Il vient de publier un nouveau livre en Espagne  » SARNA CON GUSTO » qui a l’air de connaître un beau succès et que je vais lire bientôt. Je te ferais savoir s’il m’a plu autant que les trois premiers.

    1. Mais merci pour l’info ! et d’avoir pris la peine de rédiger cette longue chronique; cela semble très prometteur. Il va falloir que je demande dès que des amis iront faire un petit tour en Espagne.. Mais trois livres en espagnol d’un coup c’est long à lire ! Enfin cela dépend de la taille 😉 . Je vis commencer par essayer de me procurer le 1er…

  5. les lectures de Marie – Josephe. ( elle me les a envoyées par mail .. je répercute 😉
    JANVIER:
    LIEBERMAN Herbert : Trois heures du matin à New-York ,c’est un polar cadeau de mon fils pour Noël . J’ai bien aimé .
    LIEBERMAN Herbert :Le concierge ..J’ai moins aimé .
    MAGGIORI Germán : Entre hommes . Prêt de mon voisin . Je n’ai pas aimé .
    SAINZ DE LA MAZA Aro : Les muselés (Policier) j’ai bien aimé .
    Et puis ……… bien sûr DEL ARBOL Victor :La veille de presque tout .

    Les lectures de Février sont bien maigres
    :
    Un homme cruel :Gilles Jacob . Aimé .
    Les vies de papier : Rabhi Alemeddine :Beaucoup aimé .
    La fille aux yeux de Botticelli . Herbert Lieberman .Aimé .
    Je viens de faire une petite visite à ton blog .J’ai ajouté quelques commentaires .J’aime beaucoup ton blog .
    Bonne soirée .
    M.Josèphe .

  6. Les lectures de Mars sont « maigres »aussi:

    Train de nuit pour Lisbonne: Pascal Mercier : Excellent livre ,exceptionnellement ,j’ai hâte de voir le film!! Et de lire un autre titre de cet auteur .
    La porte : Magda Szabó .J’ai bien aimé cette ambiance particulière .
    L’île des chasseurs :Peter May : Très bon livre ,je suis en train de lire le deuxième .
    Je vais aller consulter ton blog ,c’est toujours un plaisir .

    Lectures du mois d’Avril:
    L’île des chasseurs d’oiseaux, l’homme de Lewis :Peter May :Superbes livres .
    Marina :Carlos Zanón : Carlos Zanón dit de ce livre que c’est son texte préféré . J’ai bien aimé avec son côté fantastique ,les personnages sont attachants .
    Baumes : Valentine Goby :Très beau petit texte dans cette collection :Essences d’ Actes Sud il y a de nombreux petits recueils très agréables à lire .
    Blue Bay Palace :Natacha Appanah ,récit particulier ,mais bien écrit .

  7. je poste ici le commentaire de Françoise (envoyé par mail)
    (si elle fait un copier coller de son message j’effacerais ce post mais je trouve logique de faire figurer l’avis qu’elle a pris la peine d’écrire)

    Bonjour Catherine et merci de ta dernière ballade….

    J’ai bien envie de lire , sur tes conseils,  » à la table des hommes » car j’apprécie beaucoup l’auteur….
    En revanche je n’ai pas du tout aimé  » la tristesse du samouraï « , il m’a laissé une impression de vide, de tristesse, de gâchis ….
    bref, pas un auteur que je suivrai!
    Mais grâce à tes conseils, je me suis lancé dans Louise Penny et là, j’adhère ! Je suis même addict et attends avec impatience la sortie du 6 ième volume en poche!
    De Philip Kerr aussi, je suis une grande admiratrice, et depuis des années ….J’aime beaucoup son héros Bernie Gunther .Je viens de finir » la paix des dupes »,sans Bernie!
    Cet ouvrage nous fait découvrir ce que l’on nous a peut-être occulté ou que nous avons relativisé: qu’il fut très difficile d’être en entente avec Staline( les Alliès) ,
    que c’était un homme cruel ,dépourvu d’humanité , etc…
    On découvre les charniers de KATYN ( la haine féroce contre les Polonais en vue d’éliminer son élite et qui a remodelé la société polonaise, encore aujourd’hui…)
    et BEKETOVKA , ce terrible camp de la mort dans des conditions inimaginables dont on n’entend plus parlé de nos jours
    (ni de l’ HOLODOMOR: extermination volontaire par la faim des Russes de 2,6 à 6 millions d’Ukrainiens entre 1932 et 33)….
    Je reviens au livre, » la paix des dupes », bien ficelé, beaucoup de morts de personnages, de liaisons amoureuses éphémères mais également on découvre les 3″ grands » ( Roosevelt , Churchill, Staline)
    et Hitler et ses ministres; la fin de la fin est abracadabrante mais peu importe , on a frissonné et cotoyé l’ Histoire et appris beaucoup de détails de cette époque terrible!

    J’ aurai beaucoup aimé aller à Lyon ce WE pour  » Quai du Polar » car le polar est un genre que j’affectionne et j’ai hâte d’en lire le CR dans les magazines….
    Voilà Catherine un petit partage de mes lectures et ressentis…. Vive le printemps, le désherbage et la lecture !
    Je vais lire Michèle Barrière ce soir…
    A bientôt, bonnes lectures,
    Françoise.

    1. Moi aussi je jardine ces jours, sous le soleil…
      Je n’ai encore pas lu Michèle Barrière…
      Je suis en train de lire le tome 5 des aventures de Bernie ( à Buenos Aires)
      Pour Victor del Arbol c’est vrai que c’est dur.. mais j’adore cet auteur… ce doit être le « sang » de mes racines qui parle…
      Je suis en train de lire le tome 5 des aventures de Bernie ( à Buenos Aires)
      Je pense lire ensuite le livre primé au Quai du Polar, « la Daronne » de Hannelore Cayre… ( je n’ai rien lu d’elle encore)
      Bonne semaine

  8. Alors si vous me donniez des pistes… les incontournables?

    Si vous aimez les polars, alors ALEX de Pierre Lemaitre fait partie des incontournables.
    Amitiés

  9. Deux autres romans que j’ai beaucoup aimés:
    Slumdog Millionaire de Vikas Swarup
    Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini
    Ils ont eu le succès qu’ils méritaient.

    1. je viens de créer une page Khaled Hosseini http://www.cathjack.ch/wordpress/?p=4299
      je vais faire de même prochainement pour Vikas Swarup ; j’ai lu Slumdog et aussi le suivant, Meurtre dans un jardin indien mais pas encore le dernier (?) « Pour quelques milliards et une roupie »
      Allez (va?? ) voir aussi dans la rubrique : http://www.cathjack.ch/wordpress/?cat=55 pour la liste des livres lu précédemment mais pas commentés sur le blog 😉
      concernant Alaa El Aswany , faudrait aussi que je complète car j’ai lu : « L’immeuble Yacoubian », « Chicago » et j’ai en attente « L’Automobile Club d’Egypte »

      1. J’ai passé 60 ans, mais pas de soucis, tu peux me tutoyer. Je ne suis pas familier de la blogosphère et de ses coutumes. Merci pour toutes ces infos. L’automobile club m’a un peu déçu. Je l’ai pourtant lu en arabe, mais je l’ai trouvé trop long…

          1. Alors c’est vendu: on se tutoie ! (je l’avoue, je suis un peu vielle France) : -)

  10. Mais oui ,on a plus de 50 ans et même…..

    Lectures du mois d’Avril:
    L’île des chasseurs d’oiseaux, l’homme de Lewis :Peter May :Superbes livres .
    Marina :Carlos Zanón : Carlos Zanón dit de ce livre que c’est son texte préféré . J’ai bien aimé avec son côté fantastique ,les personnages sont attachants .
    Baumes : Valentine Goby :Très beau petit texte dans cette collection :Essences d’ Actes Sud il y a de nombreux petits recueils très agréables à lire .
    Blue Bay Palace :Natacha Appanah ,récit particulier ,mais bien écrit .

    Voici mes lectures du mois de Mai :
    Blue bay palace: Natacha Apannah.
    Vernon subutex 2 :Virginie Despentes.
    La méthode du crocodile :Mauricio De Giovanni .
    Le gang des rêves : Luca Di Fluvio .
    Les hérétiques :Leonardo Padura .
    Je vais aller laisser des commentaires sur les livres existants dans le blog.

  11. Donc je n’ai pas trouvé :
    Vernon subutex 2: Je peux juste dire que je ne lirai pas le 3 . Désolée Mde Despentes qui avait rejoint le jury de prix Goncourt .

    Les hérétiques de Leonardo Padura c’est le 2ème livre de cet auteur que je lis .C’est un livre très dense ,extrêmement documenté sur des époques données , ce livre a un fil conducteur à travers l’histoire d’une famille juive ,heureusement ,ainsi ,on suit bien toutes les péripéties et les drames qu’ils vivent et leur quête de ce fameux tableau . Dans l’ensemble je l’ai beaucoup aimé . Et j’ai envie de lire d’autres titres de cet auteur .

    1. Tu ne trouveras pas Vernon Subutex.. ni le 1 ni le 2 ni le 3. C’est une romancière que je n’aime pas et je ne vais pas lire ses livres alors qu’il y a tellement d’auteurs que j’aime…

      Pour ce qui est de Padura, j’avais lu Electre à la Havane il y a longtemps (2006) : mon avis était : Alors si vous voulez tout savoir sur les transexuels et leur répression à la Havane… allez-y… Si vous souhaitez lire un bon polar… OUBLIEZ….. Bonne étude de mœurs sur Cuba mais nul en tant que roman…

      1. Tout à fait d’accord pour ces deux commentaires !
        En ce moment je suis reparti dans les vieilleries puisque je relis Lovecraft que j’avais lu il y a bien trente ans au moins après avoir lu les deux tomes de « je suis providence »(bio de Lovecraft) qui est très bien mais qui fait quand même plus de 3500 pages donc faut du courage !
        Dans les nouveautés j’ai été un tout petit peu déçu par le nouveau Thomas Harris ( Cari Mora) qui est un bon polar mais quand même bien en dessous de la série des Lacter.

  12. Tu aimes manifestement les bons polars.
    Si tu n’as pas encore lu un roman de l’italien Giorgio Scerbanenco, je te le le conseille vivement. J’ai tous ses livres en 10/18 mais je crois qu’il est réédité chez Rivages. Magnifique auteur décédé en 1969, amoureux de Milan. Je te recommande plutôt ses romans que ses nouvelles, en commençant par Vénus privée, Les enfants du massacre, Les milanais tuent le samedi.
    Merci encore pour ton travail et tes conseils de lecture que j’apprécie toujours (même quand ils sont trop indulgents 🙂

    1. Je vais me mettre en chasse 😉 entre la biblio et une amie qui aime les « gialli » j’ai mes chances 😉 – en effet je n’achète que rarement les romans policiers ( ou alors au Marché aux puces)
      Comme tu as pu le remarquer j’aime bien les polars italiens. Je découvre avec bonheur l’excellent Varesi (Le fleuve des brumes) et j’ai « croché » sur Maurizio De Giovanni ( voir dans les listes des auteurs commentés)

  13. Nos lectures étant aux antipodes, je n’ai malheureusement rien à écrire ici, chère Catherine, sauf une chose quand même, essentielle à mes yeux : MERCI de poursuivre mois après mois les comptes rendus des tiennes, importants pour ceux qui te suivent parce qu’elles leur permettront de découvrir d’intéressants romans, mais surtout parce que partager ses passions, dans quelque domaine que ce soit, c’est ouvrir à tous le chemin vers de nouveaux horizons …

    Amitiés,
    Richard

  14. Lectures du mois de Juillet de Marie Josephe ( posté ailleurs ) :
    L’enfant qui: Jeanne Benameur :Je trouve que Jeanne Benameur change de genre ,mais c’est toujours aussi bien .
    Le bateau-usine:Takiji Kabayshi :C’est un livre difficile d’autant plus difficile quand on sait de quelle façon tragique et cruelle a été exécuté l’auteur leader syndical .
    L’homme qui s’envola :Antoine Bello : Cela commence très lentement presque on se désespérerait ,mais ensuite c’est une histoire passionnante et à la fin on comprend la lenteur du début . J’ai aimé .
    Quand sort la recluse :Fred Vargas : Il est très rare que je ne finisse pas un livre ,mais là !
    j’ai quand même persévéré beaucoup ! On peut ne pas le lire du tout !
    Syrie une guerre pour rien : Frédéric Pichon : Très instructif !! On ne peut pas dire que l’on aime ce genre de livre ,mais il est très intéressant à lire .
    La maison du retour :Jean-Paul Kauffmann :Quand on aime les livres sur les restaurations de maisons et les installations dans de nouveaux lieux ,je l’ai lu aussi avec une grande sympathie pour J.P.Kauffmann. On sent un peu de lassitude à la fin .
    Kafka sur le rivage : Harakuri Murakami : Je reconnais être un peu une inconditionnelle de Murakami ,mais j’ai beaucoup aimé ce livre ,l’intrigue ,l’originalité du récit ,les allers retours entre fantastique et réalité .

    1. je vais très certainement lire le Benameur et le Vargas. Le Bello me tente aussi …
      J’ai découvert Murakami avec « Kafka sur le rivage » en 2006… je me souviens que j’avais beaucoup aimé ces deux destins qui évoluent en parallèle …

  15. A nouveau un grand merci pour tes recommandations.
    Un polar inconrtounable: « La maison assassinée » de Pierre Magnan (Folio). Si tu n’aimes pas, je te le rembourse 🙂
    Amitiés

    1. oh mais j’ai lu pour ainsi dire tous les Magnan !!! Il me manque à lire : (folio 4987) : Chronique d’un chateau hanté.. , Périple d’un cachalot, La Folie Forcalquier, et Elégie pour Laviolette…

  16. J’ai eu l’occasion ,il y a longtemps de rencontrer monsieur Magnan et je n’ai pas oublié les échanges que nous avions eu . J’aime beaucoup cet auteur ,j’ai lu beaucoup de ses ouvrages sinon tous .

    Lectures du mois d’Octobre
    La stratégie du pékinois :Alexis Ravelo .C’est un bon policier ,je ne voudrais pas être désobligeante envers l’auteur en disant que c’est un bon roman de plage .On apprend quelque gros mots .Mais j’ai bien aimé .
    Le chagrin :Lionel Duroy un livre un peu dur mais très réaliste sur une époque et une façon un peu spéciale de vivre en famille très nombreuse .
    La mort de Virgile : Hermann Broch . Un livre très érudit qui ne peut se lire que tranquillement ,une écriture brillante et poétique ,j’ai un peu peiné parfois ,mais beaucoup aimé.
    Le jardin -arc-en-ciel :Ito Ogawa .C’est un récit tout en finesse , sur un sujet délicat ,mais avec beaucoup d’ancrage dans la vie quotidienne du Japon rural ,et la vie tout court .

  17. Lectures du mois Novembre :
    Un long moment de silence :Paul Colize : j’ai beaucoup aimé ce livre en dépit de certaines scènes ,c’est un livre très bien construit ,d’un sujet tout à fait original et très poignant .Le suspense est présent tout au long du livre et la fin est tout à fait inattendue et touchante .
    La daronne :Hannelore Cayre : Excellent livre surprenant et tout à fait original ,j’avais un petit a priori ,mais il a fondu et je suis bien décidée à lire d’autres livres de Madame Cayre
    La fille dans le brouillard :Donato Carrisi . C’est un livre que je n’ai pas trouvé agréable à lire .C’est une intrigue et une enquête très bien menées ,mais je crois que je n »accroche » pas avec Donato Carrisi .
    Et l’obscurité fut : Maurizio de Giovanni . Le troisième de cette trilogie , très intéressant avec le cadre de la ville de Naples .Trois bons livres à lire .

    1. je les ai lus et commentés sur le blog 😉 ( voir liste par auteurs en page index)
      j’adore les auteurs italiens et leurs policiers …

  18. J’ai relu avec grand plaisir le « Service des Affaires classées » de Roy Vickers que j’avais lu dans ma prime jeunesse (:-)) en livre de poche et qui a été réédité il y a quelques années dans la collection OMNIBUS. Un régal de nouvelles. J’envie celles et ceux (inclusive ?) qui ne l’ont pas lu. Particularité: on connaît le (la) malfaiteur (trice) dès le début des nouvelles et l’intrigue porte sur la manière dont il (elle) est découvert (e).
    Bon, c’est la dernière fois que j’utilise l’écriture inclusive. Désolé :-)))

  19. Mes lectures en espagnol 2017 :

    El amanacer del obscuridad : José Antonio Siles Arroyo
    El bosque de los inocentes : Graziella Moreno
    Los ciervos llegan sin avisar : Berna González Harbour
    Luces que parpadean : Juan Manuel Sánchez Moreno
    El corridor de Washington Jaramillo : Juan Manuel Sánchez Moreno
    Mal trago : Carlos Bassas
    El diablo en cada esquina: Jordi Ledesma
    Aki y el misterio de los cerezos : Carlos Bassas . (je suis en train de lire la suite)
    Rezos del vergüenza : Josep Camps

    Recueils de poèsies :

    >La voz rendida : Karlos Gimenez
    >Las noches del fin del mundo : Javier Jiménez Moreno
    >Mujyokan :72 haikus y un Jisei

    Voilà !!
    Bonne Année 2018 à toutes et à tous 🙂

    1. Joli !!!!!!
      Moi j’ai lu « El peso de los muertos » de…… Victor del Arbol,
      et je ne vais pas tarder à attaquer « Por enima de la lluvia » de … Victor del Arbol,
      suis mono-auteur moi …..

  20. Lectures du mois de Janvier 2018:

    Le Passage de la nuit: Haruki Murakami .J’aime beaucoup cet auteur .Comme dans beaucoup de livres de Murakami ,on se laisse embarquer dans son monde et dans l’histoire.
    La prophétie de l’ abeille : Keigo Higashino .L ‘histoire est bien menée captivante ,on y apprend beaucoup de choses ,la minutie de l’auteur semble ne rien laisser au hasard et on sort avec beaucoup d’interrogations sur notre période actuelle .
    Recueil de poésies de Dylan Thomas :Je connais quelqu’un qui dit qu’il boit quand il lit les poésies de D.Thomas ,cela ne m’ est pas arrivé .Mais il faut dire qu’elles sont très dures , et le destin de cet homme mort très jeune leur donne une dimension encore plus tragique .Mais quelle beauté souvent sauvage dans les vers .

    Quarante chambres aux trois miroirs : Marathan Mungan . Ouvrage très particulier ,en fait trois grandes nouvelles .Tout le monde n’aimera pas ce livre aux histoires très particulières .Mais il y a de grandes matières à réflexion et un regard inhabituel sur la Turquie .

    Lectures du mois de Février 2018 :
    Les disparus de Shangai :Peter May
    Le quatrième sacrifice : Peter May. Deux livres qui offrent une bonne détente ,c’est un plaisir de lire Peter May que ces livres se passent en Ecosse ou en Chine comme pour ces 2 ,j’ai eu une petite préférence pour :Les disparues……

    Le ministère du bonheur suprême :Arundhati Roy : J’ai beaucoup aimé ce livre ,c’est un livre foisonnant plein de vie, de mort et d’amour aussi ,de nombreux personnages et heureusement ,à un moment j’ai cru m’être perdue ,mais un des personnages clef s’est retrouvé dans l’histoire et j’ai retrouvé tout le fil de ce récit .Arundhati Roy nous a habitué à être une magicienne des mots et des situations étonnantes .Le livre refermé on y est encore dedans à assimiler tout ce qu’on a lu et en tirer beaucoup de réflexions .

    Les Bourgeois : Alice Ferney : C’est la saga d’une famille nombreuse (10 enfants ) d’un milieu aisé à travers leur histoire c’est aussi l’histoire de la France que l’on revit sur une période de plus d’un demi-siècle .C’est très intéressant et bien écrit avec l’écriture fine d’Alice Ferney .

    Lectures du mois de Mars 2018 :
    L’Art de perdre :Alice Zeniter : Excellent livre sur des périodes difficiles de l’histoire récente , et sur  » la transplantation  » d’une famille d’Algérie en France ,ce livre est très objectif et sincère ,j’en ai apprécié l’écriture et le récit .

    Éloge de l’ombre : Junchirô Tanzani . très japonais ,mais très intéressant récit ,il m’a beaucoup plu .

    C’était mieux avant :Michel Serres : Avec une pointe d’humour Michel Serre remet en place les choses telles qu’elles sont ,après on a plus envie de dire :c’était mieux avant.

    Outre terre :Jean -Claude Kaufmann: C’est le récit très détaillé et très circonstancié de la bataille d’Eylau ,une des batailles des guerres Napoléoniennes .On ne s’ennuie pas une minute malgré le récit historique et pointu de cette bataille .L’auteur ,sa femme et ses enfants sont allés sur les lieux pour une reconstitution mise, en scène avec soin par les Russes . Les enfants ,l’accompagnatrice russe font souffler un peu de légèreté dans le récit .C’est un livre très plaisant ,il ne faut pas se laisser rebuter par le sujet .

    Ecoute le chant du vent et Flipper 1973 :Haruki Murakami :Récits de jeunesse de Murakami qui préfigurent déjà la suite de l’écriture de l’auteur . Les personnages de Murakami vivent dans leur époque avec tout ce que cela comporte et le côté fantastique n’est jamais bien loin . Je l’avoue ,je suis un peu une inconditionnelle de Murakami .

    Les passeurs de livres :Delphine Minoui : C’est un livre extraordinairement tonique à travers la résistance de ces jeunes gens ,qui sauvent des livres dans les ruines de Daraya ville destinée à être totalement rayée du monde parle régime syrien . Ils organisent une bibliothèque souterraine et secrète ,dans laquelle s’organise des forums des discutions .Cette action les aide à surmonter les conditions inhumaines de survie . Avec tristesse on en tire aussi les conséquences: que les années passent et que les actes de guerre et les atrocités perdurent . Delphine Minoui a su enrichir ses échanges WatsApp par beaucoup de compassion et d’humanité Qui font qu’en plus ce récit nous touche encore plus fortement .

  21. Au fait Catherine, j’ai une question: est-ce que tu partages aussi tes lectures d’essais (politiques, historiques, ou autres…) ou est-ce que te limites aux romans ?
    Merci
    Fouad

    1. je partage tous les livres que je lis ( il y a aussi des essais, des livres historiques, sur l’Egypte ancienne (par exemple Marshall, Amandine « L’enfant et la mort en Egypte ancienne » : http://www.cathjack.ch/wordpress/?p=5585 ) mais je lis aussi des revues spécialisées et je suis abonnée à des revues comme : América Mag ( http://america-mag.com/ ) , Afrique, Egypte et Orient ( http://www.revue-egypte.org/) que je ne commente pas …

  22. Lectures d’Avril 2018:
    Bourcy Thierry :La côte 512 / L’arme secrète de Renault / Le château d’Amberville .
    livres policiers se passant pendant la guerre de 14 – 18 . La lecture est agréable ,malgré les épisodes de guerre ,les livres sont extrêmement bien documentés sur ce sujet.
    Le personnage de l’inspecteur Célestin Louise est très sympathique .

    Quignard Pascal :Tous les matins du monde . Belle chronique d’une époque particulière,qui a donnée un film à succès.

    Alder Olsen Jussi /Promesse .

  23. Lecture de Mai 2018 et de juin 2018:
    Boursy Thierry : Le gendarme scalpé.
    Les traîtres. Fin de la série des enquêtes de Célestin Louise ce sont des policiers qui se passent pendant la Grande Guerre ,très agréables à lire et avec une très bonne documentation sur cette époque et sur les tranchées.
    Kadra Yasmina:Dieu n’habite pas à La Havane: J’ai bien aimé ce livre pleins de rebondissements et très original ,cet auteur sait nous surprendre et nous dépayser .
    Pagan Hugues : Dernière station avant l’autoroute .Sûrement un bon livre policier ,mais j’ai beaucoup souffert en le lisant ,je m’étouffais tant il s’y fume des cigarettes et je n’ai pas aimé l’ambiance .Désolée mais je ne le recommande pas .
    Albert Camus René Char Correspondance 1946/1956 . Je pensais trouver des faits sur l’époque ,bien sûr ils se souviennent de leur période de résistance .C’est très intéressant pour découvrir d’avantage leurs œuvres . Mais cela demeure assez hermétique ,avec un côté touchant car ce sont deux hommes malades, et ce sont des hommes même si l’un est prix Nobel et l’autre un grand poète .

    Murakami Haruki : L’étrange bibliothèque . Un petit livre illustré ,extraordinaire et fantastique bien sûr ,ce qui peut arriver quand on fréquente les bibliothèques ,mais seulement dans le monde de Murakami. J’ai bien aimé.

    Lecture de Juin 2018 :
    Mort sur la lagune Screrbanenco Giorgio: Commentaire après l’analyse de ce livre par Catherine.
    C’était mon frère :Perrignon Judith j’avais lu il y a quelques années le très beau volume de la correspondance entre Vincent et Théo Van Gogh que j’avais beaucoup aimé ,le livre que j’ai lu à présent se passe après le suicide de Vincent il est très intéressant et émouvant .Je l’ai aimé.

    La filière écossaise . Ferris gordon . C’est un livre policier sur fond historique il se passe dans les années 1946/1948. Avec en fond les procès des plus grands criminels nazis . Un policier à la retraite (plus ou moins) reconverti dans le journalisme enquête sur une filière écossaise qui permet à des nazis de s’enfuir et donc de se soustraire à la justice ,il y a aussi des vols dans la communauté juive qui appelle au secours le journaliste et l’avocate son amie au début il faut bien suivre ,on ne sait pas tout de suite me semble-t-il comment se passent les choses .Mais c’est un bon moment de lecture.

    Seul le grenadier : Antoon Sinam : prix 2017 de littérature arabe . C’est un livre pas facile à lire ,il est sidérant et apprend beaucoup sur ce qui se passait en Irak pendant la période Saddam Hussein et pendant la guerre avec toutes les atrocités de ces époques ,mais c’est un livre aussi sur les rêves impossibles à réaliser sur les frustrations de la vie de l’amour ,et la présence du grenadier . Je ne mangerai plus jamais un grenade de la même façon à l’automne . Je l’ai quand même beaucoup aimé .

  24. Bonsoir Catherine ,je n’ai pas trouvé le commentaire de : Dieu n’habites pas à La Havane .J’ai dû mal chercher .je vais regarder .

    1. Dans ma réponse le titre n’est pas exactement de la même couleur. Si tu passes dessus, une petite main s’affiche, tu cliques et tu arrives sur l’article. C’est le cas chaque fois que tu vois cette couleur dans les articles. Cela signifie qu’il y a un lien cliquable qui pointe dans la direction du sujet/ de l’article…

  25. Merci Catherine, je ne savais pas que tu avais un blog de lecture. C’est intéressant je vais le mettre dans mes favoris.

    J’aimais aussi les « Lynley » et les « Dalgliesh » de PD James. et les romans de Dashiell Hammett. et bien d’autres…
    je lisais aussi beaucoup de Science Fiction, au passé car je n’aime pas vraiment la SF actuelle; à coté des Asimov, Van vogt, Phillip K Dick , Carolyn J Cherryh, Ursula K Leguin, Ann Mc Caffrey, je trouve les auteurs actuel faiblards et ennuyeux. j’ai cependant découvert quelques jeunes auteurs indépendants (et auto édités) sur Amazon…tout espoir n’est pas perdu :blink:

    je lis « Egypte ancienne » aussi, mais je n’aime guère les romans car les écarts que les auteurs se permettent m’agacent (une véritable allergie à Christian Jacq…). je préfère une bonne bio.

    je suis devenue trop flemmarde pour tenir un blog 😳 je néglige même mon petit site.

  26. Sympa de te retrouver ici Anita. Tu n’es pas la seule à aimer l’Egypte Ancienne ici . Il y a N@n, Marie, Ahmosis, Corinne … J’ai commenté un Amandine Marshall … Si tu as la flemme de tenir un blog, viens commenter sur le mien 😉 Coté SF, difficile de régater avec Asimov, Van vogt, Phillip K Dick .. et aussi Daniel Keyes, Fredric Brown, Arthur C. Clarke, Gripari, Robert Silverberg, Frank Herbert…

  27. Lectures du 07.2018.
    Le lagon noir : Arnaldur Indridason :Voir commentaire de Catherine.
    La voix cachée :Parinoush Saniee .Très beau livre ,très touchant et très intéressant .Je l’ai beaucoup aimé ,j’avais déjà lu de la même auteure : Le voile de Téhéran ,j’avais bien aimé aussi.
    L’amour après :Marcelline Lorridan-Ivens avec Judith Perrignon.: Très beau livre : après avoir connu l’enfer d’un camp de concentration ,comment peut-on aimer ,comment redécouvrir son corps autrement qu’à travers des humiliations ,de la souffrance et de la déchéance ,Et bien d’autres choses.
    C’était mon frère : Judith Perrignon : J’ai aimé ,mais j ‘avais lu l’excellente biographie du frère de Vincent Van Gogh ,qui est un livre très fort .
    Les derniers jours d’un homme: Pascal Dessaint : Livre dur très réaliste sur la fin d’une époque ouvrière et tous les situations dramatiques qui en découlent. A lire .
    Les enfants de Venise : Luca di Fluvio: Très intéressant livre sur fond historique ,j’ai aimé.

    1. Merci Marie-Josèphe pour ces conseils de lecture ;
      j’avais bien aimé « Le lagon noir » d’Arnaldur Indridason
      Le Di Fulvio est en attente .. j’avais beaucoup aimé son précédent « Le gang des rêves »
      Si je vois les Parinoush Saniee à la bibliothèque, je vais peut-etre me laisser tenter par « la voix cachée »

  28. Autre livre lu en Août: un petit recueil plein d’originalité et un peu suranné mais plaisant:
    Le jardin perdu : John de Précy .

  29. En Octobre et Novembre j’ai aussi lu :
    La ballade de l’impossible :Haruki Murakami :,c’est un très bon livre plein de sensibilité avec une belle peinture des sentiments humains dans toutes les situations que l’on peut connaître.
    La mémoire sous les vagues: Laurence Couquiaud : Très bon livre à cheval sur deux époques ,c’est un livre aussi plein de douleur avec une dominante optimiste et pleine d’amour.
    Les délices de Tokyo: Durian Sukogawa :Livre dont on a tiré un beau film ,on passe un bon moment à le lire .
    L’art de la vie :Kristin Marja Baldursdottir Chronique extrêmement précise de la vie des femmes finlandaises ,il y a trois tomes je lirai plus tard les autres !!

    Je viens de lire à l’affilée 3 livres de Colin Niel un auteur que j’aime bien aussi ,je l’ai rencontré 2 fois à Villeneuve lez Avignon ,il est très courtois et facile d’abord .
    Les hamacs de carton . / Ce qui reste en forêt ./ Sur le ciel effondré.: Ces trois livres sont comme une suite ,mais ils peuvent se lire indépendamment et il y en a un quatrième :Obia que j’ai lu en premier . Ces livres ont plusieurs fils communs ,un des héros , le lieu la Guyane ., ce territoire français que nous connaissons si mal et dont nous n’ avons pas toujours un bon a priori et qui nous paraît pleine de dangers provenant des habitants et aussi du milieu de la jungle amazonienne .
    L’auteur a travaillé plusieurs années là-bas et il en garde un amour immodéré ,il dit allez-y ne penser pas aux mygales et autres « bestioles » .C’est un pays magnifique!!
    Mais les livres ??? Ce sont des livres policiers ,avec des énigmes bien différentes ,dans le milieu guyanais à la société complexe avec ses ethnies alliées ou antagonistes ,avec sa nature à la beauté sauvage et à l’ambiance qui peut être angoissante .Les survivances des anciennes traditions avec leurs secrets, leurs mystères . Ils se passent pratiquement dans les mêmes endroits plus ou moins avec quelques personnages les mêmes ,mais aucune lassitude dans la lecture des différents livres un intérêt intact d’un bout à l’autre de cette lecture groupée .
    Colin Niel a eu de nombreux prix pour ses ouvrages .Un ,que je n’ai pas lu encore et qui se passe ici est en train d’être porté à l’écran ,il s’appelle :Seules les bêtes. J’ai vraiment beaucoup aimé.

    1. je reviens sur Kristin Marja Baldursdottir .. Il me semble que ce sont des livres sur l’art de peindre aussi ? la série « Karitas » ? je me trompe ?
      Pour Murakami, je n’ai pas encore lu La ballade de l’impossible ; j’ai lu la trilogie « 1Q84 » livre 1 – livre 2 – livre 3 ; Kafka sur le rivage; Le Passage de la nuit , « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil »;

      j’ai fait un copier/coller de ton article sur Colin Niels dans ton précédent post pour qu’il reste en mémoire.

  30. Livres lus non inscrits dans les listes de Catherine :
    El Aswany Alaa :Chicago : j’avais beaucoup aimé son livre :L’immeuble Yacoubian,dont on a tiré un film. J’ai bien aimé Chicago ,très belles descriptions des personnes et des lieux ,se passe entre Chicago et l’Egypte pays natal des personnages faisant des études à Chicago.
    Mourlevat J.C. :Mes amis devenus : Récit nostalgique mais pas triste d’une longue amitié entre les personnages qui se retrouvent le temps d’un grand W.E. en Bretagne,l’écriture est simple et belle.
    Kriegel Karine : Toutes blessent la dernière tue : Livre très dur ,à déconseiller aux personnes sensibles ,il est très dur et en plus ,on se dit que cet esclavage d’enfants existent vraiment en France et certainement dans d’autres pays .Mais il y a aussi de l’amour et ce personnage hors du commun ancien policier qui venge méthodiquement la mort de sa fille .On peut dire que c’est un sacré livre qui ne laisse pas le lecteur indemne si je puis dire .

    1. Merci Marie Josèphe pour tes suggestions.
      Il se trouve que j’avais lu « Chicago » de Alaa el Aswani avant la création du blog
      je te recopie mes impressions de lecture: J’avais aimé « L’immeuble Yacoubian » et je retrouve dans « Chicago » cet art de la description de la société et des personnages. Découverte à la fois des mentalités des Egyptiens expatriés et de la ville de « Chicago »… pas inintéressant de voir la mentalité de la ville dont vient Obama ( enfin vient … apres quelques étapes…)
      Il finit un peu en queue de poisson… ou alors il nous fait un tome 2….. avec le retour en Egypte des personnages.. Mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance de livre.

      Pour le livre de Karine Giebel, il est commenté mais tu as fait une petite erreur en écrivant le nom de l’auteure, c’est la raison pour laquelle tu ne l’as pas trouvé. il est commenté

  31. Oui je m’étais trompée pour le nom de l’auteure.Je viens de lire ton excellent commentaire (comme toujours) Tu as su dire l’essentiel ,et le rôle salvateur de la lecture. Je note :Meurtres pour rédemption .Car je pense qu’il faut aussi lire des livres « coups de poings ».
    Il se pourrait bien qu »Alaa El Aswani nous prépare une suite !! Comme tu dis avec le retour des personnages en Egypte pour notre plus grand plaisir!!

    1. tu n’as plus qu’à remettre ton commentaire à la bonne place 😉 je blague ! Merci de faire vivre ce petit blog avec tes interventions

  32. En avril 2019 ,j’ai lu ces livres qui ne sont pas dans tes listes.
    Desers des Sophie: Le dernier roi soleil :Livre d’entretiens de l’auteur avec Jean d’Ormesson,c’est un récit plaisant qui nous présente cet auteur avec un côté simple ,grand amateur de femmes et parfois un peu capricieux.J’ai moyennement aimé.
    Oz amos : Une histoire d’amour et de ténèbres : Comme toujours l’auteur a une écriture ciselée et pleine de détails très plaisants de cette vie en Israël ,on oublierait presque les passages de cette histoire par moments tragique ,j’aime beaucoup cet auteur qui oblige à lire doucement son récit en l’appréciant .J’ai beaucoup aimé ,même si j’ai trouvé quelques longueurs .
    Riel Jorn : La maison de mes pères c’est un livre réjouissant ,l’histoire de cet enfant qui n’a plus de mère (elle est partie suivant un homme qu’elle a suivi ailleurs.) ,mais qui a 4 pères et une mère une vieille femme eskimo venue vivre avec eux, et qui l’élève avec un grand amour maternel ,cette vie difficile à cause surtout des conditions climatiques n’, a pas l’air de ne de peser du tout à tous les personnages ou du moins presque pas.Beaucoup de sentiments y sont développés avec une grande humanité .J’ai beaucoup aimé ,même s’il faudrait le lire quand il fait très chaud!! Lecture agréable.

    1. Merci Marie-Josèphe. Je n’ai lu aucun de ces auteurs! je retiens le Riel Jorn pour cet été ! J’ai hérité de tous les Jean D’O.. J’ai toujours beaucoup aimé le personnage, j’adorais l’entendre et le voir mais j’avoue que j’ai toujours eu un peu de mal à le lire; mais là ce n’est pas lui qui écrit..

  33. Coucou Cath. J’ai cherché à savoir si tu avais déjà lu du Alice Ferney et je n’ai rien trouvé. Je ne sais pas si je post mon sujet au bon endroit. Je voulais juste savoir ce que tu pensais de l’auteur ? Et plus précisément : Cherchez la femme qui m’a été chaudement recommandé.

  34. Oui Alice Ferney écrit très bien .Si je peux te donner un conseil c’est de commencer par son livre:Grâce et dénuement . Qui est un livre très poignant.
    Dernièrement j’ai lu : de Don Winslow :La griffe du chien et Cartel : Deux livres terribles sur les cartels du Mexique ,durs et violents ,mais certainement très proches de la réalité .

  35. Voilà alors je viens de terminer le dernier Joël Dicker « L’énigme de la chambre 622 » et je suis un peu déçue. Trop d’allers retours entre passé et présent, je me suis un peu égarée et l’histoire est peu crédible. Dommage

    1. ah ben zut alors! je ne vais pas tarder à le lire… merci pour ton avis spontané. Cela me fait bien plaisir de te lire.

  36. Je viens de finir :Trois étoiles et un crime: Peter May .J’ai bien aimé .En général Peter May se renouvelle ce qui est agréable. Je lis toujours avec un grand plaisir tes commentaires et m’en inspire pour mes lectures.

  37. Hello
    Je viens de terminer Quand les souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi
    Vite et facilement lu mais qui m’a fait versé des larmes qui avaient besoin de sortir
    Un joli livre
    Maintenant j’attaque Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin
    Et j’irai voir ton avis sur Aurélie Valogne ça m’intéresse
    À plus

  38. Bonjour Catherine,
    Merci pour tes conseils de lecture toujours précieux.
    J’ai lu tout récemment « Le fils » de Nesbo. Excellent ! Et je suis TRES exigeant en matière de polars 🙂
    Avec mes cordiales salutations

    1. j’ai commenté deux livres de Nesbø sur le blog :
      – Nesbø, Jo « Du sang sur la glace » (2015) (Série Olav Johansen – tome 1)
      – Nesbø, Jo « Soleil de nuit » (2016) (Série Olav Johansen – tome 2)
      j’avais aussi lu avant de créer mon blog « le léopard ».
      et j’avais noté : c’est un gros pavé.. c’est la 8ème enquête de cet inspecteur mais la première que je lis. C’est bien ficelé, il y a des rebondissements, les personnages sont spéciaux et intéressants du point de vue psychologique. Alors moi j’ai beaucoup aimé même si il y a quelques longueurs.
      tu me donnes envie de replonger dans cet auteur 😉

  39. Je voulais me mettre à la lecture de cet auteur par ordre chronologique, aussi ai-je commencé par « L’homme chauve-souris » que j’ai laissé tomber après 150 pages…
    On m’a conseillé « Le fils », qui ne contient pas son héros habituel, et là, magnifique surprise: excellent polar ! Et je pèse mes mots 🙂 Je te garantis que tu vas aimer 🙂 🙂

  40. Je te recommande vivement Rohinton Mistry pour les auteurs indiens. Je crois qu’il est d’origine indienne mais vit au Canada. Son meilleur ouvrage “ L’equilibre du monde” . Mais les autres sont bien aussi

    1. je l’ai noté. Effectivement le résumé me plait énormément et j’aime beaucoup les pavés qui retracent la vie d’une famille, d’un quartier avec un fond historique/de société

  41. En cours pour le moment :
    “Un été avec Homère“, de Sylvain Tessier
    “La véritable histoire des douze Césars“, de Virginie Girod
    “L’univers fascinant des pyramides“, de Franck Monnier
    “Les Vikings“, Nota Bene et al.
    Pas simple pour la lecture du soir, au lit, car j’ai envie de noter certaines phrases ou infos…
    En plus, les 2 derniers sont en grand format 😉
    Quant à la hauteur de la pile, elle ne diminue pas…

    1. Comme qui dirait tu fais dans l’Historique à fond ! Je les note…
      Ah les pavés au lit avec en prime le cahier et le stylo… Je connais et c’est pas simple !

  42. “Blizzard“, de Marie Vingtras, terminé ;
    “Les gens de Bilbao naissent où ils veulent“, de Maria Larrea, terminé ;
    En cours depuis plusieurs semaines : “Burning Boy“ de Paul Auster… encore un gros pavé, costaud à lire…
    Et commencé ce matin: “Dans les brimes de Capelans“ ; c’est le premier Norek que je lis (merci au Chum qui a fait du hors liste 🙂 )

    1. Je viens de terminer « les vertueux » de Khadra (excellent) et je passe … au Norek aussi… Mais contrairement à toi , je les ai tous lus…

  43. La pile n’arrive pas à diminuer 😉
    Je viens de terminer “Femme Forêt“, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure que je ne connaissais pas du tout, découvert grâce au hors-liste de ma fille…
    –> https://www.editions-jclattes.fr/livre/femme-foret-9782709671408/

    Cela se passe durant la pandémie… l’auteure replonge dans ses liens familiaux.
    C’est un appel d’air et d’amour, une ode à la nature et à la filiation.
    Très plaisant à lire, chapitres parfois très courts (quelques mots, à prendre presque comme une maxime, un constat). Tout est touchant, ouvert vers les autres, vers la nature et les arbres qui nous ressourcent et compensent certains liens familiaux défaits…
    Superbe !

    En cours pour le moment :
    – Ceux qui partent, Jeanne Benameur
    – Burning Boy · vie et œuvre de Stephen Crane, Paul Auster –> toujours pas plus loin que le 11/02/23 🙁
    L’univers fascinant des pyramides d’Egypte, Franck Monnier –> j’avance lentement et sûrement
    Catalogue d’expo : Egypte éternelle passion (Mariemont) –> idem 😉

  44. En cours pour le moment :
    – Burning Boy · vie et œuvre de Stephen Crane, Paul Auster –> toujours pas plus loin que le 11/02/23 🙁
    – L’univers fascinant des pyramides d’Égypte, Franck Monnier –> j’avance (très) lentement et sûrement
    Ai fini les 2 catalogues d’expo qui étaient sur ma PAL… Bozar et Mariemont.
    Fini aussi “Ceux qui partent“ de Jeanne Benameur. Ce n’est pas mon préféré, malgré une écriture toujours aussi belle…
    Retour au polar, je démarre la trilogie de Fabio Montale (Total Kheops, Chourmo, Solea), écrite par Jean-Claude Izzo 🙂

  45. Je viens de lâcher la trilogie d’Izzo, sans la terminer…
    Arrivée à la page 220 (sur 806)… N’ai vraiment pas accroché, ni avec l’ambiance ni avec Fabio, le héros de ces 3 romans (Total Kheops, Chourmo, Solea).
    Quand je vois toutes les critiques positives sur Babelio, me dis que je suis passée à côté mais je n’y arrive pas… Me suis même ennuyée, ce qui est hyper rare avec un polar…
    Bref, pour moi, c’est un flop…

  46. Un peu de détente avec un polar sympa, chargé d’humour et de surréalisme… j’ai retrouvé (et déjà quitté) Georgette et René Magritte, dans le 5e tome de leurs enquêtes : “Leffe-toi et marche“ (non non, je ne me trompe pas 😉 ).
    Maintenant, je retrouve François-Henri Soulié et son “Magnificat“ ; j’ai déjà lu le 1er tome de sa série “Occitanie“, intitulé “Angelus“ : https://www.lisez.com/livre-audio/angelus/9791036627200

    Soeurette, je crois que tu devrais aimer cette série 😉

  47. Je pense que tu devrais aussi apprécier les rompols de Nadine Monfils, Sœurette 🙂
    On y apprend plein de choses sur les œuvres de Magritte, sur sa vie, et sur les villes où se déroulent les enquêtes… Le tout avec humour, petites histoires et vocabulaire belge.

  48. Le “Magnificat“, 2e tome de la trilogie “Occitanie“ de François-Henri Soulié, est selon moi bien mieux que “Angelus“…
    Je retrouve Jean Teulé maintenant, avec “Fleur de tonnerre“ et ses crimes…

    1. J’avais lu « Fleur de tonnerre » avant de commencer ce blog . Voici ce que j’en avais pensé:
      Et bien pour une fois j’ai été déçue. Moi qui aime le côté rabelaisien de Teulé, la truculence de ses écrits… j’ai aimé les 30 premières et les 30 dernières pages du livre. Pourtant le sujet – la plus grande empoisonneuse de tous les temps et le contexte celtique (les légendes de Bretagne) me semblaient prometteurs. Mais je me suis ennuyée. J’ai trouvé lent et poussif… J’ai eu l’impression de lire un récapitulatif des crimes avec nom, lieu et date… Elle arrive, se fait embaucher, elle empoisonne, elle part… et cela recommence… Les légendes sont évoquées en trois lignes… Et pourtant quand l’auteur parle de ce livre en interview, il s’enflamme.. Dommage que l’enthousiasme ne soit pas passé à l’écrit ! Vivement le prochain !

  49. Arrivée à la page 97, dans l’édition Pocket… c’est vrai que cela fait un peu liste récapitulative… toutefois, je ne ressens ni lenteur ni côté poussif… On verra en fin de parcours 😉

  50. Fini ! Quel destin tragique pour elle… et surtout fatal pour bon nombre de ceux qui ont croisé la route d’Hélène Jégado, cuisinière empoisonneuse.
    J’ai trouvé ce récit bien écrit, plaisant à lire malgré le côté “liste“… et le dénouement est instructif quant à la personnalité de Fleur de tonnerre.
    Toutefois, c’est moins vif et truculent que dans d’autres récits de ce cher Teulé, surtout si je pense à “Je, François Villon“ (lu il n’y a pas longtemps) ou au Montespan et à Charly 9…
    Ces deux-là forment avec Azincourt mon trio préféré 😉

  51. Je viens de terminer Otages intimes de Jeanne Benameur. C’est un enchantement que de la lire même sur des sujets difficiles. Cette auteure qui a une musicalité dans le rythme de son écriture, un tempo mélancolique pour celui-ci. La ponctuation y fait pour beaucoup, on s’approprie le rythme et de fait les mots. Dans ce livreelle raconte l’histoire d’Etienne qui vient d’être libéré après de longs mois en otage. Il traite de l’après. On fait connaissance avec sa mère Irène, son meilleur ami Enzo, sa meilleure amie Jofranka et son ex-compagne Emma. Chacun à sa manière est pris en otage, Etienne par ses photos de guerre dont il ne peut se détacher, Irène par son lieu d’habitation, son village, son jardin. Enzo par ses racines, ses forêts, le bois qu’il travaille. Jofranka par son travail d’aide aux femmes victimes dans leur pays des pires horreurs. Et Emma en otage par l’absence d’Etienne qu’elle a quitté pour cette raison. Otages intimes raconte les chemins de l’intime, ceux empruntés pour retrouver la liberté, ceux qu’on ne peut libérer qu’en atteignant l’intime de soi.

    1. Pas encore lu celui-ci. Une autrice que j’aime infiniment. Merci de me rafraîchir la mémoire… On oublie parfois ceux qu’on voulait lire quand ils sont sortis et qui sont perdus dans la PAL..

  52. Superbe roman à nouveau que ce 1er tome de la trilogie consacrée aux 30 glorieuses.
    Merci Monsieur Lemaître 🙂
    Je retrouve maintenant la saga de Cléopâtre Séléné, avec “L’homme de Césarée“, de Françoise Chandernagor.

    1. Toujours pas attaqué les séries de Pierre Lemaître.
      Tentée par la Série « Les Années glorieuses » et moins par la précédente: « Les Enfants du désastre » qui me semble très « sanglante » si je puis dire…
      J’ai aussi « Le Serpent majuscule » en attente…

  53. Ah, je l’ai lu “Le Serpent majuscule“… sympa et délassant, avec de l’humour 😉
    Je ne dirais pas “sanglante“ pour sa 1ère trilogie…
    Bien qu’imaginer certaines scènes m’a fait froid dans le dos… notamment Edmond et sa “gueule cassée“… C’est bien simple, je n’ai jamais voulu regarder le film… Pas envie de voir… et surtout pas envie d’être déçue par rapport au roman, splendide !
    Certaines scènes dans “Le grand monde“ sont costaudes aussi…

  54. Je viens de terminer les tomes 3 et 4 de la tétralogie de Françoise Chandernagor, “Les enfants d’Alexandrie“, essentiellement consacrée à la vie de Cléopâtre Séléné.
    – Les enfants d’Alexandrie
    – Les dames de Rome
    – L’homme de Césarée
    – Le jardin de cendres
    J’avais lu les 2 premiers il y a quelques années (2012 et 2014)…
    Retrouver Séléné m’a fait grand plaisir, tant pour l’histoire romaine que pour apprendre l’histoire de la Maurétanie et de Juba II.
    Récit toujours bien documenté… même s’il comprend plus d’imaginaire quant à l’existence réelle de Cléopâtre Séléné. En lui prêtant une longue vie, Chandernagor nous en apprend encore plus sur la vie des premiers Césars… Auguste bien sûr, puis Tibère et Caligula.
    Et l’auteure explique en fin de roman les sources, les choix faits, l’ajout de tel ou tel personnage. Superbe roman historique, passionnant, bien écrit, un régal de lecture…
    L’attente entre les 2 premiers et les 2 derniers valait la peine 😉

    Contrairement à ce qu’un documentaire diffusé sur Arte mentionne (Reines de l’Égypte antique), Cléopâtre Séléné n’a pas été reine d’Égypte… A la mort de Cléopâtre VII et de Marc Antoine, Octave (futur Auguste) s’empare de l’Égypte (grenier à blé de Rome) et des 3 enfants, après avoir fait assassiné Ptolémée XV (dit Césarion). Séléné sera la seule survivante de la fratrie et deviendra reine de Maurétanie en épousant le roi Juba II (lui aussi enfant otage élevé à Rome).

  55. Le dernier Teulé, inachevé et posthume, vient de paraître aux Éditions Mialet Barrault…
    “L’histoire du roi qui ne voulait pas mourir“ est celle du roi de France, Louis XI.
    Ce sont les amis de Teulé qui ont convaincu la maison d’édition de publier ce dernier texte de l’auteur, disparu il y a un an déjà (18/10/22).
    Et ses amis (Philippe Jaenada, Enki Bilal, Dominique Gelli, Florence Cestac, François Delebecque, Philippe Druillet et Benjamin Planchon) y ont participé en ajoutant textes et images.

    Livre arrivé sur ma PAL ce matin 🙂

  56. Je viens de terminer un gros pavé…
    Il s’agit des 3 tomes réunis de la trilogie de Pierre Pevel, “Les Lames du Cardinal“, à découvrir ici : https://www.bragelonne.fr/catalogue/9791028107901-les-lames-du-cardinal-lintegrale/
    Ce mélange des styles “cape et épée“ et “fantasy“ est une belle manière de rendre hommage aux Trois Mousquetaires de Dumas, même si le récit est vu du côté de Richelieu et que les Mousquetaires n’y sont pas très présents.
    Le contexte historique est bien décrit (j’ai toutefois relevé une grosse faute ; on peut se tromper à force d’avoir le nez dans le manuscrit mais un relecteur n’aurait pas dû laisser passer cela : “Catherine de Médicis, femme d’Henri IV et mère de Louis XIII… d’autant que plus loin, on mentionne bien Marie de Médicis… Oops !).
    Et on y découvre un Cardinal moins “méchant“, dont les Lames sont de redoutables bretteurs. Et les combats de ces escrimeurs sont plaisant à lire 🙂
    Quant au contexte dragonique, c’est pas mal du tout et j’ai apprécié la découverte (merci à l’un de mes neveux)… bien que je me sois parfois un peu perdue entre les alliances formées par les personnages.
    Une adaptation au cinéma serait méritée et nous changerait des xièmes versions des “Trois Mousquetaires“ dont certaines ne sont vraiment pas top…
    Je m’en retourne maintenant vers Maurice Druon, avec “Les mémoires de Zeus“ 😉

    1. ahh… en général le mot « Fantasy » me rebute un peu…
      Et je retrouve ma Sœurette qui repère toujours les pétouilles et les erreurs… et qui est toujours fan des romans de cape et d’épée.

  57. Les livres du domaine Fantasy ne figurent généralement pas dans ma PAL…
    Toutefois, dans ce cas-ci, j’ai lu car c’est l’un de me neveux qui, connaissant mon amour pour Dumas, m’a conseillé et prêté la trilogie de Pierre Pevel.
    Et oui, Sœurette, le fracas des épées et la chorégraphie des combats me plaisent toujours autant 🙂

  58. Un crime couleur rubis en Birmanie, de Sandrine Warêgne. C’est un roman policier/cosy crime dont l’action se déroule entre la Suisse Romande et la Birmanie.

  59. Plus de fracas de combats à l’épée…
    Cependant, je suis restée dans les fracas quand même… ceux des foudres de Zeus 😉
    J’ai terminé la lecture des “Mémoires de Zeus“, de Maurice Druon (éditions Bragelonne, 342 pages).
    Quel bonheur de retrouver la superbe écriture de Druon. Il prend la parole pour Zeus et raconte donc sa vie, ses souvenirs. Toutes les luttes, les amours et conquêtes sont contées avec style et nombreux détails. Érudition et panache sont présents.
    Druon en profite aussi pour dénoncer les travers de son époque (les 2 tomes ont été écrits en 1962 et 1967), lesquels sont toujours d’actualité, hélas…
    Quelques extraits :
    “C’est sans doute parce que tant de choses justes, importantes, nécessaires, éternelles y sont enfermées que vous appelez ‘hermétiques’ les livres auxquels vous ne comprenez plus rien.“ (p. 210) ;
    “L’humanité a profité de mon sommeil pour basculer vers Arès (Mars) et commettre plus de tueries et massacres en 2000 ans que durant tous les autres millénaires additionnés, et plus encore au XXe siècle que dans l’ensemble des siècles !“ (p. 217) ;
    “Les mythes sont la mémoire du monde“ (p. 341) ;
    “Il vaut mieux penser que croire“ (p. 341) ;
    “Naître, c’est recevoir une fonction ; vivre, c’est la remplir.“ (p. 341).

    Changement de cap… je retrouve Giacometti et Ravenne, avec le 1er tome de “La saga du soleil noir“. 🙂

    1. Ah cool “La saga du soleil noir“. J’ai lu et beaucoup aimé; mais je suis fan de ce duo d’auteurs, comme toi.
      “Mémoires de Zeus“, de Maurice Druon je note. Jamais lu et comme toi, j’aime beaucoup Druon

  60. Après un intermède “Marcas“ durant ce mois de décembre, je retrouve Druon…
    Cette fois il n’est point l’auteur… il est l’un des sujets du livre que je démarre : “Les Partisans – Kessel et Druon, une histoire de famille“, de Dominique Bona 😉

  61. Une vie, deux vies, trois vies… Celles de 2 Académiciens et celle d’une artiste (dont, personnellement, je n’avais jamais entendu parler alors que je connais les chansons de son frère), étroitement entremêlées, racontées par une Académicienne.
    Écriture superbe, récits vivants, bien documentés. J’en ai appris beaucoup sur les Français résistants, à Londres et en France, sur la création du “Chant des Partisans“, sur les ambulances en temps de guerre (connaissez-vous les ambulances Hadfield-Spears, et les FCM – formations chirurgicales mobiles ?), ainsi que sur les thèmes et manières de travailler de 2 auteurs mondialement connus, leurs amours, leurs convictions, …
    Kessel et Druon sont liés par les liens du sang, par leurs actions résistantes, par leurs talents et passions.
    Excellente lecture donc pour ce début d’année 😉

  62. Après quelques heures passées avec Kessel et Druon, j’avais retrouvé Magritte et Georgette, son épouse, héros de Nadine Monfils, dans le tome 6 de leurs enquêtes (Charleroi du crime).
    Bonne enquête, un peu moins drôle que les précédentes me semble-t-il…

    J’ai ensuite mon cher Jean d’Ormesson grâce à un roman : “Le bonheur à San Miniato“.
    Il s’agit en fait du 3e tome d’une trilogie, dont je n’ai pas lu les 2 premières parties…
    J’ai donc pris l’histoire des soeurs O’Shaughnessy, des frères Romero et apparentés en cours, dans une période agitée et sombre (la seconde guerre mondiale). Le narrateur, Jean, relate les vies tumultueuses de ses amies et amis, en y intégrant des personnages historiques, tel que Winston Churchill, Staline, et d’autres encore.
    Superbement écrit, avec beaucoup de délicatesse et de nostalgie sur le temps qui passe…

    Maintenant, je retrouve le grand Teulé, avec son dernier roman, posthume, “Le roi qui ne voulait pas mourir“.

  63. Dernier roman du grand Teulé (grand tant par la taille que par son talent de narration), et inachevé car l’écrivain est parti bien trop tôt, en octobre 2022.
    Ses amis ont voulu lui rendre hommage en “complétant“ par des suites variées à ces quelques pages qui relatent la cruauté de Louis XI ainsi que sa peur de mourir.
    Suis mitigée… Les pages de Teulé m’ont plu… Hélas les ajouts déforcent son texte, selon moi.
    Toutefois, les divers auteurs permettent de mieux connaître Jean Teulé. Et ça, c’est tout bon.

  64. Après le dernier Teulé, j’ai retrouvé Laurent Binet et “Perspective(s)“ 🙂
    –> https://www.grasset.fr/livre/perspectives-9782246829355/

    Le peintre Jacopo Pontormo est assassiné, au pied des fresques qu’il s’échine à réaliser depuis 10 ans, dans le chœur de la basilique San Lorenzo à Florence.
    Ceci est le point de départ d’une enquête épistolaire afin de trouver qui aurait pu tuer l’artiste…

    De nombreux personnages s’écrivent, les lettres se croisent et fourmillent de renseignements privés, publiques, historiques.
    On lit les courriers de grands personnages tels que Côme 1er grand Duc de Toscane, son épouse Eléonore de Tolède, la reine de France Catherine de Médicis (opposée à Côme issu de la branche cadette des Médicis), son maréchal de France Pietro Strozzi, et aussi ceux d’artistes tels que Michel Ange, Benvenuto Cellini, Giorgio Vasari, Agnolo Bronzino, …
    C’est bien écrit, intéressant quant à la période Renaissance. Toutefois, je me suis parfois perdue, trop de protagonistes à suivre, selon moi.
    Mais bon, la grippe couvait, je ne devais donc pas avoir tous les neurones rassemblés au bon endroit 😉

    Après cela, j’ai lu une petite pépite pour celles et ceux qui aiment le théâtre… et Édouard Baer 🙂
    “Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce“
    –> https://www.seuil.com/ouvrage/les-elucubrations-d-un-homme-soudain-frappe-par-la-grace-edouard-baer/9782021468052

    Un moment passé avec cet acteur que j’apprécie (j’aime sa voix !), quasi seul en scène, avec ses questions, ses doutes, ses envies, ses maîtres, pour terminer avec Romain Gary.
    Édouard Baer écrit bien, aussi bien qu’il parle. Et le lire est très plaisant, même si certains sujets abordés sont graves…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *