Feuz, Nicolas «Heresix» (2021)

Feuz, Nicolas «Heresix» (2021)

Auteur : Né en 1971, Nicolas Feuz a exercé les professions d’avocat et de juge d’instruction. Il est actuellement procureur de la République du canton de Neuchâtel, en Suisse. Depuis plus de 16 ans, il s’est spécialisé dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Nicolas Feuz a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur de cette petite République helvétique. En 2010, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs, mêlant librement réalité du terrain et fictions obscures.
Il est l’auteur de sept polars publiés à compte d’auteur: La trilogie Massaï (ILMORAN, l’avènement du guerrier (2010) – ILAYOK, le berceau de la folie (2011) – ILPAYIANI, le crépuscule Massaï (2012) -) La septième vigne (2013) –EMORATA, pour quelques grammes de chair (2014) – Les Bouches (2015) – Horrora borealis (2016) – EUNOTO, les noces de sang (2017) .
Depuis 2018 il est édité par Slatkine & Cie. Le Miroir des âmes (23.08.2018) – L’ombre du Renard (22.08.2019) – Restez chez vous (15.05. 2020) – L’engrenage du mal (18.05.2020) – Le calendrier de l’Après (17.12.2020) – Heresix (2021)

Slatkine & Cie – 17.05.2021 – 288 pages

Résumé
La nef de l’église de Saint-Thibéry n’a jamais été aussi pleine. Les policiers de l’Hérault enterrent l’une des leurs. La cérémonie est interrompue par une étrange procession. À la file indienne, six hommes énucléés cheminent avec un mot gravé sur le torse en lettres de sang : HERESIX…
Au Cap-d’Agde, la petite Maeva Tolzan disparaît…
Dans un train fantôme filant dans la nuit entre Béziers et Narbonne, Alexia fête ses 18 ans en compagnie du garçon qu’elle aime, mais les choses ne vont pas se passer comme elle le rêvait…
Sur fond de vengeance noire et de crime mafieux, les personnages du procureur Feuz s’épanouissent au soleil du Midi. Ils y trouvent une épaisseur nouvelle, une impunité différente. Nicolas Feuz joue avec eux, se promène dans le temps – des cathares à nos jours –, enchaîne les retournements, perd le lecteur dans des culs-de-sac et livre, sur fond de brutalité sourde, un plaidoyer magistral contre les violences faites aux femmes.

«Un polar abominablement génial réservé à un public avide de sensations fortes. » Jérôme Toledano, Librairie Les Cyclades

Mon avis :

Je vous propose le « Sea, sex and Sun » revu et corrigé par Nicolas Feuz
Un petit voyage mouvementé en pays cathare, dans un cadre historique, avec bain de mer, alcool et clubs pour passer vos soirées.. mais pas dans le genre feel-good…
Mais suspense garanti !!! Et vous n’allez pas vous ennuyer une seconde… un rythme endiablé et une ambiance enflammée..

Une fois encore, cela ne traine pas pour vous plonger dans le sang et dans le feu de l’action (C’est le cas de le dire) … C’est la marque de fabrique de l’auteur : action – réaction … Avec lui jamais de temps morts. Du sang, du sexe… c’est parti … pour le XII ème siècle et les Cathares et pour le XXIème siècle…
J’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteur a relié les deux époques dans sa résolution du crime.
Comme j’aime les romans historiques et les thrillers, j’ai dévoré ce roman. Non seulement il y a le suspense mais il y a le fond historique. A celles et ceux qui aiment plus particulièrement les thrillers, sachez que les descriptions historiques et les explications relatives aux Cathares sont très bien documentées mais ne prennent pas le pas sur l’enquête, que l’Histoire est importante pour la résolution de l’enquête. D’ailleurs l’action prime toujours avec cet auteur et ici on est en présence d’une vengeance directement inspirée des méthodes du XIIème siècle… l’art et la méthode…
Coté descriptions, on est servis… Il y a des scènes de viol, de torture, de crime… Je ne souhaite à personne de fêter son anniversaire de cette manière … La violence faite aux femmes et aux enfants est dénoncée dans toute son horreur : la femme instrumentalisée, la pédophilie, la violence, le comportement des ados, celui des pourvoyeurs de sexe, la main mise de la mafia, la corruption de la police et des autorités…
C’est certes un élément important qui sous-tend tout le livre , comme le train traverse la région, mais ce n’est pas le thème du livre, bien que ce thème de violence faite aux femmes/enfants soit très présent.
Et il y a aussi le côté « touristique » (pas génial comme pub pour l’Office du Tourisme du coin) : Direction l’Occitanie, l’hérésie cathare, l’histoire du lieu, les plages naturistes du Cap D’Agde.
Et puis moi, je suis fan inconditionnelle de Nicolas Feuz … alors je ne peux que vous conseiller d’aller dans l’Hérault ( en plus j’adore cette région , la cité de Minerve pour n’en citer qu’une ) maintenant que vous connaissez les endroits à visiter et ceux à éviter…

Un grand merci aux Editions Slatkine pour leur confiance. J’attendais le nouveau Nicolas Feuz avec impatience, un one shot, et je n’ai pas été déçue !

Extraits :

Ils étaient six dans la nuit occitane. Six comme le chiffre de la Bête, le chiffre du Diable, le chiffre du Mal.

Un cathare, étymologiquement, c’est un « pur »

— Celles et ceux qui étaient à poil ont moins bien brûlé, commenta le technicien PTS. Les habits transforment les hommes en torche. Une fois consumés, il ne reste aucun tissu, ni textile ni humain. Seuls les organes internes résistent à la chaleur.

— Vous voyez l’ombre, et moi je contemple les astres. Chacun a sa façon de regarder la nuit, murmura-t-elle.
— Je te demande pardon ? s’étonna Gasquet.
— C’est du Victor Hugo.

Vocabulaire : Mangonneau : Le terme mangonneau (dérivé du mot greco-latin manganon, qui signifie « machine de guerre ») désigne un engin militaire offensif à contrepoids fixe de l’époque médiévale, un engin de siège utilisé pour lancer des projectiles contre les murs des châteaux forts, très proche du trébuchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.