Destination : le Passé (romans historiques)

Destination : le Passé (romans historiques)

Romans historiques et biographies

Une époque, un siècle, un personnage, un pays aussi… Tout un programme !

BLOG  ( que j’affectionne tout particulièrement)  : Le Club du Roman historique 

Généralités sur les romans historiques – des sites, des blogs, des listes de romans historiques :  Blog pour découvrir l’Histoire en lisant – Bibliographies, histoire , fiches : http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/

PREHISTOIRE

Jean Marie Auel : Saga : Les enfants de la terre (6 tomes) Durant la Préhistoire, Ayla, une petite fille, se retrouve orpheline et seule à la suite d’un tremblement de terre. Recueillie par un clan qui lui est étranger, elle grandit à leurs côtés, non sans difficulté, les membres du clan ayant remarqué chez elle les traits caractéristiques d’une espèce différente de la leur. En effet, Ayla fait partie de l’espèce Cro-Magnon, tandis que sa tribu d’adoption est néandertalienne. Elle s’attache alors à sa mère de substitution, Iza, qui lui transmettra ses secrets de guérisseuse, ainsi qu’à Creb, le chaman du clan. Violée par Broud, fils de Brun le chef du clan, elle donnera naissance à un fils : Durc, croisement entre les deux espèces. N’ayant cesse d’enfreindre les règles du clan, par son audace issue de son intelligence différente de celle des autres membres, elle sera chassée de la communauté. Commence alors une incroyable aventure, où la survie sera la priorité de la jeune femme, malgré les obstacles.

J.H. Rosny Aine La guerre du Feu – un grand classique : Au coeur de la Préhistoire, le clan des Oulhamr a livré une rude bataille contre l’ennemi. Mais le clan a perdu, et les vainqueurs lui ont volé les cages où brûlait le Feu, source de vie. Naoh, Nam et Gaw partent en expédition pour rapporter le feu aux Oulhamr. Ils devront échapper aux mammouths et aux aurochs, au Lion Géant et au Tigre, aux Dévoreurs d’Hommes et aux Nains-Rouges qu’ils croiseront en chemin…

Klapczynski, Marc « Aô, l’homme ancien »  : Aô est perdu. Il s’est aventuré dans les grandes plaines du sud, loin des hauts plateaux arides de son clan. Sur ces terres hostiles, il évite cette nouvelle race d’hommes, les Cro-Magnon, qui, peu à peu, repoussent ses frères de Neandertal toujours plus au nord, là où le sol est gelé et le vent glacial. C’était il y a plus de 40 000 ans… Sur sa route Aô croise Aki-naâ, jeune mère de l’autre espèce poursuivie par des chasseurs du clan des hommes oiseaux. Mais que peut-il faire lui, homme au physique disgracieux, à la démarche animale, aux outils rudimentaires, face à ces corps robustes armés de sagaies ? Pour quelles raisons viendrait-il en aide à une femelle Cro-Magnon quand c’est sa race tout entière qui est en péril ? Mais Aô est un déjà un homme, certes primaire mais non dénué de conscience…

ANTIQUITE : ROME

Quinn, Kate : La maitresse de Rome : La Rome du Ier siècle est sauvage. Des banquets aux orgies, des jeux du cirque aux complots politiques, la capitale de l’Empire sombre dans une frénésie de plaisir et de violence. Thea, jeune esclave d’une arrogante aristocrate, va bientôt devenir la femme la plus influente de la cité. Belle et intelligente, elle fera tout pour préserver son amour pour Arius le Barbare, gladiateur et idole du peuple. Quitte à défier l’Empereur, qui s’est promis d’en faire sa maîtresse…

 Sardou Romain « Quitte Rome ou meurs » (2009) : An 62 après J.-C. Néron règne en despote sur l’empire romain. Pour l’avoir offensé, le jeune patricien Marcus, condamné à mort, doit fuir Rome et ses plaisirs. Trahi par sa famille, coupé de ses partisans, Marcus n’a plus qu’un seul allié, le grand philosophe Sénèque, avec qui il entame une correspondance secrète. Tout en déjouant les pièges de ses poursuivants, Marcus, jusque-là frivole et impétueux, va être guidé par les lettres de son illustre ami vers la réponse à cette question essentielle : qu’est-ce que vivre et comment être heureux ?

Grimal, Pierre « Mémoires d’Agrippine »: Pierre Grimal a une connaissance intime de la pensée romaine et tout particulièrement de cette période de l’Empire et des temps néroniens. A partir de tous les documents historiques existants, il a eu pour premier souci de comprendre en profondeur son héroïne, Agrippine, la mère de Nèron. Fille de Germanicus, arrière-petite-fille du dieu Auguqte et aussi de sa soeur Octavie, arrière-petite-fille d’Antoine et de Livie, soeur de Caligula et nièce de l’empereur Claude qu’elle épousera un jour, Agrippine a toujours eu conscience de son sang divin. Femme, elle ne peut régner, mais entend bien que Néron, son fils, devienne le maître du monde. Si les astres le permettent, la condition est terrible : elle-même devra mourir, et par lui. Elle accepte et, toute sa vie durant, travaille à la conquête d’un pouvoir qu’elle ne peut exercer et qui va la tuer! Sacrifiant tout à son ambition mortelle, ses armes sont celles d’un femme, toutes celles d’une femme….

MOYEN AGE  (Ve siècle au XVe siècle)

La fin du Moyen Âge est fixée par les historiens entre la deuxième moitié du XVe siècle et le début du XVIe siècle

Présentation de la littérature médiévale : (voir l’article écrit par mon amie Marie

Druon Maurice « Les rois Maudits » : * Le roi de fer – * La reine étranglée – * Les poisons de la couronne – * La loi des mâles – * La louve de France – * Le lis et le lion – * Quand un roi perd la France

Chevalier, Tracy « La Dame à la licorne » : Désireux d’orner les murs de sa nouvelle demeure parisienne, le noble Jean Le Viste commande une série de six tapisseries à Nicolas des Innocents, miniaturiste renommé à la cour du roi de France, Charles VIII. Surpris d’avoir été choisi pour un travail si éloigné de sa spécialité, l’artiste accepte néanmoins après avoir entrevu la fille de Jean Le Viste dont il s’éprend. La passion entraînera Nicolas dans le labyrinthe de relations délicates entre maris et femmes, parents et enfants, amants et servantes.

Du côté de l’empire byzantin……
Perry, Anne : « Du sang sur la soie »
Ennis Michael : « Byzance »

 Personnage : Aliénor d’Aquitaine :

Calmel Mireille (Série) Le lit d’Aliénor (2003)- Aliénor, le règne des lions (2011)- Aliénor, l’alliance brisée, 2012
Pernoud, Régine : « Aliénor d’Aquitaine » ( Document facile à lire mais pas roman)
– Dupont-Monod, Clara «Le Roi disait que j’étais diable» (08/2014) (voir article)

VIIème siècle

Peter Tremayne Soeur Fidelma dans l’Irlande du VIIe siècle

Peter Tremayne est le pseudonyme de Peter Berresford Ellis, écrivain britannique né en 1943, qui écrit notamment des romans policiers historiques se passant dans l’Irlande du VIIe siècle, la série Sœur Fidelma. Son héroïne, Sœur Fidelma, est juge des royaumes d’Irlande. Elle enquête sur des crimes pour le compte du Haut Roi, son frère. L’époque et le caractère de l’héroïne font que les intrigues tournent souvent autour de la confrontation entre la civilisation celtique et païenne traditionnelle de l’Irlande et la nouvelle religion qui s’implante alors, le christianisme. Fidelma est chrétienne, mais pétrie de culture druidique, et elle cherche à concilier ces deux faces de l’Irlande.

XII ème siècle

Jean D’Aillon : les aventures de Guilhem d’Ussel (voir article)

Moore, Vivian : La série des aventures de Galeran de Lesneven se déroule dans les années 1130. Galeran, chevalier breton, parcourt la France, et mène des enquêtes policières, avec un fond historique très marqué.

Martinez, Carole « Du domaine des Murmures » (2011)  (XIIe siècle) (voir article)

 Dupont-Monod, Clara « La Passion selon Juette » (voir article) : Juette est née en 1158 à Huy, une petite ville de l’actuelle Belgique. Cette enfant solitaire rêveuse se marie à treize ans dans la demeure de ses riches parents. Elle est veuve cinq ans plus tard. Juette est une femme qui dit non. Non au mariage. Non aux hommes avides. Non au clergé corrompu. Violente et lucide sur la société de son temps, Juette défend la liberté de croire, mais aussi celle de vivre à sa guise. Elle n’a qu’un ami et confident, Hugues de Floreffe, un prêtre. A quelles extrémités ira-t-elle pour se perdre et se sauver ? Car l’Eglise n’aime pas les âmes fortes.

Dupont-Monod, Clara «Le Roi disait que j’étais diable» (08/2014) (XIIe siècle)  (voir article)

Follett, Ken : (voir article) Trilogie « Les Piliers de la Terre » Dans l’Angleterre du XIIème siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles… et de saintes ruses. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

« Un monde sans fin » 1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont la teneur pourrait mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts… L’architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le guerrier dévoré par l’ambition : mû par la foi, l’amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun d’eux se bat pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation – secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la Peste noire. Avec Un monde sans fin, Ken Follett nous offre une nouvelle fresque historique aussi séduisante et captivante que Les Piliers de la Terre, cette superbe épopée romanesque qui avait pour cadre l’Angleterre du xiie siècle.

« Une colonne de feu » La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, qui a captivé des millions de lecteurs, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. En 1558, les pierres patinées de la cathédrale de Kingsbridge dominent une ville déchirée par la haine religieuse. En Angleterre, le pouvoir passe de manière précaire des mains des catholiques à celles des protestants et Elisabeth Tudor devient reine.  Toute l’Europe se dresse contre elle. La jeune souveraine, habile et déterminée, crée les premiers services secrets du pays, afin d’être avertie à temps des complots qui se trament contre sa vie, des projets de rébellion et des plans d’invasion. A Paris, Marie, reine d’Ecosse, proclamée souveraine légitime de l’Angleterre, attend son heure. Jeune femme séduisante et obstinée appartenant à une famille française d’une ambition sans scrupules, elle réunit autour d’elle de nombreux partisans qui intriguent pour se débarrasser d’Elisabeth.  Ned Willard n’a qu’un désir : épouser Margery Fitzgerald. Mais lorsque les amoureux se retrouvent de part et d’autre de la fracture religieuse qui divise l’Angleterre, Ned se place au service de la princesse Elisabeth. En ce demi-siècle tourmenté où l’extrémisme attise la violence d’Edimbourg à Genève en passant par Paris, l’amour entre Ned et Margery paraît condamné. Ned traque l’énigmatique et insaisissable Jean Langlais, espion français à la solde des catholiques, ignorant que sous ce faux nom se dissimule un ancien camarade de classe qui ne le connaît que trop bien.
Elisabeth s’accroche désespérément à son trône et à ses principes, protégée par son petit cercle dévoué d’espions ingénieux et d’agents secrets courageux. Alors comme aujourd’hui, les religions rivales ne sont pas le coeur du conflit. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance et du compromis aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix. Ayant pour cadre une des périodes les plus mouvementées et les plus révolutionnaires de l’histoire, Une colonne de feu est l’un des ouvrages les plus captivants et les plus ambitieux que Follett ait écrits à ce jour.
Il saura séduire les admirateurs de longue date de la série de Kingsbridge aussi bien que les nouveaux venus dans son univers.

Diwo, Jean «Le printemps des cathédrales» (2002)  voir article

Ariana Franklin Série  en 4 tomes Adelia Aguilar  (XIIème Angleterre)  « La Confidente des morts » Cambridge, 1171 – « La Morte dans le labyrinthe » Une nouvelle enquête d’Adelia Aguilar, femme médecin spécialisée dans l’étude des cadavres au XIIe siècle, pour résoudre l’assassinat de la maîtresse d’Henri II,  « Le Secret des Tombes » dans la légende du Roi Arthur. –  « La Prière de l’assassin »   A dix ans, la princesse Jeanne, fille d’Henri II d’Angleterre, est envoyée en Sicile afin d’y épouser le roi. Adelia Aguilar, la seule médecin en laquelle Henri II ait confiance, accompagne la princesse dans son voyage jusqu’à Palerme.

XIII – XIV siècle

Andrea Japp « Monasterium »  (XIII – XIVème siecle ) (voir article) : 1288. Al Iskandarïyah, Egypte. Un marchand récupère la lourde besace d’un voyageur agonisant, ignorant qu’il vient de signer son arrêt de mort. Il est égorgé alors qu’il tente de vendre le sac à l’intermédiaire du comte Aimery de Mortagne. 1307, abbaye de femmes des Clairets, France. Une moniale, Angélique, est découverte étranglée.

XIVème siècle

Carole Martinez « La terre qui penche » (XIVème, siècle) (voir article)

Andrea Japp  « La Dame sans terre »: (XIVème )  Serie en 4 tomes  qui commence en 1304. La France est déchirée par la rivalité entre le roi Philippe le Bel, l’Église et le très puissant ordre des Templiers

Andrea H. Japp : « Série Druon de Brévaux » (4 tomes)

Un comté de France, en ce début du XIVe siècle, où l’Inquisition fait rage. Un médecin condamné à la Question pour avoir pratiqué des accouchements sans douleur. Une pierre rouge qui a fait couler beaucoup de sang et dont il faut percer le mystère. Des menaces sourdes. Une peur tenace. Et si les ennemis du mire s’en prenaient à Héluise, sa fille, son élève et sa confidente ? Et puis la cabale, et puis l’exil intérieur, et puis la fuite. Héluise contrainte de courir le pays. Druon de Brévaux, lui-aussi mire itinérant, obligé de battre la campagne pour proposer ses services. Sans oublier Huguelin, garçonnet enlevé des mains sadiques d’une tavernière sans scrupules ; la comtesse Béatrice en proie à un complot ; une bête monstrueuse qui sème la terreur. Des traîtrises, des revirements, des puissants qui se jouent des humbles, des innocents sacrifiés sur l’autel du pouvoir et tant de pièges à déjouer, d’énigmes à élucider. La science arrivera-t-elle à déchirer les voiles du mensonge et de l’obscurantisme ? Un comté de France, en ce début du XIVe siècle, où l’Inquisition fait rage. Un médecin condamné à la Question pour avoir pratiqué des accouchements sans douleur. Une pierre rouge qui a fait couler beaucoup de sang et dont il faut percer le mystère. Des menaces sourdes. Une peur tenace. Et si les ennemis du mire s’en prenaient à Héluise, sa fille, son élève et sa confidente ? Et puis la cabale, et puis l’exil intérieur, et puis la fuite. Héluise contrainte de courir le pays. Druon de Brévaux, lui-aussi mire itinérant, obligé de battre la campagne pour proposer ses services. Sans oublier Huguelin, garçonnet enlevé des mains sadiques d’une tavernière sans scrupules ; la comtesse Béatrice en proie à un complot ; une bête monstrueuse qui sème la terreur. Des traîtrises, des revirements, des puissants qui se jouent des humbles, des innocents sacrifiés sur l’autel du pouvoir et tant de pièges à déjouer, d’énigmes à élucider. La science arrivera-t-elle à déchirer les voiles du mensonge et de l’obscurantisme ?

Druon Maurice « Les rois Maudits » (Au début du XIV e siècle)

XVème siècle / Renaissance

Solange Fasquelle   Les routes de Rome (XVème) : 1450. Tandis que finit la guerre de Cent Ans, la fortune de Jacques Coeur, le Grand Argentier du Roi, est à son apogée. Dans son sillage, la famille Bayencourt prospère, elle aussi. Mais les honneurs dont Jacques Coeur est comblé suscitent déjà haines et jalousies…Pour les Bayencourt se préparent de nouvelles épreuves, de nouvelles épopées, au cours desquelles Eléonore, la cadette de cette famille qui défie le destin va découvrir que l’aventure et l’amour, parfois, se rejoignent. Après Les Chemins de Bourges, Solange Fasquelle continue à nous faire découvrir la vie au Moyen Age, avec ses fêtes et ses deuils, ses complots et ses tumultes, ses seigneurs et ses marchands, ses moines et ses manants. Les Routes de Rome: une passionnante évocation historique, haute en couleur. Un grand roman d’évasion.

Jean Diwo : les dames du Faubourg (3 tomes)

Les Dames du faubourg (T1) amour, de drames et de joies, parce que les hommes et surtout les dames du Faubourg ne sont pas moroses. La saga commence sous Louis XI (XVème siècle) , nous entraine dans la Révolution Française, et le troisième tome nous amènera jusqu’au XIXème.
Après avoir terminé son tour de France, Jean Cottion, un jeune compagnon travailleur du bois cherche du travail, il a la chance de trouver un emploi chez Pierre Thirion, maitre compagnon. Jean est très bien acceuilli par Pierre et sa famille qui vivent dans le faubourg Saint-Antoine. Il y restera, se mariera et deviendra a son tour maitre compagnon.
cette histoire s’etend sur plus de 300 ans au depart de Jean Cottion,sa descendance qui reprend le flambeau mais aussi les gens qui gravitent dans le même monde on pourrait parler de André-Charles Boule qui est resté dans l’histoire du meuble un incontournable.

Le Lit d’acajou  (T2) Champs, sa gardienne tutélaire, disparaît dans la tourmente. Mais il faut que la vie continue. La bel Antoinette de Valfroy, restée seule avec la petite Lucie, Ethis, jeune héros de la Bastille, et Marie, chacun essaye de tenir, de vaincre l’angoisse que la Grande Terreur distille plus tard comme un poison. Passent la Révolution, puis le Consulat, arrivent l’Empire et les nouvelles générations. A travers ses personnages anciens et nouveaux, à travers leurs chagrins, leurs joies, leurs amours, Jean Diwo fait revivre ici, au quotidien, trente années de l’épopée de la vieille communauté du meuble : ébénistes, menuisiers, ciseleurs, doreurs de tous bois…

Le Génie de la Bastille ( T3)  Dans ce troisième volet des  » Dames du Faubourg « , Jean Diwo remet en scène Ethis,  » le Parisien débrouillard, le vainqueur de la Bastille « , et sa femme Marie.
De l’union de leur fils Bertrand, poète-compagnon du tour de France, et de la belle Louise, naît Elisabeth, le jour même où l’on pose la première pierre de la colonne de Juillet. Sept ans plus tard, le génie ailé de la Bastille veillera dans le ciel des incomparables ébénistes du Faubourg Saint-Antoine. Et les  » fines lames  » ne perdront rien de leur savoir-faire. Ils le perpétueront à travers les rires, les larmes et les amours, à travers le temps et l’histoire, depuis les révolutions de 1830 et 1848 jusqu’à l’entre-deux-guerres, en épousant le lyrisme de la Belle Epoque puis le style ornemental de l’Art déco.

mon avis sur la saga : Une histoire passionnante. Une histoire du travail du bois et de la confection de meubles, avec tout ce que comporte comme invention, amélioration, nouveautés et techniques. L’histoire du faubourg Saint-Antoine dans lequel les abbesses se succédent avec leur personnalités différentes, certaines plus proches des ouvriers du bois que d’autres, mais dans l’ensemble, de grandes dames toujours prêtes à protéger les ouvriers libres de leur faubourg. Le faubourg qui connait des périodes creuses et des âges d’or et qui prend finallement de plus en plus d’importance. Les époques, les amoureux du bois se succédent, tout comme les rois et les modes qui passent. Certains s’éloigneront du bois pour devenir marchand, nouveau bourgeois, . D’autres deviendront ébenistes du roi ou de la reine. En bref, la vie passe avec son lot de joie et de malheur. Une Saga qui vous emporte et vous apprend beaucoup sur le monde de l’art. La saga commence sous Louis XI (XVème siècle) … nous entraine dans la Revolution Française, et le troisième tome nous amenera jusqzu’au XIXème….. fini le 3ème tome des Dames du Faubourg de Diwo. Le 3ème tome est plus sur le contexte historique à Paris que sur la sage de la famille. On y suit néanmoins l’evolution de l’ébenisterie, incrustation, art déco…

Jérusalmy, Raphaël « La Confrérie des chasseurs de livres » (2013)  ( milieu du XVe siècle) ( voir article)

Jean Teulé «Je, François Villon» (XVème )

Jean-Christophe Rufin « Le Grand Cœur» (2012) ( début XVème)

En Italie

Jean Diwo : – Au temps où la Joconde parlait : 1469. Les Médicis règnent sur Florence. Laurent, « le Magnifique », n’a que vingt et un ans quand il reprend le flambeau, mais on devine déjà en lui un mécène qui va fertiliser cette galaxie sensible et explosive qu’on appellera plus tard la Renaissance…
Une distribution fabuleuse ! A commencer par Leonard de Vinci et ses recherches désordonnées qui le conduisent de Rome à Milan, de la cour des Borgia à celle des rois de France, de la musique et des machines volantes à Mona Lisa… Une vie d’artiste, de nomade. Il côtoie Machiavel, à la verve florentine, mais aussi celui qu’il considère comme son rival, Michel Ange, englué dans ses conflits avec le Vatican, et puis Botticelli, Raphaël, toute une pléiade de génies dont le rayonnement ne cesse de croître… C’était au temps où la Joconde parlait…

En Espagne :

Falcones, Ildefonso « La Cathédrale de la mer »

Au cœur de la Barcelone médiévale, de la Grande Peste à l’Inquisition, Arnau, jeune paysan, endure les pires tourments et humiliations pour devenir un homme libre. Son destin hors du commun en fera le héros de tout un peuple… Au XIVe siècle, au rythme de la construction de l’église Santa María del Mar – chef-d’œuvre du gothique catalan édifié « pour le peuple et par le peuple » en un temps record (cinquante-sept ans) –, le lecteur suit pas à pas le parcours semé d’embûches d’Arnau Estanyol pour conquérir sa liberté. Fils d’un paysan exilé à Barcelone, devenu membre des bastaixos – une confrérie de porteurs de pierres chargée de convoyer leurs chargements jusqu’à la future cathédrale –, puis vaillant soldat du roi, il fait fortune avec l’aide du juif Hasdai, dont il a sauvé les enfants. Le voilà riche cambiste, consul… et époux, bien malgré lui, de la pupille du roi. Malgré son statut et ses nombreuses responsabilités dans la cité catalane, il saura résister aux plus terribles machinations, à l’Inquisition, et n’aura de cesse de défendre les pauvres et les esclaves…Ce roman foisonnant de personnages et de rencontres, de trahisons et d’histoires d’amour est un tourbillon. Acteur et témoin des grands maux de l’époque, son héros est tour à tour confronté aux conflits militaires, aux révoltes populaires, à la Grande Peste et aux hérésies. Par-delà l’intrigue menée de main de maître par Ildefonso Falcones, La Cathédrale de la mer est aussi un chant d’amour à une ville et à ses habitants, ainsi qu’un hymne à la fraternité.

XVIème siècle

Franck Ferrand : La cour des dames : La Régente Noire – Les fils de France – Madame Catherine

Bertière Simone : « Les Reines de France au temps des Valois » -« Le beau XVIème siècle » – -« Les Années sanglantes »

Les Borgia :
Pigaillem, Henri : « La splendeur des Borgia »: La pourpre et le fer (1489-1503)- Les soupers du Vatican (1504-1588)
Joachim Bouflet «  Lucrèce Borgia »
Reumaux, Patrick : Le Venin des Borgia – Chronique d’un siècle
 
En Espagne :
Ildefonso Falcones « Les révoltés de Cordoue »  : Cette fresque historique se déroule dans les montagnes et les vallées des Alpujarras, dans la seconde moitié du XVIe siècle. Hernando dit le Nazaréen mène la révolte des Maures contre l’Inquisition espagnole

Au Royaume Uni :

C. J. Sansom : Série « Matthew Shardlake » personnage principal est l’avocat Matthew Shardlake, qui travaille pour lord Thomas Cromwell : Dissolution (2004),Les Larmes du diable (Dark Fire) (2005),Sang royal (Sovereign) (2007), Prophétie (Revelation) (2008), Corruption (Heartstone) (2011), Lamentation (Lamentation) (2014)

 
A Malte : Willocks Tim « La Religion » : Mai 1565. Malte. Le conflit entre islam et chrétienté bat son plein. Soliman le Magnifique, sultan des Ottomans, a déclaré la guerre sainte à ses ennemis jurés, les chevaliers de l’Ordre de Malte. Militaires aguerris, proches des Templiers, ceux-ci désignent leur communauté sous le vocable de « La Religion ». Alors qu’un inquisiteur arrive à Malte afin de restaurer le contrôle papal sur l’Ordre, l’armada ottomane s’approche de l’archipel. C’est le début d’un des sièges les plus spectaculaires et les plus durs de toute l’histoire. (voir article)
A Paris : Willocks Tim « Les douze enfants de Paris » : A la veille de la Saint-Barthélemy, un homme arrive à Paris à la recherche de sa femme enceinte.
(voir article sur le livre)

 XVIIème siècle

Jean d’Aillon : « les aventures du notaire Louis Fronsac » Louis Fronsac nait le 1er juillet 16131 à Paris dans ancienne ferme fortifiée de la rue des Quatre-fils. Il appartient à une famille aisée : son père est notaire au Châtelet de Paris. Son parrain, Philippe Boutier, un ami de son père, est conseiller au grand châtelet en 1623. Il a un frère cadet d’une dizaine d’année, Denis.

Bertière Simone : »Les Reines de France, au temps des Bourbons » (tomes 3 et 4) : -« Les deux régentes » – -« Les femmes du Roi-Soleil »

Chandernagor, Françoise « L’Allée du Roi »

Quétel, Claude « Une ombre sur le Roi-Soleil – L’affaire des poisons »

Chevalier, Tracy : « La Jeune fille à la perle »

Chevalier, Tracy « La Dame à la licorne » (17eme siècle hollandais)

Rufin, Jean-Christophe « L’Abyssin », suivi de « Sauver Ispahan » est superbe: Il raconte l’histoire de Jean-Baptiste Poncet, apothicaire sous Louis XIV, érudit et aventurier, qui est envoyé en ambassade en Abyssinie pour soigner le Négus (empereur d’Éthiopie). Jean-Baptiste est décidé à mener à bien son voyage pour pouvoir épouser la fille du consul du Caire, mais il est en même temps attiré par toutes ses découvertes et ses rencontres lors de son épopée.

Teulé, Jean « Le Montespan »
Decours, Catherine : « Aimée du roi, Mémoires de Madame de Montespan »
Max Gallo : Louis XIV « Le roi-soleil » – « L’hiver du grand roi »

XVIIIème siècle

 Bertière Simone : »Les Reines de France, au temps des Bourbons » (tomes 5 et 6) : -« La Reine et la favorite » -« Marie-Antoinette l’insoumise »
Françoise Chandernagor, « L’Enfant des Lumières »

Delalande, Arnaud « Les fables de sang » : 1774. Alors qu’à Versailles le pouvoir de Louis XV va passer entre les mains du jeune Louis XVI et de son épouse Marie-Antoinette, une étrange série de meurtres débute: tout commence par cette jeune parfumeuse retrouvée assassinée dans la Galerie des Glaces. Sur son corps figure un billet où sont énoncées 10 fables de La Fontaine, suivies d’un étrange message: « Nous y voilà, Viravolta ; 10 fables choisies pour nous mettre en joie, voulez-vous jouer avec moi ? Le Fabuliste ». Le macabre billet présage sûrement d’autres meutres, savamment orchestrés selon le scénario des célèbres fables… Pourtant, l’espion du roi, le Vénitien Pietro Viravolta de Lansalt est certain d’avoir tué de ses propres mains ce Fabuliste, un prêtre tueur fou… et c’était il y a 4 ans déjà. Le meurtrier serait-il revenu du royaume des morts ? Est-ce une revanche, une conspiration contre le pouvoir ? Un jeu de pistes s’engage dès lors dans les méandres de Versailles pour traquer le Fabuliste sanguinaire…

Parot Jean-François : XVIIIe siècle, le siècle des Lumières, de Voltaire, de Rousseau… à découvrir via les enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Chatelet. Ces romans policiers, écrits par Jean-François Parot, invitent le lecteur à la Cour de Versailles, dans les beaux et moins beaux quartiers de Paris, entre richesse et misère, entre gens de la noblesse et gens du peuple…

Fréderic Lenormand : « Série Voltaire mène l’enquête » (voir article)

Olivier Barde-Cabuçon : la série des enquêtes du commissaire aux morts étranges ( voir article)

Perry Anne « A l’ombre de la guillotine » :  Le 17 janvier 1793, à Paris, la Convention s’apprête à rendre son verdict quant au sort qui sera réservé au roi. Célie Laurent, une jeune blanchisseuse, assiste aux débats. Dans la soirée, la sentence de mort est prononcée. Dès lors commence pour un petit groupe de républicains, dont fait partie la jeune femme, une haletante course contre la montre : ils ont quatre jours pour sauver Louis XVI de la guillotine et lui faire quitter le pays afin d’éviter les conséquences dramatiques qu’aurait son exécution sur une France au bord du chaos. En ces temps troublés, Célie ne devra bientôt compter que sur elle-même pour mener l’évasion royale jusqu’à son terme.

Portes Jean-Christophe : Français, Né à : Rueil-Malmaison, le 21/03/1966 – Jean-Christophe Portes est journaliste et réalisateur. Il a fait des études à l’Ecole Nationale de Arts Décoratifs. Auteur d’une trentaine de documentaires d’investigation, de société ou d’histoire, il travaille pour les principales chaînes de télévision françaises Romans : Série Victor Dauterive : L’Affaire des corps sans tête (2015) – L’Affaire de l’Homme à l’Escarpin (2016) – La Disparue de Saint-Maur (2017) –  L’espion des Tuileries (2018)

En Ecosse :
Gabaldon, Diana : La Série Outlander aussi appelé la saga Le Cercle de pierre

En Angleterre victorienne:
Perry, Anne : Série William Monk
Perry, Anne : Série Charlotte et Pitt

En Italie :

Frédéric Lenormand – Italie – Venise : La série des « Mystères de Venise » (voir article)

XIXème siècle

Dufour, Hortense : « Sissi : Les Forces du destin »

 XXème siècle

En Espagne :

C. J. Sansom : « Un hiver à Madrid«  (2008)

Mendoza, Eduardo « Bataille de chats » (2012)

Del Àrbol, Victor : « Un millón de gotas / Toutes les vagues de l’Ocean » (2014)

Les Guerres Mondiales..

Pierre Assouline « Sigmaringen«  (2014)

Follett Ken « Le siècle » (3 tomes) (voir article)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *