DESTINATION : Asie

DESTINATION : Asie

DESTINATION : ASIE

47 Pays ( répartis en 6 régions – Asie de l’Ouest, l’Asie centrale, le Proche-Orient, l’Asie du Sud, l’Asie du Sud-Est et l’Asie de l’Est – ) composent l’ASIEAfghanistan – Arabie Saoudite – Arménie – Azerbaïdjan – Bahreïn – Bangladesh – Bhoutan – Birmanie – Brunei – Cambodge – Chine – Corée du Nord – Corée du Sud – Émirats arabes unis – Géorgie – Inde – Indonésie – Irak – Iran – Israël – Japon – Jordanie – Kazakhstan – Kirghizistan – Koweït – Laos – Liban – Malaisie – Maldives – Mongolie – Népal – Oman – Ouzbékistan – Palestine – Pakistan – Philippines – Qatar – Singapour – Sri Lanka – Syrie – Tadjikistan – Timor oriental – Turkménistan – Turquie – Viêt Nam – Yémen.
Petite précision : La péninsule du Sinaï,(Asie de l’Ouest) est en Egypte mais ne figure pas dans cette liste. Idem pour la Turquie et la Russie.

LES AUTEURS ASIATIQUES

Les auteurs asiatiques qui écrivent des livres dont l’action se déroule sur le Continents Asiatique, mais aussi des auteurs d’origine asiatique ou des auteurs du reste du monde qui nous emmènent en Chine

Les titres de différentes couleurs  (pas le rouge) comportent un lien vers une chronique ou une information

CHINE:

Cai Jun (Chine) Né à Shanghai en 1978, Cai Jun commence à écrire à l’âge de 22 ans. Ses romans rencontrent immédiatement le succès. Aujourd’hui, connu pour son imagination inépuisable et son incroyable sens du suspense, il fait partie des auteurs les plus vendus en Chine. Surnommé « le Stephen King chinois », il a publié une trentaine de thrillers et recueils de nouvelles, et vendu plus de 13 millions de livres. Largement adapté au cinéma et à la télévision, son rayonnement international ne cesse de croître.

Ching Lie Chow (Chine) écrivain, pianiste et femme d’affaires chinoise née en 1936 à Shanghai, en Chine. Ses amis l’appellent Julie, transformation de son prénom Ching Lie que lui a donné son professeur d’anglais à l’école sino-occidentale Mac Intyre.  Romans : Le palanquin des larmes (1976) – Concerto du fleuve Jaune (1979) – Dans la main de Bouddha (2001)- Il n’y a pas d’impasse sous le ciel (2004)

Liu Cixin (CHINE) né le 23 juin 1963 à Yangquan dans la province du Shanxi en Chine, est l’écrivain de science-fiction le plus populaire en République populaire de Chine. Trilogie : Le Problème à trois corps (2016) – La Forêt sombre, (2017 ) La Mort immortelle(2018)

Dai Sijie (Chine) Auteur chinois installé en France : « Balzac et la petite tailleuse chinoise ». – « Le complexe de Di  » – Par une nuit où la lune ne s’est pas levée (2009) – Trois vies chinoises (2011) « L’Évangile selon Yong Sheng » (2019)

Guo, Xiaolu (Chine) :née en 1973 est une romancière et réalisatrice chinoise. Elle a participé au festival du film de Sundance en 2007 et a reçu le Léopard d’or du Festival de Locarno en 2009 pour son film Une chinoise. Bibliographie traduite en français : Vingt Fragments d’une jeunesse vorace (Buchet Chastel, 2009) – La Ville de pierre (Picquier 2004)

Ma Jian (Chine) est un écrivain, poète, photographe, peintre et romancier chinois né à Qingdao le 18 août 1953. Ma Jian commence sa carrière comme journaliste au service de la propagande des syndicats chinois jusqu’en 1983. En 1986, il quitte Pékin pour Hong Kong car ses œuvres satiriques sont très peu appréciées du gouvernement chinois. En 1997 il quitte la Chine pour l’Allemagne puis à partir de 1999 il s’établit à Londres où il habite toujours. Selon Gao Xingjian, prix Nobel de littérature, Ma Jian est « une des voix les plus courageuses et importantes de la littérature chinoise actuelle ». Ses écrits  : La mendiante de Shigatze, nouvelles (Actes Sud 1993) – Nouilles chinoises (Flammarion 2005) – Chienne de vie ! (Actes Sud 1993) – Chemins de poussière rouge (Éditions de l’Aube 2005) – Beijing ( Flammarion, 2008) – La Route sombre (Flammarion, 2014)

Sheng  Keyi : Née en 1973 dans le Hunan, SHENG Keyi est l’une de ces romancières qui contribuent à renouveler la littérature chinoise contemporaine.  « Un paradis » (RL2018)

Yen Mah, Adeline auteure et une médecin sino-américaine. Elle a grandi à Tianjin, Shanghai et Hong Kong et est connue pour son autobiographie Falling Leaves. Elle est mariée au professeur Robert A. Mah avec qui elle a une fille et un fils d’un précédent mariage. Roman : Feuilles d’automne (autobiographie) – Jun-Ling : une enfance chinoise (roman jeunesse)

Wang Dulu (Chine) : saga « Tigre et Dragon » (Chine médiévale) tome 1 : La vengeance de Petite Grue – Tome 2 : « La danse de la Grue et du Phénix »

Zijian, Chi  est née en 1962, le jour de la fête des Lanternes, dans un village à l’extrême nord-est de la Chine. La nature qui l’entourait et sa grand-mère qui lui contait des histoires sont une inépuisable source d’inspiration pour ses écrits. Traduite partout dans le monde, son œuvre a remporté de nombreux prix littéraires, parmi les plus prestigieux, comme le prix Lu Xun et le prix Maodun.  . Ses écrits:  La fabrique d’encens – La danseuse de Yangge : Voyage au pays des nuits blanches – Le bracelet de jade –  Toutes les nuits du monde – Le Dernier Quartier de Lune (prix littéraire Mao-Dun) – Bonsoir la rose – A la cime des montagnes (2019)

Xinran (Chine) née en 1958 à Pékin, est une journaliste et écrivaine chinoise. Xinran est un pseudonyme signifiant en chinois « volontiers », « de bon cœur ». Elle vit actuellement à Londres. Ses œuvres publiées en anglais et traduites sont Chinoises, 2003 – Funérailles célestes, 2005 – Baguettes chinoises, 2008 – Mémoire de Chine, 2010 – Messages de mères inconnues, 2011 – L’enfant unique, 2016

Zhang, Xinxin (Chine) : « Une Folie d’orchidées»

JAPON:

Abe, Kazushige : né en 1968 dans la préfecture de Yamagata. Après le lycée, il étudie la production cinématographique avec le célèbre réalisateur IMAMURA Shohei. Son intérêt pour la critique cinématographique et littéraire l’incite à écrire des romans : 2000 : Projection privée (2000) – Sin semillas (2013) – Nipponia Nippon (2017)

Akiyuki, Nosaka : (né le 10 octobre 1930 à Kamakura et mort le 9 décembre 2015 à Tokyo est un romancier, chanteur et parolier japonais et ancien membre de la Chambre des conseillers.) Il a obtenu le Prix Naoki pour ses deux nouvelles, « La Tombe des lucioles » et « Les Algues d’Amérique2 (en 1968) .

Ariyoshi, Sawako (née le 20 janvier 1931 à Wakayama et morte le 30 août 1984 à Tokyo, est une écrivaine japonaise. Elle connaît très tôt un immense succès avec la publication de nombreux romans, nouvelles et pièces de théâtre qui traitent souvent de la condition féminine au sein de la famille japonaise, mais également du racisme, de la pollution et des divers bouleversements sociaux et politiques dans la société japonaise d’après-guerre. On l’a beaucoup comparée, au Japon, à Simone de Beauvoir qu’elle admirait sans réserve. Liste des œuvres traduites en français : Les Dames de Kimoto, Le Miroir des courtisanes, Kaé ou les deux rivales, Les Années du crépuscule (réédition sous le titre Le Crépuscule de Shigezo)

Bando , Masako ( Japon) : Masako Bandō est née en 1958 à Kochi dans l’île de Shikoku au Japon et décédée en 2014. Après des diplômes à l’université féminine de Nara elle est allée poursuivre des études d’architecture et de design à Milan. De retour au Japon, elle a commencé par écrire des livres pour enfants avant de publier, en 1993, son premier roman, Shikoku. Depuis, elle ne cesse d’écrire en se basant sur des légendes de sa région. Les Dieux Chiens – seul roman publié en français (Actes Sud 2008) est  un roman noir / fantastique (Inugami – « Prix Naoki ») sont devenus un film, réalisé par Masato Harada en 2001. 

Inoue, Yuki est l’auteur du roman Mémoires d’une geisha sorti en 1980. Son roman ne doit pas être confondu avec geisha de Arthur Golden, adapté au cinéma sous le nom de Mémoires d’une Geisha de Rob Marshall

Kawabata, Yasunari : né le 11 juin 18991 à Osaka, et mort le 16 avril 1972 à Zushi, est un écrivain japonais, prix Nobel de littérature en 1968. Considéré comme un écrivain majeur du XXe siècle et obsédé par la quête du beau, la solitude et la mort, il a écrit en particulier des récits très courts, d’un dépouillement stylistique extrême, regroupés plus tard en recueils, mais ses œuvres les plus connues internationalement sont ses romans comme Pays de neige (1935-1947), Le Grondement de la montagne (1954) ou Les Belles Endormies (1960-1961).

Kazuo Ishiguro (nationalité britannico-japonaise. – Il vit à Londres avec sa femme et sa fille)

Kirino, Natsuo (Japon) : née le 7 octobre 1951 à Kanazawa, est l’auteur d’une dizaine de romans policiers qui l’ont fait remarquer comme un des talents les plus prometteurs de sa génération. Elle a reçu le prix Naoki pour son roman Disparitions publié en 1999 au Japon

Miri, Yu (Japon)  née le 22 juin 1968 dans la Préfecture de Kanagawa) est une romancière japonaise, d’origine coréenne, Yu Miri, cette mère célibataire célèbre en Asie pour ses essais autobiographiques, est également un auteur dramatique reconnu. Poissons nageant contre les pierres, son premier roman, est paru dans la revue Shincho en 1994. Sulfureux, il a tout d’abord fait l’objet d’un procès qui a duré huit ans et qui opposa, pour la première fois au Japon et dans un débat public, les partisans du droit à la vie privée aux défenseurs de la liberté d’expression. Ce n’est qu’en 2002 que ce roman fut réédité dans une version révisée. La traduction française publiée par Actes Sud en 2005 est issue de cette seconde version. Elle publie aussi deux nouvelles Jeux de famille , suivi de Pousses de soja (Picquier), Le Berceau au bord de l’eau (Récit 2002), Gold Rush (Picquier, 2001) . Sortie parc, gare d’Ueno (Actes Sud, 2015 )

Mishima, Yukio : nom de plume de Kimitake Hiraoka est un écrivain japonais, né le 14 janvier 1925, et qui s’est suicidé par seppuku le 25 novembre 1970. Auteur entre autres de : Confessions d’un masque – La Musique- Le Marin rejeté par la mer – La Mer de la fertilité tétralogie romanesque Gallimard (collection « Quarto »), qui comprend : Neige de printemps – Chevaux échappés – Le Temple de l’aube – L’Ange en décomposition

Murakami Haruki (né à Kyoto le est un écrivain japonais contemporain) Ses principaux écrits: Écoute le chant du vent – Flipper, 1973 – La Course au mouton sauvage – La Fin des temps – La Ballade de l’impossible – Danse, danse, danse – Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil – Chroniques de l’oiseau à ressort – L’étrange bibliothèque – Les Amants du Spoutnik – Kafka sur le rivage – Le Passage de la nuit – 1Q84 (3 tomes) – L’Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage – Le Meurtre du Commandeur  ( Voir sur Arte une vidéo jusqu’au 26/03/2021 : le Japon onirique de Murakami )

Murakami Ryû ( de son vrai nom Ryūnosuke Murakami né le à Sasebo -Nagasaki- est reconnu comme l’un des chefs de file de la littérature contemporaine japonaise) Ses principaux écrits: Bleu presque transparent – La Guerre commence au-delà de la mer – Les Bébés de la consigne automatique – – Topaze et autres nouvelles – Raffles Hotel – Chansons populaires de l’ère – Kyoko – Melancholia – Love & Pop – Miso Soup – Lignes – Parasites – Thanatos

Ogawa, Yoko (Japon) : née le 30 mars 1962 à Okayama, dans la préfecture d’Okayama, est une écrivaine japonaise, auteur de nombreux romans — courts jusqu’en 1994 — ainsi que de nouvelles et d’essais. Elle est diplômée de l’université Waseda et elle vit à Ashiya, Hyōgo, avec son mari et son fils. Ses romans : Amours en marge – Hôtel Iris – Parfum de glace – Le Musée du silence – La Formule préférée du professeur – La Marche de Mina – Cristallisation secrète – Les Tendres Plaintes – Manuscrit zéro – Le Petit Joueur – Petits oiseaux – Instantanés d’Ambre. Nouvelles: « la mer »

Ogawa, Ito, née en 1973 à Yamagata, est une écrivaine japonaise. Romans traduits : Le Restaurant de l’amour retrouvé, (2013) – Le Ruban (2016) – Le Jardin arc-en-ciel (2016) – La Papeterie Tsubaki (2018)

Eiji Yoshikawa (Japon) : « La Pierre et le Sabre » (la vie — romancée — de Miyamoto Musachi, fondateur de l’école de sabre des « deux ciels » (pratique à deux sabres) et auteur du traité de stratégie « Le Livre des Cinq Anneaux » ou « Traité des Cinq Roues »

Mineko Iwasaki (Japon) : née Masako Tanaka le 2 novembre 1949 à Kyoto (Japon), est une femme d’affaires japonaise, auteure et ancienne geiko (terme employé à Kyoto pour désigner une geisha). L’auteur américain Arthur Golden l’a interviewée afin de s’informer pour l’écriture de son roman Mémoires d’une geisha publié en 1997. Iwasaki a par la suite regretté cette interview, car elle a violé les devoirs de confidentialité. Elle a poursuivi Golden et réglé l’affaire hors cour en raison du parallélisme entre le livre et sa propre vie. Elle a ensuite publié en 2002 sa propre autobiographie intitulée « Ma vie de geisha » (Geisha of Gion au Royaume-Uni et Geisha: A Life aux USA) paru au Le Livre de Poche (12/01/2005)

Shiga, Izumi : est né en 1960 à Minamisôma, une ville proche de Fukushima. Lauréat du prix Dazai Osamu avec un premier roman, il réalise des films et publie ensuite à partir de 2011 articles et romans marqués par la catastrophe de Fukushima dont « Quand le ciel pleut d’indifférence« (2019).

Sukegawa Durian ( nom de plume de Tetsuya Sukekawa, est poète, écrivain et clown, diplômé de philosophie et de l’École de pâtisserie du Japon. ) « Les délices de Tokyo » – « Le Rêve de Ryôsuke » (conte/fable), « L’enfant et l’oiseau »

Taniguchi, Jirō : auteur japonais de mangas seinen et gekiga, né le à Tottori (préfecture de Tottori) au Japon et mort le à Tokyo.

Tanizaki, Jun’ichirō : un écrivain japonais né le 24 juillet 1886 et mort le 30 juillet 1965 à Tokyo.

VIETNAM:

Dương Thu Hương est une romancière et dissidente politique vietnamienne qui participe à la renaissance littéraire du Viêt Nam dans les années 1980, tout comme Nguyễn Huy Thiệp, Phạm Thị Hoài, Bảo Ninh et bien d’autres encore. En plus d’être connue pour ses œuvres littéraires, elle est aussi connue sur le plan international pour sa lutte en faveur de la démocratie et de la liberté, ce qui lui vaut d’être surveillée par les autorités vietnamiennes. Romans : tinéraire d’enfance (1985) – Histoire d’amour racontée avant l’aube (1986) – Au-delà des illusions (1987) – Les paradis aveugles (1988) Prix Gabrielle d’Estrées – Roman sans titre (1991), (rééd. 2010) – Myosotis (1996) – Terre des oublis (2005) – Au Zénith (2009) – Sanctuaire du cœur (2011) – Les collines d’eucalyptus(2013)

Kim Thuy (écrivaine québécoise d’origine vietnamienne) née Kim Thúy Ly Thanh le 18 septembre 1968 à Saïgon. . Elle vit et travaille à Montréal. Bibliographie : Ru( 2010) – À toi, avec Pascal Janovjak, (2011) – Mãn (2013) – Vi (2016)

Minh Tran Huy, (romancière française d’origine vietnamienne.) née le 16 mars 1979 à Clamart. Bibliographie : La Princesse et le Pêcheur (roman 2007) – Le lac né en une nuit : et autres légendes du Viêtnam, (contes 2008) – La Double vie d’Anna Song ( roman 2009) – Voyageur malgré lui (roman, 2014) – Les écrivains et le fait divers : une autre histoire de la littérature (essai, Flammarion, 2017)

DES IDEES DE LECTURE PAR THEMES

ONIRISME:

roman SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique)

  • Murakami, Haruki « 1Q84 » (trilogie) 2011
  • Murakami, Haruki « Au sud de la frontière à l’ouest du Soleil »
  • Ogawa Yoko « Cristallisation secrète »  2009
  • Ogawa Ito « Le jardin arc-en-ciel » 2016
  •  Cai Jun « La rivière de l’oubli »
  • Liu, Cixin : Trilogie : Le Problème à trois corps (2016) – La Forêt sombre, (2017 ) La Mort immortelle(2018)

Contes conte ou fables (ancien-ne ou moderne)

Romances

PRAGMATISME :

romans contemporains

Une critique de la société (roman ou essai)

  • Sheng  Keyi :  Un Paradis (2018)
  • Murata, Sayata « la fille de la supérette » (konbini)
  • Kawabata, Yasunari « Kyôto »
  • Xinran « Baguettes Chinoises »

Un polar, thriller ou roman noir

Cai Jun « La rivière de l’oubli »

Keigo Higashino (Japon): né le 4 février 1958 à Osaka sur l’île d’Honshū, est un écrivain japonais, auteur de romans policiers. Il est l’auteur d’une série qui met en scène le Physicien Yukawa : Le Dévouement du suspect X (2011) , Un café maison (2012), L’Équation de plein été (2014). Et de plusieurs autres romans : La Maison où je suis mort autrefois (2010)La Prophétie de l’abeille (2013) – La Lumière de la nuit (2015)La Fleur de l’illusion (2016)Les doigts rouges (2018) –  

Qiu Xiaolong (Chine) : L’amour de Qiu Xiaolong pour la littérature anglaise et la poésie lui vient à l’adolescence, lorsqu’une bronchite le cloue au lit. Son père, professeur, est victime des Gardes Rouges durant la Révolution culturelle des années 1960. En 1988, une bourse de la Ford Foundation permet à Qiu Xiaolong de partir aux Etats-Unis pour y poursuivre des études à la Washington University de St-Louis, dans le Missouri, et, suite aux répressions de la Place Tiananmen en 1989, il décide de s’installer définitivement aux Etats-Unis. En 1996, il obtient son doctorat en anglais avec une thèse sur T. S. Eliot. Ses livres, écrits en anglais, dont le personnage principal récurrent est l’inspecteur Chen Cao, cadre du Parti et membre de l’Union des écrivains, au-delà du roman policier, dépeignent la Chine des années 1990, les mutations socio-économiques de sa population urbaine et les bouleversements de la Chine moderne. . Qiu Xiaolong enseigne par ailleurs la littérature à la Washington University de St-Louis.  Ses romans: les enquêtes de Chen Cao: Mort d’une héroïne rouge(2000) – Visa pour Shanghai(2002) – Encres de Chine,(2004) – Le très corruptible mandarin (2006) – De Soie et de Sang (2007) – La Danseuse de Mao (2008) –  Les courants fourbes du lac Tai(2010) – Cyber China (2012) – Dragon bleu, tigre blanc (2014) – Il était une fois l’inspecteur Chen (2016) – Chine retiens ton souffle (2018) Autres ouvrages : Cité de la Poussière Rouge(2008) – La bonne fortune de Monsieur Ma(2010) Des nouvelles de la Poussière rouge, (2013)

Kirino, Natsuo (Japon) : Out  – Disparitions – Le Vrai monde – Monstrueux – L’Île de Tokyo – Intrusion

Fuminori ,Nakamura (Japon) né le , auteur notamment de romans policiers. Ses romans : Revolver (2015), – Pickpocket ( 2013) L’Hiver dernier, je me suis séparé de toi (2017 )

Kato, Maïko  : est japonaise et vit à Paris. « A l’ombre de l’eau »,son premier roman, est inspiré d’une enquête réalisée dans un club du Kabukicho, un quartier rouge de Tokyo et de son expérience de stagiaire au sein de Dentsu, le plus grand groupe de communication du Japon.

L’Asie dans l’Histoire :

Un roman historique : 

  • Shiga, Izumi – Quand le ciel pleut d’indifférence (2019) : Dans une petite ville du Nord du Japon, située au bord de l’océan Pacifique, un homme parcourt son pays natal comme une grande demeure désertée après la catastrophe de Fukushima. Il y revient pour prendre soin de sa mère et parcourt les rues abandonnées et les jardins vides, les poches remplies de nourriture pour les chats et les chiens. Comme un promeneur solitaire à la recherche de souvenirs éparpillés autour d’un amour d’enfance qui a maintenant le goût de de la douleur de se souvenir. C’était il y a trente ans. Au centre du roman surgit l’image magnifique d’un paon dont la beauté recèle un effroi mystérieux car il est associé à un drame dont il porte la responsabilité – un secret de famille bouleversant.
  • Dai, Sijie « L’Évangile selon Yong Sheng » (2019)
  • Garrido, Antonio «Le lecteur de cadavres» (2014) – auteur étranger
  • Inoue, Yuki  « Mémoires d’une geisha »

Un livre évoquant la guerre du Vietnam (auteur/rice asiatique ou non) :

Un livre évoquant les catastrophes d’Hiroshima ou de Nagasaki (auteur/rice asiatique ou non)

  • Faye, EricNagasaki – (auteur français) grand prix du roman de l’Académie française (2010)
  •  Morris, Edita « les fleurs d’Hiroshima »

L’Empire du Soleil Levant :

Un roman d’horreur (auteur/trice japonais-e) :

Un roman avec un chat dans l’histoire (auteur/trice japonais-e) :

  • Hiraide, Takashi – Le Chat qui venait du ciel (2006)
  • Arikawa, Hiro «Les Mémoires d’un chat» (2017)
  • Kuen shan Kwong – Le Chat Zen (« Une personne large d’esprit trouve ses aises même dans un endroit exigu. » Proverbe chinois Détachés, indépendants, élégants, philosophes sûrement, et si les chats, mieux que quiconque, nous ouvraient la voie du zen ? Kwong Kuen Shan, artiste chinoise, présente ici quarante de ses plus belles aquarelles, associées à des proverbes chinois, des enseignements de la tradition zen, ainsi que des citations de Confucius. )
  • Delay, Nelly « le paradis des chats » (2017)  l’art chinois et japonais, (française)
  •  Koike, Mariko « Le chat dans le cercueil » (2002)

Un manga (auteur/trice japonais-e) :

United States of Eurasia :

Un livre écrit par un-e auteur/rice de nationalité occidentale mais d’origine asiatique : 

  • Dusapin, Elisa Shua «Hiver à Sokcho» (2016) père français, mère sud-coréeene vivant en Suisse
  • Dusapin, Elisa Shua «Les Billes du Pachinko» (RL2018) père français, mère sud-coréeene vivant en Suisse
  • Minh Tran Huy ( romancière française d’origine vietnamienne) : – La Princesse et le Pêcheur, roman, 2007, 186 p – Le lac né en une nuit : et autres légendes du Viêtnam, contes, 2008, – La Double vie d’Anna Song, roman Voyageur malgré lui, roman, Paris, Flammarion, 2014 – Les écrivains et le fait divers : une autre histoire de la littérature, essai, 2017
  • Otsuka, Julie (née le 15 mai 1962 à Palo Alto en Californie, est une écrivaine américaine d’origine japonaise). Ses écrits : Quand l’empereur était un dieu (2004) – Certaines n’avaient jamais vu la mer 2012 (Prix Femina étranger)

 Un livre écrit par un-e auteur/rice européen-ne dont l’action se passe en Asie :

Un livre écrit par un-e auteur/rice russe :

il y en a tellement… Voici quelques noms : Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Léon Tolstoï, Alexandre Soljenitsyne, Nicolas Gogol, Vladimir Nabokov, Alexandre Sergueïevitch Pouchkine,

  • Boulgakov, Mikhaïl Afanassievitch :  né le 3 mai 1891 (15 mai 1891 dans le calendrier grégorien) à Kiev et mort le 10 mars 1940 à Moscou, est un écrivain et médecin russe puis soviétique. Roman : Le Maître et Marguerite  est un roman de l’écrivain soviétique Mikhaïl Boulgakov écrit entre 1927 et 1939. À la fois histoire d’amour, critique politique et sociale, comédie burlesque et conte fantastique, il est considéré comme l’une des œuvres majeures de la littérature russe du XXe siècle.
  • Bouïda, Iouri : Le Train zéro, Yermo, Potemkine ou le Troisième Cœur, La Mouette au sang bleu, Voleur, espion, assassin
  • Makine, Andreï né le à Krasnoïarsk, est un écrivain russe, naturalisé français. Romans: 1990 : La Fille d’un héros de l’Union soviétique – 1992 : Confession d’un porte-drapeau déchu – 1994 : Au temps du fleuve Amour – 1995 : Le Testament français – 1998 : Le Crime d’Olga Arbélina – 2000 : Requiem pour l’Est – 2001 : La Musique d’une vie – 2003 : La Terre et le Ciel de Jacques Dorme – 2004 : La Femme qui attendait – 2006 : Cette France qu’on oublie d’aimer – 2006 : L’Amour humain – 2007 : Le Monde selon Gabriel – 2009 : La Vie d’un homme inconnu – 2011 : Le Livre des brèves amours éternelles – 2013 : Une femme aimée – 2014 : Le Pays du lieutenant Schreiber – 2016 : L’Archipel d’une autre vie – 2019 : Au-delà des frontières (Grasset)
  • Limonov, Édouard : Édouard Veniaminovitch Savenko, dit Édouard Limonov, né le 22 février 1943, est un écrivain russe et dissident politique, fondateur et chef du Parti national-bolchevique. Truand à Kharkov, poète à Moscou, sans-abri puis domestique à New York, écrivain et journaliste à Paris, soldat en Serbie, dissident puis prisonnier politique dans l’ex-URSS, Limonov fut empêché d’être candidat à l’élection présidentielle russe de 2012.
  • Vagner, Yana : née le 8 octobre 1973 (45 ans) à Moscou (URSS), est une journaliste et écrivain russe (de mère tchèque) qui vit à Zvenigorod, près de Moscou. Vongozero (finaliste Grand Prix des lectrices ELLE) est son premier roman. Initialement publiée peu à peu sur le blog de l’auteur, cette histoire de survie magistrale a suscité un tel enthousiasme qu’elle a fait l’objet d’une enchère entre éditeurs. Elle a depuis été nominée au Prix National Bestseller, vendue au cinéma et traduite dans de nombreux pays. Mirobole a publié en 2016 le deuxième volet de cette duologie, Le Lac, puis en 2017 un polar en huis-clos, L’Hôtel.

L’Asie est multiple :

Un roman faisant référence à l’Inde ou à l’hindouisme (auteur/rice asiatique ou non) :

  • Rushdie, Salman : « Le Dernier Soupir du Maure » (se passe dans les villes de Cochin et de Bombay)
  • Nair, Kamala « la jeune fille dans le jardin » (se passe en Inde) (autrice britannique)

 Un roman écrit par un auteur asiatique qui ne soit ni chinois, ni japonais OU dont l’action se passe dans un pays d’Asie autre que la Chine et le Japon (auteur/rice asiatique ou non)

Un roman dont l’action se passe au Moyen-Orient  : 

  • Maalouf, Amin – Le Rocher de Tanios – Le Périple de Baldassare –
  • Sinoué, Gilbert – Inch Allah, Tome 1 : Le Souffle du jasmin – Tome 2 : Le cri des pierres – Tome 3, Les cinq quartiers de la lune
  • Hosseini, Khaled  – Les Cerfs-volants de Kaboul – Mille Soleils splendides – Ainsi résonne l’écho infini des montagnes
  • Barde-Cabuçon, Olivier « Petits meurtres au Caire » (2019)

Pour vous aider, voici une liste des pays d’Asie : http://www.atlas-monde.net/asie/

Et il y a une étiquette « littérature asiatique » sur Babelio, mais attention à la nationalité de l’auteur/rice : https://www.babelio.com/livres-/litterature-asiatique/1064

Une petite idée pour faire vos choix pour les lectures d’Asie : Editions Picquier – littérature d’Asie

La configuration : DES IDEES DE LECTURE PAR THEMES est celle proposée par EVA pour son Challenge de lecture Asie  (L’été, lisons l’Asie !) sur Facebook

Merci à Wikipédia pour les biographies des auteurs 

2 Replies to “DESTINATION : Asie”

  1. Bonjour,
    Le premier livre que je compte lire pour ce challenge est L’étrange bibliothèque de Haruki Murakami.
    Et je pensais aussi lire La jeune fille dans le jardin de Kamala Nair mais sans être certaine que cela cadre bien avec le challenge.
    Belle journée

    1. c’est une anglaise qui écrit une histoire qui se passe en Inde.. Faudrait plutôt poser la question sur la page FB du challenge d’Eva..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *